• Jeudi soir, l’administration Trump a de nouveau exhortĂ© la Cour suprĂȘme Ă  annuler la loi sur les soins abordables, autrement connue sous le nom d’Obamacare
  • As well as de 20 tens of millions d’AmĂ©ricains comptent sur Obamacare pour les soins de santĂ©
  • Cette dĂ©cision intervient au milieu d’un chĂŽmage history et de la pandĂ©mie de COVID-19, qui a infectĂ© prĂšs de 2,5 tens of millions d’AmĂ©ricains et tuĂ© moreover de 124 000 personnes
  • Dans le briefing de fin de soirĂ©e, le ministĂšre de la Justice a demandĂ© au tribunal de renverser Obamacare, affirmant que le renversement du mandat individuel – une pĂ©nalitĂ© pour ne pas avoir d’assurance maladie qui avait Ă©tĂ© abrogĂ©e par un congrĂšs dirigĂ© par les rĂ©publicains dans le projet de loi de 2017 – a invalidĂ© le toute la loi
  • Visitez la webpage d’accueil de Organization Insider pour in addition d’histoires

Au milieu de la pandĂ©mie de coronavirus, l’administration Trump a exhortĂ© jeudi la Cour suprĂȘme Ă  annuler la loi sur les soins abordables, autrement connue sous le nom d’Obamacare.

Dans le briefing de fin de soirĂ©e, le ministĂšre de la Justice a demandĂ© au tribunal de renverser Obamacare, affirmant que le renversement du mandat individuel – une pĂ©nalitĂ© fiscale pour ne pas avoir d’assurance maladie qui avait Ă©tĂ© radiĂ©e de la loi par un CongrĂšs dirigĂ© par les rĂ©publicains en 2017 – invalidĂ© toute la loi.

L'administration Trump a exhortĂ© la Cour suprĂȘme Ă  annuler Obamacare au milieu de la pandĂ©mie de coronavirus

« Aucune analyse supplĂ©mentaire n’est nĂ©cessaire une fois que le mandat individuel et les dispositions relations Ă  l’Ă©mission garantie et Ă  l’Ă©valuation communautaire sont invalidĂ©s, le reste de l’ACA ne peut pas survivre », a dĂ©clarĂ© le ministĂšre de la Justice dans un communiquĂ© Ă  Politico.

Le dernier dossier de l’administration auprĂšs de la Haute Cour est intervenu le jour mĂȘme oĂč le gouvernement a annoncĂ© que prĂšs d’un demi-million de personnes qui avaient perdu leur assurance maladie en raison de la fermeture Ă©conomique pour ralentir la propagation du COVID-19 ont obtenu une couverture through Healthcare.gov.

Jeudi, les États-Unis ont enregistrĂ© une nouvelle augmentation report de cas sur une seule journĂ©e, avec 39 327 nouvelles bacterial infections Ă  coronavirus signalĂ©es Ă  travers le pays. Le dossier juridique de l’administration Trump ne fait aucune mention du virus.

Quelque 20 thousands and thousands d’AmĂ©ricains pourraient perdre leur couverture santĂ© et les protections des personnes ayant des problĂšmes de santĂ© prĂ©existants seraient Ă©galement menacĂ©es si le tribunal Ă©tait d’accord avec l’administration dans une affaire qui ne serait pas entendue avant l’automne.

Dans l’affaire devant la Cour suprĂȘme, le Texas et d’autres États dirigĂ©s par des conservateurs soutiennent que l’ACA a Ă©tĂ© essentiellement rendue inconstitutionnelle aprĂšs que le CongrĂšs a adoptĂ© une lĂ©gislation fiscale en 2017 qui a Ă©liminĂ© les amendes impopulaires de la loi pour ne pas avoir d’assurance maladie, mais a laissĂ© en location son exigence que pratiquement tous Les AmĂ©ricains ont une couverture.

AprÚs avoir échoué à abroger Obamacare en 2017 lorsque les républicains contrÎlaient pleinement le CongrÚs, le président Donald Trump a mis le poids de son administration derriÚre la contestation judiciaire.

Le Texas a dirigĂ© 19 États en faisant valoir que le mandat individuel – l’exigence que tout le monde doit avoir une assurance maladie – est inconstitutionnel, aprĂšs que le CongrĂšs a vidĂ© la partie clĂ© du mandat, la pĂ©nalitĂ© fiscale pour ne pas acheter de couverture.

En dĂ©cembre 2018, le juge de district amĂ©ricain Reed O’Connor dans le district nord du Texas Ă©tait d’accord avec ces États et a jugĂ© le mandat individuel inconstitutionnel. Parce que le mandat est un Ă©lĂ©ment essentiel de l’ACA selon le juge, cela l’a amenĂ© Ă  dĂ©cider que toute la loi sur la santĂ© devait ĂȘtre annulĂ©e.

Les États dirigĂ©s par des dĂ©mocrates ont fait appel de la dĂ©cision devant la Cour suprĂȘme au dĂ©but de cette annĂ©e.

Si l’exigence d’assurance maladie est invalidĂ©e, « il s’ensuit nĂ©cessairement que le reste de l’ACA doit Ă©galement tomber », a Ă©crit jeudi le solliciteur gĂ©nĂ©ral NoĂ«l Francisco.

Le place de vue de l’administration Trump sur les functions de l’ACA qui pourraient ĂȘtre conservĂ©es ou remplacĂ©es si la loi est renversĂ©e a changĂ© au fil du temps. Mais dans les arguments juridiques, il a toujours soutenu l’Ă©limination des tendencies d’Obamacare qui interdisent aux compagnies d’assurance de discriminer les personnes en raison de leurs antĂ©cĂ©dents mĂ©dicaux.

NĂ©anmoins, Trump a assurĂ© Ă  plusieurs reprises aux AmĂ©ricains que les personnes souffrant de problems prĂ©existantes seraient toujours protĂ©gĂ©es. Ni la Maison Blanche ni les rĂ©publicains du CongrĂšs n’ont prĂ©cisĂ© remark.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a claqué la décision dans un tweet jeudi soir, écrivant que cette décision allait « arracher les protections et les avantages de la Loi sur les soins abordables au milieu de la crise des coronavirus ».

« Il n’y a aucune justification lĂ©gale et aucune justification morale pour les efforts dĂ©sastreux de l’administration Trump pour retirer les soins de santĂ© aux AmĂ©ricains », a dĂ©clarĂ© Pelosi dans un communiquĂ©. « Le premier jour de ce CongrĂšs, la majoritĂ© dĂ©mocratique de la Chambre a votĂ© pour rejeter tout le poids juridique de la Chambre des reprĂ©sentants contre ce dangereux procĂšs. »

« Alors que le prĂ©sident Trump essaie de supprimer les protections pour les personnes ayant des circumstances prĂ©existantes, les dĂ©mocrates travaillent Ă  s’appuyer sur la Loi sur les soins abordables pour rĂ©duire les coĂ»ts de santĂ© et les prix des mĂ©dicaments sur ordonnance pour le peuple », a-t-elle poursuivi.

Les nouvelles inscriptions pour la couverture santĂ© proviennent des Facilities for Medicare et Medicaid Solutions. Les chiffres sont partiels automobile ils n’incluent pas les inscriptions des États qui gĂšrent leurs propres marchĂ©s d’assurance maladie. Les grands États comme la Californie et New York ne sont pas pris en compte dans les statistiques fĂ©dĂ©rales.

On estime que 27 hundreds of thousands de personnes ont peut-ĂȘtre perdu la couverture de leur emploi en raison de licenciements, et on ne sait pas trop vers quoi – si quelque chose – elles se tournent vers le repli. Les personnes qui perdent les soins de santĂ© de leur employeur sont Ă©ligibles pour une pĂ©riode d’inscription spĂ©ciale aux rĂ©gimes subventionnĂ©s en vertu de la loi de l’Ăšre Obama. Beaucoup peuvent Ă©galement se qualifier pour Medicaid.

L’administration Trump a Ă©tĂ© critiquĂ©e pour ne pas faire autant que des États comme la Californie pour publier ces sauvegardes facilement disponibles. En rĂ©ponse, les responsables de l’administration ont dĂ©clarĂ© avoir mis Ă  jour le web page Internet Healthcare.gov pour permettre aux consommateurs de trouver as well as facilement des informations sur les pĂ©riodes d’inscription spĂ©ciales.

Le rapport de jeudi du gouvernement a montrĂ© qu’environ 487 000 personnes se sont inscrites Ă  Healthcare.gov aprĂšs avoir perdu leur couverture professionnelle cette annĂ©e. C’est une augmentation de 46% par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode l’an dernier.