Apple demande à la Securities and Trade Fee des États-Unis de commencer à exiger des entreprises qu’elles divulguent des informations sur les émissions.



Arvin Ganesan, chef de la politique énergétique et environnementale d’Apple, a déclaré que la société estime que la SEC devrait publier des règles exigeant la divulgation publique d’informations sur les émissions de grande envergure et vérifiées par des tiers.

« La divulgation est un outil vital dans la lutte contre le changement climatique. La mesure et la cartographie des émissions de carbone permettent aux entreprises de comprendre leur empreinte, de développer des stratégies pour réduire les émissions et, finalement, de parvenir à la décarbonisation », a déclaré Ganesan.



La vice-présidente d’Apple, Lisa Jackson, a souligné mardi la déclaration de Ganesan dans un tweet, ajoutant que la société avait divulgué ses propres émissions de gaz à effet de serre depuis 10 ans.

Apple demande à la SEC de rendre obligatoire la divulgation publique des émissions

Nous sommes déterminés à faire notre section pour lutter contre le changement climatique et croyons que la transparence en est un élément vital. Apple a divulgué publiquement nos émissions de gaz à effet de serre depuis une décennie et nous pensons que d’autres entreprises devraient faire de même. pic.twitter.com/zHX01S2Xqe

  • Lisa P.
  • Furthermore précisément, Apple demande à la SEC d’exiger des informations sur les émissions « couvrant tous les domaines d’émissions, directes et indirectes, et la chaîne de valeur ». telles que celles qui résultent de l’utilisation des produits d’une entreprise par d’autres parties

    En mars, la SEC a déclaré qu’elle solliciterait des commentaires sur la manière dont les entreprises pourraient déclarer leurs propres émissions de gaz à effet de serre et d’autres facteurs climatiques. Dans sa déclaration, Ganesan a déclaré qu’Apple se réjouissait de travailler avec la SEC « afin que toutes les règles qu’elle pourrait avancer puissent s’appuyer sur nos apprentissages ».

    Mardi, Apple faisait partie des centaines d’entreprises qui ont fait pression sur l’administration Biden pour qu’elle réduise les émissions de gaz à effet de serre. Le géant de la technologie de Cupertino s’était précédemment engagé à une neutralité carbone totale dans tous les domaines de son activité d’ici 2030.