Les fans d’Edgar Wright ont récemment eu droit à la première bande-annonce tant attendue de son prochain film d’horreur, Last Night in Soho, qui mettra en vedette Anya Taylor-Joy et Thomasin McKenzie. Cependant, de nombreux fans attendent toujours des nouvelles de Baby Driver 2, que Wright a de nouveau taquiné plus tôt cette année lorsqu’il a confirmé que le script avait été écrit. Il n’y a eu aucune mise à jour depuis lors, mais Wright s’est rendu sur Instagram hier pour partager un fait amusant en coulisses sur le premier film.



« Dans Baby Driver, le personnage de Jon Hamm est surnommé » Buddy « , mais son vrai nom (entendu à la radio de la police) est Jason Van Horn. C’était mon petit hommage au double cascadeur de longue date de Clint Eastwood, coordinateur des cascades et parfois directeur, le légendaire Buddy Van Horn, qui est malheureusement décédé le mois dernier. RIP Buddy.

Edgar Wright partage une histoire intéressante derrière le personnage de Baby Driver de Jon Hamm

« C’est écrit », a déclaré Wright à Variety lorsqu’on lui a posé des questions sur la suite de Baby Driver plus tôt cette année. « J’en ai en fait écrit trois ébauches … C’est drôle, vous avez des fans sur les réseaux sociaux qui disent: » Qu’est-ce qui arrive à blah blah « , et vous savez qu’il y a une pandémie mondiale, n’est-ce pas ? », A ajouté Wright en riant. « Certaines choses me dépassent même. »

L’année dernière, il a été rapporté que le studio recherchait une nouvelle femme principale, censée agir « comme un repoussoir au personnage de Lily James Debora ». La production devait initialement commencer à la fin de l’année dernière, mais il semble que les choses soient en suspens dans un avenir prévisible. Il a également été signalé précédemment qu’Ansel Elgort reprendrait le sien en tant que personnage principal avec le retour de James ainsi que Jon Bernthal et CJ Jones.

Quant à Last Night in Soho, vous pouvez lire une description du film ici : « Le thriller psychologique d’Edgar Wright sur une jeune fille passionnée de stylisme, qui est mystérieusement capable d’entrer dans les années 1960 où elle rencontre son idole, une éblouissante chanteuse en herbe. Mais le Londres des années 1960 n’est pas ce qu’il paraît, et le temps semble s’effondrer avec des conséquences louches… »

Wright a précédemment expliqué comment l’inspiration pour le film est venue de ses propres expériences dans la région. « L’idée du film est le résultat de 25 ans de vie et de travail à Soho », a déclaré le cinéaste à Total Film.  » J’ai passé tellement de temps à regarder l’architecture, à me demander : ‘Qu’ont vu ces murs ?’ Et à marcher dans les rues tard le soir. Soho est devenu beaucoup plus embourgeoisé, mais il a toujours cette obscurité juste sous la surface. C’est l’un de ces endroits où il suffit de rester immobile pendant 60 secondes pour que quelque chose d’étrange, de magique, d’étrange ou de sombre se produise. »

Last Night in Soho devrait sortir en salles le 22 octobre.