Apple a demandé aux propriétaires du Royaume-Uni de réduire de moitié le montant du loyer qu'il paie et d'offrir une période de site gratuite, selon un rapport, Apple proposant supposément de prolonger ses baux pour ceux qui souscrivent à son offre.




Les points de vente physiques d'Apple au Royaume-Uni ont été fermés pendant plusieurs mois en raison de la pandémie de COVID-19, les 32 magasins d'Angleterre n'étant de retour en company dans le pays qu'à partir du 15 juin. L'impact du verrouillage du coronavirus et les mesures de distanciation sociale a conduit Apple à tenter de récupérer une partie de ses earnings perdus au détail, ce qu'elle fait apparemment en réduisant l'un de ses principaux coûts de magasin.

Apple demande aux propriétaires britanniques de réduire de moitié les loyers de l'Apple Shop

Selon The Moments, Apple a été en make contact with avec un certain nombre de propriétaires avec lesquels elle traite pour ses 38 factors de vente à travers le pays, demandant des modifications à leurs contrats de spot à la lumière des fermetures de COVID-19.

On dit que les changements incluent une réduction de ses paiements de loyer allant jusqu'à 50%, ainsi qu'une période pendant laquelle il n'a pas à payer de loyer aux propriétaires. En échange de l'acceptation des changements, Apple se prépare à prolonger de quelques années les baux qu'elle a avec les propriétaires.



Bien qu'apparemment audacieuse pour Apple, cette tentative a également le potentiel de la mettre en adéquation avec d'autres détaillants qui bénéficient de loyers bas, proposés par des propriétaires soucieux de garder les centres commerciaux pleinement occupés. Les propriétaires bénéficient également d'Apple au-delà du paiement de loyers élevés, auto la présence de l'Apple Retailer contribue à augmenter le trafic piétonnier des consommateurs de la région, ce qui favorise les ventes pour d'autres détaillants.

On pense que l'offre d'Apple est fournie aux propriétaires dans les cas où les magasins ont plusieurs années pour fonctionner avec des baux, et que les propriétaires ne sont pas obligés de prendre une décision de sitôt.

La demande a cependant causé des frictions avec les propriétaires fonciers, les derniers résultats trimestriels d'Apple ayant révélé un bond de 11% des revenus à 59,7 milliards de dollars. En juillet, des dépôts au Royaume-Uni ont révélé qu'Apple avait réalisé un chiffre d'affaires annuel de 1,8 milliard de bucks, mais que la société n'avait payé que 8 millions de dollars d'impôts.