in

George Harrison a déclaré que les concerts des Beatles étaient devenus "sans conséquence" au milieu des années 1960

George Harrison a déclaré que les live shows des Beatles étaient devenus “sans conséquence” au milieu des années 1960. Il était inutile de naviguer à travers la Beatlemania souvent perfide juste pour jouer à plusieurs reprises les mêmes 10 chansons avec un équipement médiocre qui ne pouvait pas atteindre in addition fort que les cris des supporters.

Les live shows des Beatles à travers la Beatlemania

Aucun des Beatles n’a ressenti la force de la Beatlemania jusqu’à ce qu’ils atterrissent à l’aéroport JFK aux États-Unis en 1964. Ils avaient vu leur base de followers grandir en Angleterre et en France. Cependant, rien comparé au nombre de filles qui se sont emballées à l’aéroport pour accueillir les Fab 4.

C’est alors que les Beatles ont réalisé l’ampleur de leur popularité. Quelques jours furthermore tard, ils se sont produits au Ed Sullivan Display devant 700 enthusiasts en délire. Un nombre history de 73 millions de personnes se sont connectées pour regarder les Beatles jouer ce soir-là le 9 février, soit environ 40% de la populace du pays.

George Harrison a déclaré que les concerts des Beatles étaient devenus

Le nombre de followers des Beatles dans le monde n’a fait qu’augmenter après cette efficiency historique. Bientôt, les tournées devinrent difficiles.

Dans In this article Comes The Sun : The Spiritual And Musical Journey Of George Harrison, Joshua M. Greene a écrit : « En août 1964, as well as de cent mille personnes se sont alignées dans les rues d’Amsterdam pour les apercevoir en voiture de l’aéroport à leur hôtel.

« À Adélaïde, en Australie, le nombre a triplé : trois cent mille enthusiasts – la moitié de la inhabitants de la ville – ont aligné le parcours de leur caravane. Lorsque leur movie “A Difficult Day’s Night” a fait ses débuts cette année-là, en présence de la princesse Margaret et du comte de Snowden, tant de spectateurs se sont pressés dans Piccadilly Circus que le centre de Londres s’est complètement arrêté.

Dans ses mémoires, I Me Mine, George a écrit : « Dans le monde réel… nous n’avions pas de put… comme des singes dans un zoo. Le zoo itinérant ne s’est pas arrêté ça n’a fait qu’augmenter.

“Au cours de leur seule tournée américaine de 1964, les Beatles ont couvert vingt-cinq villes en trente-deux jours, joué devant un whole d’un demi-million de personnes et parcouru quarante mille miles”, a écrit Greene. “Entre 1961 et 1965, ils ont fait sept tournées au Royaume-Uni, trois en Amérique, une en Europe et deux dans le monde.

“Ils ont joué as well as de quatorze cents dates de club, souvent jusqu’à trois par jour, en in addition de cinquante-trois émissions de radio, trente-cinq programmes de télévision et l’un des disques les in addition prolifiques et les furthermore exténuants de l’histoire de la musique pop.”

Finalement, les Fab Four ont été pris dans une tempête dangereuse. Leurs tournées exténuantes étaient souvent dangereuses aussi. Leur course a soigneusement réfléchi à chacun de leurs gestes pour esquiver les hordes de followers qui s’agrippaient parfois au groupe.

À Kansas City, des centaines de lovers ont franchi les barrières de la police et ont attaqué leur vestiaire mobile. La law enforcement a riposté en attaquant la foule avec des matraques en caoutchouc. Aux Philippines, des gens leur ont envoyé des menaces de mort et ils ont failli mourir dans plusieurs autres scenarios.

«Nous avons failli nous faire tuer dans un specified nombre de predicaments – des avions prenant feu, des gens essayant d’abattre l’avion et des émeutes partout où nous allions. Cela me faisait vieillir », a déclaré George à Rolling Stone en 1979.

George Harrison a déclaré que les concert events des Beatles étaient “sans conséquence”

Finalement, les live shows des Beatles semblaient sans importance au milieu de toute cette manie. Il n’y avait pas grand intérêt. Une fois qu’une manœuvre de style militaire a été adoptée pour les amener là où ils devaient aller, ils ont joué les mêmes vieux airs pour les fans qui ne faisaient que leur crier dessus.

Même l’une de leurs performances les as well as célèbres au Shea Stadium en 1965 était “impersonnelle”. George a dit: « Le pire de tout… on s’en fichait vraiment. Lors d’une job interview de 1987 sur Fantastic Morning Britain, George a déclaré que les concerts des Beatles étaient devenus “sans conséquence”.

“C’est allé très vite”, a déclaré George. «Nous voulions juste faire un disque, vraiment, et être juste un groupe pop. C’était toute l’étendue de notre ambition… et c’est devenu de moreover en furthermore gros et c’est devenu ridicule. Les live shows sont devenus sans conséquence.

George a dit que l’arrêt des tournées « était une grande selected à l’époque… Mais nous ne pouvions rien entendre. Nous jouions juste ces mêmes vieux airs nous avions ces petits amplificateurs. Ce n’était pas comme maintenant, où vous pouvez simplement les faire exploser. C’était très difficile. Il y avait beaucoup de pressure, de stress et de pressure.

«Partout où nous semblions aller au cours de cette dernière année de tournée en Amérique, c’était comme des émeutes raciales à Chicago, et nous arrivions au milieu de cela. Il y avait un problème politique à Montréal, les Français et les Britanniques se détestaient tous et disant qu’on allait tirer sur Ringo et les ouragans, on vole dans les ouragans dans l’avion.

« Je ne pouvais pas le faire maintenant. Si cela m’arrivait maintenant, je mourrais d’une crise cardiaque, mais à cette époque, nous étions jeunes et nous pouvions résister à la pression. Mais ça a tellement fait que ce n’était pas une blague, alors nous nous sommes juste retirés dans le studio d’enregistrement, et le reste appartient à l’histoire.

Une fois que les Beatles ont cessé de tourner, cela leur a permis d’expérimenter en studio d’enregistrement

Les Beatles ont arrêté de tourner en 1966, ce qui était l’une de leurs meilleures décisions. Cela leur a permis de se concentrer davantage sur leur musique et a ouvert la porte à l’expression et à l’expérimentation musicales. Tout les a influencés et inspirés.

Lorsque le groupe a sorti Rubber Soul et Revolver, Guitar Environment a écrit qu’on aurait dit qu’ils avaient pris un”saut quantique”.

“A l’époque de Rubber Soul et Revolver, nous sommes devenus furthermore conscients de tant de choses. Nous avons même écouté furthermore profondément, d’une manière ou d’une autre », a déclaré George.

« C’est à ce minute-là que j’ai vraiment aimé faire preuve de créativité avec la musique. Pas seulement avec mon jeu de guitare et mes compositions, mais avec tout ce que nous avons fait en tant que groupe, y compris les chansons que les autres ont écrites. Tout s’est approfondi et est devenu moreover significatif.

Les hordes de filles hurlantes auraient peut-être été contrariées que les Beatles aient cessé de faire des concert events. Cependant, le groupe devait faire quelque chose pour sauver ses moyens de subsistance et sa créativité.