Les déposants peuvent encore fuir alors que Lifelines gagne du temps

[pxn_tldr]

Des bouées de sauvetage massives pour la Première République et le Credit Suisse ont stimulé de brefs rassemblements avant que les steps ne reprennent leur chute libre, vehicle des doutes subsistent quant à leur capacité à garder les déposants à lengthy terme.

Initially Republic reçoit 30 milliards de pounds de dépôts des géants de Wall Road et des grandes banques régionales. Et c’est après avoir obtenu 70 milliards de bucks de liquidités de la Réserve fédérale et de JPMorgan dimanche dernier. Pendant ce temps, la banque centrale suisse a fourni au Credit Suisse 54 milliards de dollars de liquidités.

Pour sa aspect, la Réserve fédérale a prêté 165 milliards de bucks aux banques dans la semaine qui s’est terminée mercredi by means of sa fenêtre d’escompte et un nouveau programme de prêt d’urgence créé après l’effondrement de SVB. Malgré les centaines de milliards de bucks d’aide, le secteur bancaire a tout de même bradé.

Jamie Cox de Harris Economical Group a mis en garde contre une trop grande confiance dans les actions bancaires comme indicateurs de confiance globale, affirmant que les bouées de sauvetage étaient conçues pour protéger les déposants et non les actionnaires.

Les déposants peuvent encore fuir alors que Lifelines gagne du temps

“Le gouvernement a racheté du temps aux banques pour démontrer qu’elles ne feraient pas faillite”, a déclaré Cox.

Le secrétaire adjoint au Trésor, Wally Adeyemo, a déclaré vendredi à CNBC que les flux de dépôts dans les petites banques régionales se sont stabilisés au cours de la semaine dernière. Et To start with Republic a signalé un ralentissement des sorties de dépôts.

Mais la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a reconnu jeudi au Congrès que, contrairement à SVB et Signature Financial institution, tous les dépôts dépassant la limite d’assurance de 250 000 $ de la FDIC ne seront pas garantis à l’avenir.

Et c’est une partie du problème : parce que les régulateurs ont déclaré SVB et Signature Financial institution d’importance systémique et ont garanti tous leurs dépôts, d’autres prêteurs – et leurs customers – se sont demandé s’ils recevraient un traitement similaire, selon l’ancienne présidente de la FDIC, Sheila Bair.

“Cela crée de l’incertitude, et ceux qui n’obtiennent pas le renflouement subissent moreover de pression. Ce que nous voyons avec la Première République – leurs déposants non assurés sont incertains”, a-t-elle déclaré vendredi sur CNBC.

Si la problem s’aggrave, les régulateurs devraient alors obtenir du Congrès l’autorisation d’assurer tous les dépôts supérieurs à la limite de 250 000 dollars dans le système bancaire américain, a ajouté Bair.

Dans le cas du Credit Suisse, les déposants ont fui bien avant la faillite de SVB. L’année dernière, les dépôts ont chuté de as well as de 150 milliards de dollars, dont approximativement 100 milliards de dollars au cours du seul quatrième trimestre.

Et la bouée de sauvetage de la banque centrale suisse pourrait ne pas suffire à rassurer les clients capricieux.

responsable de la stratégie d’investissement de RBC Prosperity Administration.

Les fusions bancaires pourraient aider, et UBS est en pourparlers pour acquérir tout ou partie du Credit Suisse, selon des informations. To start with Republic explorerait également ses options, y compris une vente.

Krosby a déclaré que les rachats ne signaleraient pas nécessairement de mauvaises nouvelles pour le secteur bancaire.

“Lorsque vous voyez une autre entreprise sortir et dire :” Eh bien, nous allons l’acheter “, vous savez, il y a de la valeur là-dedans. Cela apporte un soutien”, a-t-elle déclaré. “Pas seulement pour cette entreprise qui est sous pression, mais pour le secteur.”