Ce que disent les critiques à propos de l'album

  • Le journaliste musical de Organization Insider attribue à l'album une note de 9,3/10.
  • "Cowboy Carter", sorti le 29 mars 2024, est salué pour sa finesse vocale, sa recherche archivistique et sa cohésion sonore.
  • Beyoncé se démarque en rassemblant une équipe diversifiée de collaborateurs pour créer un projet lucide et unifié qui subvertit la notion de style.
  • Les morceaux remarquables incluent "Bodyguard", "Jolene", "II Most Needed", "Ya Ya" et "Tyrant".

“Cowboy Carter” est sorti le 29 mars 2024. Parkwood

La suite de “Renaissance” est encore une prouesse de finesse vocale, de recherche archivistique et surtout de cohésion sonore.

Compte tenu de la discographie exceptionnelle de Beyoncé, cela ne devrait pas être surprenant. Mais sa capacité à faire référence à ses ancêtres, à rassembler une équipe diversifiée de collaborateurs et à créer un projet lucide et unifié – comme un chef d’orchestre dirigeant un orchestre – ne manquera jamais de m’étonner.

Même les intermèdes de « Cowboy Carter » ne peuvent pas être ignorés. Aussi brefs soient-ils, ils sont toujours essentiels à la narration et au pouls de l'album. Au milieu de cet éclat fluide, les morceaux remarquables incluent « Bodyguard », « Jolene », « II Most Needed », « Ya Ya » et « Tyrant ».

Ce que disent les critiques à propos de l'album

La vision globale de Beyoncé est aussi ce qui lui permet de s'épanouir dans tant de types musicaux. Elle voit du tissu conjonctif et des formes subtiles là où d'autres artistes ne le voient pas. Beyoncé ne s'adapte pas simplement à un genre elle le déroule, l'analyse, l'interprète et le refaçonne à son impression.

Il y a une très bonne raison pour laquelle elle a déclaré : “Ce n'est pas un album place. C'est un album de Beyoncé.”

“Cowboy Carter” s'investit explicitement dans la subversion de la notion même de style, avec toutes ses contraintes et son status artificiel. Il soutient que l'approche exclusive de chaque artiste est plus importante que n'importe quelle étiquette ou emballage.

C'est un argument gagnant.

A écouter :

“Requiem américain”

“Oiseau noir”

“16 voitures”

“Protecteur”

“Ma rose”

“Texas Holdem”

“Garde du corps”

“Jolène”

“Fille”

“Spaghettii (feat. Shaboozey)”

“Larmes d'alligator”

“Juste pour le enjoyment”

“II le as well as recherché (feat. Miley Cyrus)”

“Levii's Jeans (feat. Submit Malone)”

“Flamenco”

“Ouais, ouais”

“Oh Louisiane”

“Aigle du désert”

“Riiverdance”

“II mains II paradis”

“Tyran”

“Buckin au miel doux”

“Amen”

Musique de fond :

“Heure de fumée avec Willie Nelson”

“Dolly P”

“L'heure de la fumée II”

“Le spectacle Linda Martell”

N / A

*Score ultimate de l'album basé sur les chansons par catégorie (1 issue pour « Ça vaut la peine d'être écouté ». 5 pour « Musique de fond », pour « Appuyez sur sauter »).