in

Facebook pourrait lever l'interdiction de Trump en janvier, selon l'exécutif

Donald Trump pourrait bientôt revenir sur Fb.

Nick Clegg, président des affaires mondiales du propriétaire de Facebook Meta, a déclaré à la publication Semafor que l’interdiction de la plateforme par l’ancien président pourrait être levée dès janvier, si la décision de rétablir son compte est prise une fois la suspension expirée.

Meta a annoncé en juin 2021 qu’il suspendait le compte de Trump pendant deux ans, à compter du minute de la suspension initiale le 7 janvier de cette année-là, un jour après qu’une foule de partisans de Trump ait attaqué le Capitole américain.

Facebook pourrait lever l'interdiction de Trump en janvier, selon l'exécutif

Clegg a déclaré que Meta fonderait sa décision sur des conversations avec des professionals et sur l’existence d’un risque de “préjudice dans le monde réel”, rapporte Semafor. Mais Clegg a déclaré que la décision ne sera pas nécessairement basée sur “l’exactitude ou le sentiment à propos de certains contenus”, selon le rapport.

“Si nous pensons qu’il y a du contenu sur notre plate-forme qui entraînera des dommages dans le monde réel – des dommages physiques – alors nous estimons que nous avons une responsabilité claire d’agir contre cela”, a déclaré Clegg.

Depuis sa suspension de Fb, Trump a continué à répandre de fausses allégations de fraude électorale concernant l’élection présidentielle de 2020, y compris sur sa propre plateforme, Truth Social.

Alors qu’il était président, Trump avait appelé le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, pour demander des modifications au conseil de surveillance de Facebook, qui a été créé pour examiner les décisions de l’entreprise et a le pouvoir de les annuler, a rapporté le New Yorker l’année dernière.

Trump avait 35 thousands and thousands de followers sur Fb. La levée de son interdiction serait un avantage pour toute campagne foreseeable future, s’il devait se présenter à nouveau à la présidence en 2024.

Facebook n’était pas la seule plateforme sociale à interdire Trump. Le 8 janvier 2021, Twitter a annoncé avoir “suspendu définitivement” son compte “en raison du risque de nouvelles incitations à la violence”.

Trump a lancé sa propre plateforme sociale à tendance conservatrice, Real truth Social, en février de cette année. Mais il a été en proie à des problèmes, notamment des pannes et des problèmes lors du lancement et des départs de cadres.