En 1981, John Prine et son manager ont lancé leur propre label pour servir directement les fans de Prine. Quarante ans plus tard, Oh Boy Records est toujours en activité, perpétuant l’héritage musical de Prine, décédé l’année dernière à cause de Covid-19, et des artistes qu’il a inspirés.



Oh Boy Records marque son anniversaire en 2021 avec une série de nouveaux projets, dont un documentaire central sur l’origine et l’histoire du label. Via des images d’archives candides, Prine apparaît lui-même dans la bande-annonce du film, expliquant comment il a trouvé le nom. « Quand les choses vont vraiment bien, je peux juste dire: ‘Oh garçon, oh garçon, oh garçon, quelle année nous avons eu ! ‘ Et quand les choses ne vont pas si bien, vous dites: ‘Oh garçon…,’ dit-il .

D’autres sujets interviewés pour le film incluent Todd Snider, qui a sorti des albums sur Oh Boy Records; La veuve de Prine et présidente du label, Fiona Whelan Prine; et Al Bunetta, co-fondateur de Prine dans Oh Boy. Le documentaire devrait être présenté en première sous la forme d’une série de mini-films sur la chaîne YouTube du label.



Parallèlement au projet de film, Oh Boy Records – qui abrite des artistes comme Arlo McKinley et Kelsey Waldon – sortira une édition anniversaire du premier album éponyme de Prine en 1971, qui fête ses 50 ans cette année. Il est également prévu de créer un coffret Prine de 7 pouces, une sortie vinyle de Fair & Square LP de 2005, ainsi que des listes de lecture et des événements pop-up organisés dans la base du label, à Nashville.