Au cas où vous pensiez que les poches de Mickey Mouse n’étaient pas assez profondes, The Walt Disney Company a confirmé qu’elle dépensera 20 % pour la production de contenu l’année prochaine par rapport à l’année dernière. Comme l’a remarqué The Hollywood Reporter, le nouveau dossier de Disney auprès de la SEC confirme son intention de dépenser 33 milliards de dollars en contenu au cours du prochain exercice (qui a techniquement déjà commencé pour la société), soit une augmentation de 8 milliards de dollars par rapport aux 25 milliards de dollars dépensés en 2021. Dans le dossier, ils écrivent :  » L’augmentation est due à des dépenses plus élevées pour soutenir notre expansion DTC et suppose généralement qu’il n’y a pas de perturbations importantes de la production en raison de COVID-19.  » Alors, qu’est-ce que 33 milliards de dollars de contenu vous rapportent ?



Il serait facile de supposer que cette somme d’argent de Disney est investie exclusivement dans de nouveaux contenus tels que Marvel, Lucasfilm et Pixar, et c’est vrai dans une certaine mesure, mais ce n’est pas tout. En fait, les chiffres de 2021 de Disney confirment que les 25 milliards de dollars dépensés en contenu l’année dernière ont été répartis près de 50/50 entre la production de contenu original et les licences pour d’autres programmes/droits de diffusion. Le dernier élément est un élément clé des résultats de Disney, car les droits de diffusion des jeux NFL, NHL, NBA et NCAA sont coûteux, mais ce sont des piliers majeurs de la programmation ESPN et valent clairement l’investissement.

Disney annonce son intention de dépenser 33 milliards de dollars en contenu en 2022

En 2021, Disney a dépensé 12,412 milliards de dollars en « Programmation et droits sous licence » et 12,848 milliards de dollars en production. Nous n’avons pas de détails sur la façon dont cela changera en 2022 avec le tout nouveau chiffre de 33 milliards de dollars, mais Disney a signalé que cela est en grande partie dû à leurs efforts continus pour hiérarchiser leurs actifs de streaming dans Disney +, Hulu et ESPN +.Par rapport à 2021 à 2020, le coût de Disney en  » Programmation et droits sous licence  » n’a augmenté que de 3 %, une augmentation similaire pourrait donc se produire de 2021 à 2022.



 » Nous sommes extrêmement satisfaits du succès de notre portefeuille de services de streaming, Disney+, ESPN+ et Hulu ont continué à fonctionner incroyablement bien avec respectivement 118,1 millions, 17,1 millions et 43,8 millions d’abonnés, pour un total de 179 millions d’abonnements », a déclaré Bob, PDG de Disney. Chapek a déclaré plus tôt ce mois-ci lors de l’appel sur les résultats du quatrième trimestre de la société.  » Pour mettre cette croissance en perspective, au cours du dernier exercice, nous avons augmenté le nombre total d’abonnements dans notre portefeuille DTC de 48 % et les abonnements Disney+, en particulier, de 60 %. Je tiens à réitérer que nous restons concentrés sur gérer nos activités DTC sur le long terme, et non d’un trimestre à l’autre, et nous sommes convaincus que nous sommes sur la bonne trajectoire pour atteindre les orientations que nous avons fournies lors de la Journée des investisseurs de l’année dernière, atteignant entre 230 millions et 260 millions d’abonnés Disney+ dans le monde en la fin de l’exercice 2024, et avec Disney+ atteignant la rentabilité la même année.  »

Pour ceux qui s’intéressent à une comparaison, THR note que le PDG de Discovery, David Zaslav, a précédemment annoncé qu’une fois sa société fusionnée avec WarnerMedia, elle dépenserait 20 milliards de dollars en contenu, tandis que Netflix dépenserait 14 milliards de dollars. Encore une fois, nous devons souligner les droits sportifs, car Netflix ne dépense pas d’argent dans le sport et les marques Turner de WarnerMedia y sont fortement investies.

/SOPA Images/