Attention : cet posting contient des spoilers de la dernière saison de Dear White Persons.



La dernière saison de Dear White Folks, qui est maintenant diffusée sur Netflix, est une extravagance musicale amusante et vibrante des années 90 alors que les meilleurs de Winchester abordent leur année senior avec des airs emblématiques de la décennie.

Dernière saison de  Dear White People   : Justin Simien parle de la couverture de NSYNC

Il y a beaucoup de numéros musicaux remarquables dans les 10 derniers épisodes de la série, mais nous ne pouvons pas arrêter de penser à la rupture de Sam et Gabe by means of « Bye Bye Bye » de NSYNC dans l’épisode 4. mais ce choix de chanson était parfait pour le minute.



C’est pourquoi il est surprenant que le créateur de la série Justin Simien, qui a également servi de showrunner, se soit d’abord battu contre son inclusion avant de finalement s’effondrer.  » Au début, je n’étais pas complètement d’accord. Il a fallu beaucoup de convaincre « . Pour être juste, il avait une parfaitement bonne raison de vouloir l’exclure.

Bien qu’il s’agisse d’un single accrocheur et en tête des charts, Simien note que « Bye Bye Bye » est également « des Blancs qui chantent du R&B, ce qui est totalement adapté à la society ». Le patron de Pricey White Folks était certes ravi d’entendre ce style de son sortir de la musique pop à l’époque, et a donc vraiment aimé le solitary principal du deuxième album du groupe No Strings Hooked up. « En tant que Noir, ce n’est qu’un de ces favoris coupables », ajoute Simien. « C’est l’un de ces favoris problématiques. »

« Nous avons examiné beaucoup d’options possibles là-bas, et nous revenions sans cesse à » Bye Bye Bye « , a déclaré la co-showrunner Jaclyn Moore à propos de l’insistance incessante de l’équipe.  » Nous avons continué à nous dire  :  » Justin, et maintenant  ? Nous avons fait beaucoup d’autres choix.

Cela a également aidé que la model furthermore audacieuse choisie pour le spectacle – interprétée par Logan Browning et John Patrick Amedori – lui donne une sensation complètement différente. De plus, selon Simien, les scénaristes ont trouvé une « raison narrative pour l’acheminer parce que Sam apprécie tous les deux certains factors de sa relation avec Gabe alors qu’elle en est également gênée. Aimer NSYNC est mutuellement l’une de ces choses, et c’était tellement clairement un choix brillant que j’ai dû m’en écarter à un instant donné.

Browning, qui joue Sam, dit qu’elle était ravie d’avoir la probability d’affronter un favori de son enfance.  » Je vivais mes rêves de petite fille. C’était incroyable », partage-t-elle.

Pendant ce temps, Amedori, qui joue Gabe, n’a jamais imaginé qu’il interpréterait le strike pop de la série. « Je pensais que je chanterais des reprises de The Remedy, comme un remake de » Valley Women « avant de faire » Bye Bye Bye « , dit-il. « Je vais être honnête – le stage culminant de ma carrière. »