in

Essence Fest avec Nicki Minaj, Janet Jackson propose un sac mixte


Après deux ans de programmation virtuelle, les saints sont retournés au Caesars Superdome de la Nouvelle-Orléans pour l’Essence Songs Festival (désormais officiellement l’Essence Festival of Culture) avec des résultats mitigés. Il y a près de 30 ans, le magazine féminin noir lancé au début des années 1970 a créé une célébration de la musique qui est devenue bien moreover qu’une série de live shows avec des marques bien connues (les sponsors de longue date Coca-Cola et Ford, entre autres, jouent un rôle central rôles dans la sensibilisation des consommateurs noirs).

Capitalisme de pointe mis à section, les concert events restent une pièce maîtresse et cette année, la marque a fait une tentative consciente d’attirer un public additionally jeune en ajoutant des artistes hip-hop qui n’auraient pas été inclus dans les programmations précédentes, en particulier les rappeuses Nicki Minaj et The City Ladies. Pour la marque qui a défendu l’autonomisation des femmes noires, il s’agissait d’une décision controversée d’embrasser les femmes que certains ressentent comme misogynoir. Cette décision, à bien des égards, a détourné l’attention du succès passé de la marque.

La tête d’affiche de Nicki Minaj vendredi soir n’a pas été bien reçue. Alors que les Barbz étaient ravis de voir la rappeuse connue pour sa livraison rigorous et sa capacité à se défendre avec les rappeurs masculins, d’autres étaient moins ravis. Vraisemblablement motivé par les faibles ventes de billets pour une programmation qui comprenait la star montante de la place noire Mickey Guyton et les acteurs de la soca Kes the Band et le roi régnant Machel Montano, le chief des Fugees Wyclef Jean – facturé Wyclef et ses amis – a été ajouté aux côtés du rappeur vétéran Nas.)

Essence Fest avec Nicki Minaj, Janet Jackson propose un sac mixte

Wyclef a créé la surprise Essence de la soirée en faisant monter sur scène Lauryn Hill, avec qui il a une histoire très mouvementée. Hill, couvert de la tête aux pieds dans une tenue étrange, a ravi les followers avec des variations passionnées des classiques de The Rating “Killing Me Softly”, “How Many Mics”, “Fu-Gee-La” et “Ready or Not”. Pour marquer les 25 ans de l’album lauréat d’un Grammy, le groupe, moins le membre Pras Michel, avait prévu une tournée anniversaire mais l’a rapidement abandonnée après avoir à peine joué un spectacle, accusant COVID. Le public a également exprimé sa crainte que Hill, qui souffre de retards chroniques, ne se soit présenté. Jean protégé John Forte, qui a contribué à la partition, a été accueilli avec un accueil tiède.

Après de nombreuses interruptions dans la programmation sur scène, comme des annonces d’église et des points de rendez-vous, Nas est monté sur scène. Dans l’une des meilleures performances du 7 days-finish, le rappeur du Queens a parcouru plusieurs succès, y compris ses attempts plus commerciaux comme “Oochie Wally” et la chanson de réparation noire “You Owe Me” faite sur un rythme de club qui décevrait ses followers inconditionnels.

Sur la scène Essence, cependant, Nas, dont le premier album classique Illmatic l’a rapidement placé au sommet de la chaîne alimentaire du rap, a fréquemment exprimé sa gratitude d’être encore en vie. Ses performances de “One Mic” et “Ultra Black”, son hit le additionally récent et le plus percutant, ont captivé le general public avec seulement un groupe are living et lui-même.

Malheureusement, ce n’était pas le cas de Minaj, qui est montée sur scène après minuit. Bien que les lovers à la maison reprochent à Hulu de ne pas diffuser l’émission du rappeur alors que le service diffusait d’autres sets, Minaj semblait souvent incertaine de sa route sur scène. Contrairement à Nas, Minaj avait des danseurs et a tenté une functionality additionally proche d’un spectacle de design Vegas avec des numéros de danse et une output élaborée de motifs royaux.

Malgré tous ses numéros les plus flashy, Minaj semblait être la plus à l’aise aux côtés de DJ Boof en rimant, y compris son couplet révolutionnaire du hit “Monster” de Kanye West en 2010, dans lequel les admirers ont émis l’hypothèse qu’elle avait dissipé le rappeur problématique, le traitant de clown.

Birdman de la Nouvelle-Orléans a donné un coup de pouce à la foule pendant son set, bien que l’apparition de Lil Wayne ait énormément augmenté l’excitation de la foule. Minaj, qui a eu trois entractes, a présenté des changements de garde-gown inexplicables en ajoutant simplement une shirt ou en couvrant sa tenue existante. Bien qu’elle n’ait jamais tout à fait rebondi avec la functionality de ses énormes succès “Tremendous Bass” et “Instant 4 Lifetime”, les Barbz dans le general public ont soutenu sa overall performance et étaient ravis de la voir monter sur scène.

Les lovers ont attribué la configuration troublée de Minaj à une myriade d’explications, y compris une garde-robe sabotée et ne pas accepter de laisser Hulu diffuser son set en direct. Compte tenu de l’apparition de rappeuses vétérans comme Lauryn Hill, certains fidèles d’Essence Fest ont déploré la réticence de Minaj à embrasser d’autres rappeuses du style et à continuer de se vanter de sa domination en déclin.

Samedi soir était bien loin de vendredi. Avec Janet Jackson en tête d’affiche, le Superdome était complet avec 80 000 fans présents. Parmi les personnes les additionally intéressantes à monter sur scène en dehors de l’icône de la pop, citons la chanteuse de “Ladies Need to have Enjoy”, Summer months Walker, qui a joué enceinte, la récente lauréate des Grammy Awards et des Bet Awards Heaux Tales, Jazmine Sullivan, et la chanteuse légendaire de 78 ans, Patti LaBelle, qui a été rejointe sur scène par Debbie Allen aux features d’union multiples qui, à 72 ans, a servi comme danseuse pour le tube bien connu de LaBelle “Lady Marmalade” avec son ancien groupe.

La foule était ravie de la gamme vocale considérable de Sullivan, avec son leading one “Bust Your Home windows” et son in addition récent “Select Up Your Emotions” frappant particulièrement fort. (Moins pour Walker, qui a livré une efficiency terne réprimandée par de nombreux téléspectateurs du festival en ligne.) Jackson monterait as well as tard sur scène considérablement tard après minuit dans une pièce scintillante moulante qui s’arrêtait juste sous son menton. (Bien que dans les années passées, elle se produisait avec une multitude de danseurs masculins et féminins, elle a opté uniquement pour des danseurs masculins pour son established.)

Bien qu’il y ait eu des plaintes concernant le son de Jackson qui n’était pas tout à fait à la hauteur, la foule était généralement impressionnée par sa overall performance. Elle a parcouru un set qui comprenait des airs inattendus comme l’ouverture “Suggestions”, de Self-control de 2008. Elle a finalement parcouru les favoris de la foule d’Essence comme «The Enjoyment Principle», «Let’s Hold out Awhile», «Funny How Time Flies (When You might be Have Exciting)», «I Get Lonely», aux côtés de «Control» et «Nasty Girl». ” Juste au second où toutes les lumières s’étaient allumées et que la foule significant se dispersait, Jackson est income sur scène, clôturant son established principalement rebondissant avec son tube révolutionnaire de 1989 “Rhythm Nation”. Mis à part les problèmes audio, Jackson a montré son professionnalisme et sa capacité à divertir avec une ambiance presque familiale reflétant son nouveau statut de mère et son impact musulmane.

Le dimanche soir n’était pas aussi plein de feux d’artifice que vendredi ou samedi. L’ensemble des City Girls était impétueux mais non poli. L’accueil Roots des membres du Wu-Tang Clan Technique Person, Raekwon et Ghostface Killah aux côtés de la série de succès d’Ashanti, dont “Often on Time” et “Silly” alors qu’ils étaient vêtus d’une combinaison provocante, a été un voyage nostalgique pour beaucoup. Lorsque le groupe Undesirable Boy The Lox est monté sur scène, Jadakiss a une fois de as well as montré pourquoi il est l’un des meilleurs MC à avoir jamais orné un micro.

Pourtant, sa functionality stellaire n’était rien comparée à l’entrée électrisante de Lil Kim sur leur strike collectif “Income, Electricity, and Regard”. Mattress-Stuy, Brooklyn’s Best a également tenu bon avec les classiques « Crush on You » et le tube article-Biggie « Lighters Up ». Un snafu de garde-robe montrant son mamelon gauche est passé largement inaperçu par la foule en personne alors que la rappeuse pionnière a rapidement ajusté ses vêtements dès qu’elle a été reconnue.

Les Isley Brothers – désormais composés des frères Ron Isley et du guitariste Ernie Isley – ont traversé un mélange de succès, y compris les classiques éternels «Between the Sheets», «Footsteps in the Dark» et «Summer Breeze», ce dernier permettant à Ernie de démontrer ses prouesses à la guitare. La clôture du spectacle était une autre nouvelle édition préférée d’Essence, qui comprenait également des succès solo de Bobby “My Prerogative” Brown, Johnny “My, My, My” Gill, Ralph “Mr. Sensitivity” Tresvant, et le trio “Poison” et “Do Me Baby” BBD avec Ronnie Devoe, Michael Bivins et Ronnie Devoe. Les chansons de la nouvelle édition comme leur tube d’introduction “Candy Girl” de 1983 et le single de clôture “Can You Stand the Rain” étaient un peu furthermore attendues du pageant de musique de longue date et par la suite l’un des sets les as well as appréciés du 7 days-stop.

Si ce retour à un hard work en personne n’a pas gagné sur tous les fronts, la grande concern demeure : cet energy sera-t-il suffisant pour que le pageant reprenne sa domination lorsque des artistes comme Pharrell Williams (Some thing in the Water) et J. Cole (Dreamville ) organisent leurs propres festivals et la most loved d’Essence, Mary J. Blige, s’est associée à Pepsi en mai pour présenter le competition Strength of a Girl d’Atlanta?