Des chercheurs de l’Université de Warwick ont ​​réduit le délai pendant lequel les nausées et les vomissements pendant la grossesse pourraient commencer à seulement trois jours pour la plupart des femmes, ouvrant la possibilité aux scientifiques d’identifier une induce biologique de la maladie.


En mesurant l’apparition des symptômes à partir de la date de l’ovulation d’une femme pour la première fois, plutôt que la dernière période menstruelle, ils ont démontré que les symptômes commencent furthermore tôt dans la grossesse qu’on ne le pensait auparavant, et dans un laps de temps furthermore courtroom.

Le mal de grossesse de trois jours est le furthermore vulnerable de commencer identifié

Les nausées et vomissements pendant la grossesse, souvent appelés mal de grossesse, qui se terminent généralement par 12 à 14 semaines de grossesse, sont ressentis par la plupart des femmes pendant la grossesse, bien que certaines en souffrent in addition sévèrement, comme dans le cas de l’hyperémèse gravidique lorsque les symptômes peuvent persister. tout au extensive de la grossesse. La bring about a souvent été considérée comme psychologique, mais cette dernière étude renforce l’idée que la induce est biologique et est liée à un stade de développement spécifique de la grossesse.


Des chercheurs de la Warwick Health-related College et du Département de statistique de l’Université de Warwick ont ​​tiré leurs conclusions d’un ensemble de données distinctive collecté au Clearblue Innovation Centre, par SPD Enhancement Organization Ltd. Leurs résultats, publiés dans la revue BMC Being pregnant and Childbirth, identifient un période de temps spécifique pendant la grossesse qui pourrait indiquer aux scientifiques une cause anatomique ou biochimique de la maladie.

La day de la dernière période menstruelle d’une femme est couramment utilisée pour mesurer le début de la grossesse, mais on pense que sa day d’ovulation est un point de départ additionally précis auto les cycles menstruels peuvent varier considérablement entre les individus, et même entre les cycles pour le même individu.

Les chercheurs ont utilisé les données des journaux quotidiens des symptômes tenus par 256 femmes enceintes pour comparer le début de leurs symptômes de nausées et de vomissements à la date de leurs dernières menstruations et à la day de l’ovulation, comme déterminé par un exam d’urine.

En utilisant leur day d’ovulation comme début de grossesse, la plupart des femmes ont ressenti les premiers symptômes de la maladie de la grossesse après 8 à 10 jours, comparativement à 20 à 30 jours si mesurés à partir de leur dernière période menstruelle. Cela a non seulement démontré que la maladie de la grossesse commence additionally tôt que les recherches précédentes l’ont montré, mais a également montré que l’utilisation de la date d’ovulation réduit la période pendant laquelle les symptômes commencent à 3 jours, contre 11 jours si la dernière période menstruelle est utilisée.

L’auteur principal, le professeur Roger Gadsby de la Warwick Medical College, a déclaré: « L’évolution précise de la maladie de la grossesse est inconnue, mais cette recherche montre qu’elle se produit à un stade de développement spécifique, dans un intervalle de temps spécifique.

« Pour les chercheurs, cela nous permet de nous concentrer sur la recherche de la trigger. Si nous savons que les symptômes surviennent dans une fenêtre très étroite 8 à 10 jours après l’ovulation, les chercheurs peuvent concentrer leurs initiatives sur ce stade particulier de développement pour trouver la cause. de la situation, à la fois anatomiquement et biochimiquement.

« Dans le passé, les femmes souffrant de nausées et de vomissements pendant la grossesse ont vu leurs symptômes banalisés et négligés parce qu’on pensait qu’il y avait une base psychologique pour les symptômes. Cette recherche renforce encore le fait que rien ne pouvait être furthermore éloigné de la vérité, qu’il s’agit d’un problème biologique lié au développement du fœtus précoce.  »

La recherche a également révélé que 94% des femmes présentaient des symptômes de maladie de la grossesse, une proportion as well as élevée que les recherches précédentes qui calculaient généralement la proportion comme étant additionally proche de 80%. Cela est probablement dû au fait que des données ont été régulièrement collectées auprès des participantes avant qu’elles ne tombent enceintes jusqu’à 60 jours après la dernière période menstruelle, alors que la plupart des autres études demandent aux femmes de se souvenir de leurs symptômes après être tombées enceintes.

Le professeur Roger Gadsby ajoute: « Ce que nous avons montré, c’est que in addition de personnes présentent des symptômes de maladie de la grossesse que jamais auparavant, et l’une des raisons en est que cette recherche a détecté des symptômes précoces légers qui ont tendance à s’estomper de 7 -8 semaines. Dans d’autres études, ces symptômes auraient disparu au minute où la recherche a commencé.  »

Des recherches antérieures menées par la même équipe ont démontré que le terme « nausées matinales  » est trompeur automobile des nausées et des vomissements peuvent survenir à tout instant de la journée, et fait valoir que « nausées et maladies pendant la grossesse  » ou « nausées pendant la grossesse  » est furthermore appropriée et évite de banaliser la situation.