« Si vous le construisez, ils viendront », dit l’idiome, mais ce sont les conteurs, les artisans du savoir et une inhabitants « agentique » ou ouverte d’esprit qui contribuent à créer de grandes villes entrepreneuriales.



Une nouvelle étude de recherche, menée par QUT, RMIT et l’Université de l’Indiana, a analysé les données de 362 villes américaines en mettant l’accent sur l’action humaine, l’esprit d’entreprise et la croissance économique.

L’étude, basée sur les profils psychologiques géographiques de tens of millions de personnes basées aux États-Unis, a révélé que les personnes et une vie urbaine autonome jouent un rôle crucial dans le façonnement de la vitalité urbaine.



La recherche indique que San Francisco et Austin sont les codes postaux qui stimulent l’entrepreneuriat ayant le as well as grand impact propice à la croissance économique. Parmi les autres villes qui ont obtenu des scores élevés, citons New York, Los Angeles, Dallas, Miami, San Jose, Riverside, Sacramento et Tampa.

Le professeur Martin Obschonka, directeur du Centre australien de recherche sur l’entrepreneuriat de QUT et coauteur de la recherche, a déclaré que les résultats devaient être testés dans d’autres régions comme l’Australie.

« Notre étude décrit un idéal et ce que les villes devraient viser », a déclaré le professeur Obschonka. avec leur composition psychologique unique, interagissent avec un environnement urbain structurel. »

Les chercheurs reconnaissent une « vision centrée sur les personnes » sur les grandes villes entrepreneuriales s’appuyant sur le travail de l’auteur, théoricien.

La publication de 1961 a été le fer de lance d’un mouvement contre une route à quatre voies traversant le Greenwich Village de New York, rejetant le rationalisme scientifique de l’urbanisme et inventant des ideas métaphoriques tels que le « ballet du trottoir » et les « yeux sur la rue ».

La nouvelle étude, publiée dans Investigate Coverage, teste et étend la théorie de Jane Jacob en révélant que les villes les in addition performantes en termes d’entrepreneuriat axé sur la croissance sont celles qui autonomisent les personnes ouvertes et agents.

« Ils sont habilités par un paysage urbain physique et industriel qui leur permet d’agir de manière additionally innovante et entrepreneuriale », a déclaré le professeur Obschonka.

Le professeur Martin Obschonka a déclaré que la plupart des recherches empiriques portant sur la efficiency économique des villes se concentrent sur les constructions physiques et industrielles des villes, sous-estimant le rôle des personnes.

« Le message central et l’esprit de Jane Jacobs ont été négligés », a-t-il déclaré.

« La conclusion la in addition convaincante de notre étude suggère qu’une forte orientation ouverte des gens dans les villes, conçue pour être dense et diversifiée, se traduit par un esprit d’entreprise à fort affect avec des start-ups qui ont le potentiel de se développer de manière significative », a-t-il déclaré.

Le professeur Obschonka a déclaré qu’en établissant un profil psychologique d’une ville, un modèle a été développé pour identifier les qualities de personnalité géographiques.

Il a déclaré que les régions qui ont démontré des tendances agentiques, dans lesquelles les gens sont as well as ouverts d’esprit, axés sur l’apprentissage et créatifs, agissaient de manière furthermore innovante et entrepreneuriale.

rassemblant de nombreuses personnes tout aussi ouvertes d’esprit dans des lieux denses et diversifiés pour interagir, partager de nouvelles idées et connaissances et inspirer la créativité », a-t-il déclaré..

« L’autonomisation des personnes libère leur creativeness et non seulement l’esprit humain est soulevé par les interactions entre les habitants d’une ville, mais le flux de nouvelles idées encourage de nouvelles innovations vitales.

Le professeur Obschonka a déclaré que l’étude avait également des implications majeures pour les écosystèmes et les villes entrepreneuriales, y compris celles d’Australie.

« Il ne s’agit pas seulement de promouvoir la diversité des personnes, mais aussi la diversité des activités économiques au sein des secteurs avec les villes pour aider à créer un environnement fertile pour le partage des connaissances », a déclaré le professeur Obschonka.

« Les villes et les régions peuvent promouvoir une orientation psychologique ouverte locale pour stimuler la croissance des processus d’innovation. »