Doublé de Demiral : la Turquie bat l’Autriche 2-1 et se prépare pour les quarts de l’Euro 2024

Merih Demiral a marqué deux fois, dont l’ouverture du score après seulement 57 secondes, et le gardien Mert Gunok a réalisé l’un des arrêts du tournoi dans le temps additionnel alors que la Turquie a battu l’Autriche 2-1 en huitièmes de finale mardi.

« Notre esprit d’équipe s’est montré jusqu’à la dernière minute », a déclaré le sélectionneur turc Vincenzo Montella. Gunok a fait preuve d’un grand réflexe et d’agilité, plongeant vers sa droite pour dévier une tête à bout portant de Christoph Baumgartner quatre minutes après le début du temps additionnel. Cet arrêt a permis à Montella de se qualifier pour les quarts de finale samedi contre les Pays-Bas, une équipe qui, selon Montella, « se bat comme des lions ». « Nous rassemblerons nos forces mentales et physiques et continuerons à suivre notre chemin », a-t-il déclaré.

Une domination autrichienne

L’Autriche a eu 21 tentatives contre six pour la Turquie, mettant régulièrement Gunok à l’épreuve. « Je suis sûr que si Baumi avait marqué pour prolonger le match, nous aurions gagné le match », a déclaré le sélectionneur autrichien Ralf Rangnick. « La seule chose dont on pourrait nous reprocher, c’est de ne pas avoir marqué suffisamment de buts sur les occasions que nous avons eues et de ne pas avoir bien travaillé sur les coups de pied arrêtés. »

Le match a démarré sur les chapeaux de roues. Les deux équipes ont eu des occasions dans les 30 premières secondes avant que Demiral ne marque sur un corner mal joué par la défense autrichienne. La tentative de dégagement de Baumgartner a rebondi sur son coéquipier Stefan Posch vers le gardien Patrick Pentz, qui l’a récupéré sur la ligne, mais Demiral a bondi sur le rebond et a marqué. Il s’agit du deuxième but le plus rapide jamais marqué à l’Euro : l’Albanie a marqué après 23 secondes contre l’Italie en phase de groupes.

Un soutien enthousiaste

Le but de Demiral a déclenché une liesse générale parmi les supporters présents dans le stade, et aussi à l’extérieur. L’Allemagne compte environ 3 millions de Turcs ou de personnes d’origine turque, ce qui en fait la plus grande minorité ethnique du pays, et l’équipe a bénéficié d’un soutien enthousiaste à l’occasion de l’Euro 2024. L’Autriche était sur le point de réagir, mais Demiral a réussi à empêcher Baumgartner de marquer sur sa ligne.

Les Autrichiens ont repris de la vigueur après la pause, mais un corner a donné un peu de répit à la Turquie. Une pluie de verres de bière n’a pas réussi à décourager Arda Guler, qui a adressé un centre parfait à Demiral, qui a inscrit son deuxième but de la tête à la 59e minute.

Un match sous tension

Le tireur de corner autrichien, Marcel Sabitzer, a également été bombardé de verres de bière à l’autre bout du terrain et s’est à un moment donné écroulé au sol en se tenant la tête pour indiquer qu’il avait été touché. Mais il s’est rapidement relevé. Stefan Posch a repris de la tête une passe de Sabitzer pour Gregoritsch, démarqué, qui a repris de volée au deuxième poteau.

Aucune des deux équipes n’a pu ajouter de but malgré une rafale d’occasions sous la pluie, Gunok réalisant son plus grand arrêt dans les dernières secondes. Les deux équipes étaient privées de leur capitaine habituel. Le Turc Hakan Calhanoglu a été suspendu et l’Autrichien David Alaba, sans doute le meilleur joueur du pays, se remet encore d’une blessure au genou qui l’a empêché de participer au tournoi.

Un soutien précieux

Alaba était là pour soutenir l’équipe qui a étonnamment terminé en tête d’un groupe avec la France et les Pays-Bas, et il a partagé une chaleureuse étreinte avec Guler, son coéquipier du Real Madrid, avant le coup d’envoi. Les Pays-Bas ont battu la Roumanie 3-0 pour se qualifier.