• Les démocrates l'ont enfin reconnu. Ils devraient saisir le moment pour se débarrasser de l'obstruction législative et même ajouter des sièges à la Cour suprême
  • Michael Gordon est un stratège démocrate de longue day, un ancien porte-parole du ministère de la Justice et le directeur de la société de interaction stratégique Team Gordon
  • Ceci est une chronique d'opinion. Les pensées exprimées sont celles de l'auteur
  • La affirmation par la Cour suprême d'Amy Coney Barrett est presque assurée. Les républicains du Sénat prévoient de faire adopter sa nomination à la veille de l'élection. Mais ce choix, en contraste frappant avec le prétendu « précédent » qu'ils ont établi il y a à peine quatre ans, sera la goutte d'eau qui brise l'illusion qu'il reste de la civilité à Washington.




    Confirmer ou ne pas confirmer

    À ce stade, il est presque impossible d'imaginer que le vote sur Barrett soit retardé après les élections. Les démocrates du Sénat ont besoin de quatre républicains pour retarder, et seuls deux se sont avancés. Un facet positif possible est que la confirmation de Barrett juste avant les élections prendra une partie du gaz des électeurs républicains et dynamisera davantage les démocrates.

    Le Sénat, tenu par les républicains, semble avoir décidé qu'il préférait avoir un sixième siège à la Cour suprême plutôt que de maintenir la question en vie pour les aider dans l'élection. Peut-être pensent-ils qu'ils perdront de toute façon – ce sera donc une dernière victoire alors que leur règne minoritaire prend fin.




    Démocrates, regarde dans le miroir

    En supposant que Barrett soit confirmé avant la fin de l'année, les démocrates mettront presque certainement fin à l'obstruction législative s'ils remportent la majorité. Alors que Washington et notre pays sont devenus in addition divisés, le Sénat américain a enfreint les normes qui en faisaient dans l'ensemble la maison du compromis et de la courtoisie.

    Dans une certaine mesure, les démocrates sont eux-mêmes responsables. Lorsque l'ancien président Monthly bill Clinton a nommé Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême en 1993, elle a été la première juge nommée par un démocrate en additionally d'un quart de siècle. En effet, les présidents républicains ont nommé 10 juges – additionally que le nombre total de juges – entre Thurgood Marshall et le juge Ginsburg.

    En outre, les républicains ont nommé des juges furthermore jeunes à la cour qui peuvent purger in addition longtemps leurs nominations à vie, ce qui a été la stratégie des trois candidats de Trump. Les républicains jouent le lengthy jeu depuis longtemps.

    Le sens du jeu à la cour inférieure a commencé à monter en flèche lorsque Clinton était président, et le Sénat républicain a commencé à bloquer ses candidats à la justice. Même le juge en chef conservateur William Rehnquist est entré dans la loi et a réprimandé le Sénat pour ses tactiques de retard.

    Cela a fait des allers-retours avec les deux functions jouant de la politique jusqu'à ce que le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, en ait assez et modifie les règles en 2013 pour faciliter la confirmation des candidats à la magistrature. Reid a exclu les choix de la Cour suprême de la voie la as well as facile, mais les républicains ont également changé cela après l'élection de Trump. Maintenant, Trump est sur le level de recevoir additionally de nominations à la Cour suprême que n'importe quel président depuis Ronald Reagan.

    La fin d’une ère

    Avec l'hypocrisie honteuse des républicains en plein écran, les démocrates ont la possibilité de porter leur pouvoir au niveau supérieur en janvier. Il n'y a aucun inconvénient politique à mettre fin à l'obstruction législative, qui leur permettra de voter des lois avec une majorité uncomplicated au lieu d'un vote des trois cinquièmes.

    C'est principalement un problème de base-ball: difficile à expliquer et pas un problème de table de cuisine pour les Américains moyens. De furthermore, ils pourront adopter rapidement de nombreuses lois, en supposant qu'ils occupent la Chambre et remportent la Maison Blanche. Avec ce dernier changement de règlement, le Sénat perdra le dernier élément de ce qui en faisait traditionnellement la chambre d'un examen attentif. Mais la polarisation de notre nation – amplifiée par les nouvelles du câble et inspirée par nos dirigeants – nous a amenés à ce position.

    En supposant qu'ils franchissent cette étape, les démocrates ne seront pas étiquetés pour avoir modifié la règle. Ils seront marqués pour ce qu'ils en font et s'ils surjouent leur primary.

    Il y a tellement de choses à faire de toute urgence sur les concerns de justice raciale, la sécurité des armes à feu, les soins de santé, les médicaments sur ordonnance, le climat, les infrastructures et la réforme de l'éthique du pouvoir exécutif. Et ils voudront adopter un programme de soutien économique plus agressif pour les citoyens, les entreprises, les États et les municipalités pendant que l'économie s'effondre en réponse à la pandémie.

    Si les démocrates du Sénat éliminent l'obstruction systématique, les 100 premiers jours du candidat démocrate Joe Biden pourraient être parmi les as well as importants et les moreover productifs de l'histoire récente.

    Tout cela doit être fait. En fin de compte, de nombreuses positions démocrates sont populaires parmi le peuple. Mais si les Américains y voient trop trop vite, les démocrates en paieront à nouveau le prix.

    Emballer ou ne pas emballer

    Alors que les objectifs législatifs peuvent être généralement populaires, la as well as grande question des démocrates sera de savoir s'il faut emballer la Cour suprême – ce qui ajoute plus de justice au-delà des neuf actuels – ou changer les tribunaux inférieurs. La problem de l’emballage de la Cour suprême est beaucoup in addition facile à comprendre pour l'électeur moyen – elle a donc moreover de mines terrestres pour les démocrates. Les démocrates pourraient être décrits comme rétributifs pour l'avoir fait et se retrouver rapidement en défense tout en essayant d'accomplir leurs importants objectifs législatifs.

    Biden n'est pas enthousiaste à propos de la mise en cour parce qu'il craint une pente glissante – mais il devrait continuer à jouer ses cartes de près pour le garder comme une menace pour les républicains pour avoir poussé Barrett. Il gardera également la partie de la foundation qui veut emballer le terrain sous stress.

    Si Barrett est confirmé, cinq des neuf juges auront été nommés par des présidents qui ont perdu le vote populaire nationwide lors de leur entrée en fonction. Le pays a besoin, au least, d'une Cour suprême équilibrée. Mais il mérite – et devrait exiger – une Cour suprême à l'image du pays. Au lieu de cela, nous avons des juges poussés par des titulaires de charge sans mandat populaire dans l'espoir qu'ils bloqueront les réformes nationales et les précédents que nos électeurs appuient.

    Les démocrates peuvent à nouveau se retrouver du côté des perdants s'ils mettent fin à l'obstruction législative ou ajoutent des sièges à la Cour suprême. Mais la fière hypocrisie du Sénat GOP en remplissant un poste vacant à la Cour suprême en une année électorale a fait en sorte que les démocrates se lancent.