Une équipe de scientifiques dirigée par Kenichiro Itami, professeur et directeur de l'Institute of Transformative Bio-Molecules (WPI-ITbM), a développé une nouvelle méthode de synthèse de nanocarbones tridimensionnels avec le potentiel de faire progresser la science des matériaux.




Les nanocarbures tridimensionnels, des matériaux de nouvelle génération dotés de caractéristiques physiques supérieures qui devraient trouver des utilisations dans les piles à flamable et l'électronique organique, ont jusqu'à présent été extrêmement difficiles à synthétiser de manière précise et pratique. Cette nouvelle méthode utilise un catalyseur au palladium pour connecter des hydrocarbures aromatiques polycycliques pour former une composition octogonale, permettant une synthèse réussie de molécules de nanocarbone en trois dimensions.

Connecter le carbone par catalyse pour créer des buildings octogonales

Les nanocarbones, comme le fullerène (une sphère, récipiendaire du prix Nobel 1996), le nanotube de carbone (un cylindre, découvert en 1991) et le graphène (une feuille, récipiendaire du prix Nobel 2010) ont beaucoup retenu l'attention automobile molécules fonctionnelles avec une variété de propriétés différentes. Depuis Mackay et al. ont avancé leur théorie en 1991, une variété de nanocarbones tridimensionnels périodiques ont été proposés. Cependant, ceux-ci ont été extrêmement difficiles à synthétiser. Un défi particulier est la composition cyclique à huit chaînons, qui apparaît périodiquement, nécessitant une méthode efficace pour sa synthèse. Pour ce faire, l'équipe de recherche du Dr Itami a développé une nouvelle méthode de connexion d'hydrocarbures aromatiques polycycliques à l'aide d'un catalyseur au palladium pour produire des cycles à huit chaînons par couplage croisé, la première réaction de ce sort au monde.

Le succès de cette recherche représente une réalisation révolutionnaire dans la synthèse tridimensionnelle de molécules de nanocarbone. Il devrait conduire à la découverte et à l'élucidation de nouvelles propriétés supplémentaires et au développement de matériaux fonctionnels de nouvelle génération.