Les acteurs du crédit privé sont les grands gagnants à la suite du crash de SVB

[pxn_tldr]

C’est encore vendredi ? Dan DeFrancesco à New York. Quelle semaine cela a déjà été pour Wall Street. Heureusement, il semble que les choses commencent enfin à se calmer.

C’est aussi bien de voir que le monde continue malgré la folie qu’il peut avoir dans notre petite bulle. Comme ce kind qui intente un procès contre Buffalo Wild Wings.

Aujourd’hui, nous avons des histoires sur les raisons pour lesquelles les employés de SVB ne peuvent pas faire une pause, la dernière édition de ChatGPT et une chirurgie esthétique qui ne manquera pas d’attirer votre focus.

Mais d’abord, remark va ton crédit ?

“Ce que nous faisons dans l’ombre.” Distribution de médias Disney

Les acteurs du crédit privé sont les grands gagnants à la suite du crash de SVB

1. Que pouvez-vous prêter ?

Pour chaque motion, il y a une réaction. Il en va de même à Wall Street, où la chute d’une entreprise est une opportunité pour une autre.

C’est une leçon que la communauté technologique apprend à la dure à la suite de l’implosion de la Silicon Valley Financial institution.

Déjà, il y a eu une system effrénée parmi les grandes banques et les fintechs pour capturer les plus de 200 milliards de bucks de dépôts hébergés chez SVB et Signature Bank.

Cependant, la relation de SVB avec la communauté technologique ne consistait pas seulement à leur permettre de garer leur argent. Son as well as grand provider aux startups était sans doute celui de prêteur.

Les nouvelles entreprises, en particulier celles qui ne gagnent pas d’argent, sont des “pré-revenus”, comme les VC aiment à le dire, ne sont pas faciles à prêter. Remark souscrire un prêt pour une entreprise qui n’existait pas il y a 6 mois ? Quelle est la solvabilité d’une entreprise qui n’a pas encore fabriqué de produit ?

un nouveau groupe a émergé pour remplir ce rôle. Les sociétés de crédit privé, qui comprennent des sociétés de capital-investissement et de gestion d’actifs alternatifs, proposent des prêts aux startups à la recherche d’aide à la suite du crash de SVB.

Ce qui est intéressant à propos de ce groupe, c’est qu’il opère en dehors des barrières de sécurité des prêts traditionnels. Ces soi-disant « banquiers de l’ombre » sont beaucoup moins transparents que leurs homologues des grandes banques.

Cette dernière opportunité fait suite à une année 2022 massive pour le crédit privé, comme Rebecca l’a déjà signalé. (Elle a également cartographié les meilleurs joueurs de l’espace, ce qui vaut vraiment la peine d’être lu.)

Nous avons donc des sociétés d’investissement qui prêtent des milliards de bucks à des startups pour la plupart non rentables dans un voile de ténèbres.

Qu’est ce qui pourrait aller mal?

Darius Rafieyan, de l’initié, qui a également rendu compte de la montée du crédit privé cherchant à exploiter la dette à risque, a noté dans son post que SVB s’est bâti la réputation d’être disposé à travailler avec des fondateurs traversant une période difficile. (Une courtoisie que la banque n’a pas eu en retour.)

Mais peut-être que c’est le issue. Le SVB a eu des ennuis parce qu’il n’a pas gouverné avec une poigne de fer. Et peut-être que les sociétés de crédit privées fourniront l’amour dur dont l’industrie a besoin.

Quoi qu’il get there, ne demandez pas un autre renflouement.

Les sociétés de crédit privées cherchent à combler le déficit de prêt laissé par la chute de la Silicon Valley Financial institution.

À l’intérieur du portefeuille de prêts de 70 milliards de bucks de la Silicon Valley Financial institution qui est maintenant à gagner.

Dans d’autres nouvelles:

2. Encore de mauvaises nouvelles pour les employés de SVB. Comme si les choses ne suffisaient pas, la banque revient sur une offre précédente de garder les employés pendant 45 jours et de leur verser 1,5 fois leur salaire actuel. Plus d’informations sur ce que cela signifie, ainsi que la be aware interne annonçant la nouvelle au staff.

3. Wall Road pèse sur SVB. Ken Griffin, de Citadel, a déclaré que laisser SVB échouer sans renflouement aurait été “une grande leçon d’aléa ethical”, mais au lieu de cela, le capitalisme américain “s’effondre sous nos yeux”. Pendant ce temps, le fondateur de Bridgewater Associates, Ray Dalio, a déclaré que la faillite de la banque était un moment “canari dans la mine de charbon” pour le monde financier.

4. Je suis libertaire ! * (* Certaines limitations peuvent s’appliquer.) Les dirigeants de la technologie et les VC qui se sont longtemps battus contre l’intervention du gouvernement ont chanté un air différent au cours du week-conclude alors qu’ils cherchaient de l’aide pour retirer leurs dépôts. En savoir additionally sur les raisons pour lesquelles les élites technologiques ne se soucient pas de l’aide du gouvernement quand cela leur convient.

6. À l’intérieur d’une banque du 21e siècle. L’effondrement de SVB a démontré à quelle vitesse la panique peut se propager au sein d’une communauté grâce aux médias sociaux. Voici pourquoi la crise SVB a changé à jamais le secteur bancaire.

7. J’ai de bonnes nouvelles ! Le coût de deux aliments de foundation pour le petit-déjeuner – les œufs et le bacon – baisse enfin. Voici pourquoi vous pouvez vous permettre d’obtenir un BECSPK dans votre épicerie locale sans avoir à contracter de prêt. (Si vous n’êtes pas familier avec cet acronyme, intensifiez votre jeu.)

8. Tout ce que vous devez savoir sur ce médicament amaigrissant dont les gens ne cessent de parler. Ozempic, qui est traditionnellement utilisé pour le traitement du diabète, aide également les gens à perdre du poids. Furthermore d’informations sur la drogue buzzy ici.

10. Le mystère du MH370 neuf ans moreover tard. Cela fait presque une décennie que le vol MH370 a disparu avec 239 personnes à bord. Voici un aperçu de toutes les théories sur ce qui aurait pu arriver.

com Edité par Jeffrey Cane (tweet @jeffrey_cane) à New York et Nathan Rennolds (tweet @ncrennolds) et Hallam Bullock (tweet @hallam_bullock) à Londres.