L’accord provisoire fait deal with à une montée raide dans les deux events. Les démocrates veulent des hausses d’impôts, tandis que les républicains rechigneront probablement à de nouvelles dépenses.



Un groupe bipartite de sénateurs a annoncé jeudi soir avoir conclu un leading accord sur les infrastructures, bien qu’il se heurte à d’importants hurdles politiques.

La faction comprend les sénateurs républicains Mitt Romney de l’Utah et Rob Portman de l’Ohio, ainsi que les sénateurs démocrates Joe Manchin de Virginie-Occidentale, Kyrsten Sinema de l’Arizona et Jon Tester du Montana. Le groupe a vu le jour alors que les négociations du président Joe Biden avec la sénatrice Shelley Moore Capito de Virginie-Occidentale se sont progressivement effondrées.



« Notre groupe – composé de 10 sénateurs, 5 de chaque parti – a travaillé de bonne foi et est parvenu à un accord bipartite sur un cadre de compromis réaliste pour moderniser les infrastructures et les technologies énergétiques de notre pays », a déclaré le groupe dans un communiqué conjoint. « Cet investissement serait entièrement payé et n’inclurait pas les augmentations d’impôts. »

Ils ont ajouté qu’ils étaient « optimistes », ils pourraient jeter les bases pour attirer un soutien important. Il englobera 1,2 billion de pounds de dépenses sur une période de huit ans et seulement 579 milliards de pounds de dépenses nouvelles au-delà de ce que le Congrès a déjà approuvé.

Il comprend également une taxe sur l’essence indexée sur l’inflation, qui avait été lancée par le sénateur Mitt Romney plus tôt dans la journée. Cela devrait rapporter entre 30 et 35 milliards de pounds sur dix ans, selon Seth Hanlon, fiscaliste au Heart for American Progress de gauche.

Mais les premiers contours de l’accord ont fait facial area à une forte montée pour obtenir des votes dans les deux partis, et il n’est pas clair si la Maison Blanche le soutiendra. Les démocrates hésiteront probablement à ne pas augmenter les impôts des grandes entreprises et des riches, tandis que les républicains accumuleront probablement les critiques sur l’ampleur des nouvelles dépenses.

Les démocrates du Congrès à la Chambre et au Sénat préparent déjà le terrain pour utiliser la réconciliation, une tactique pour approuver certains projets de loi avec seulement une majorité very simple. Certains commençaient à perdre tolerance devant le rythme effréné des conversations avec les républicains.

 » Je ne comprends pas pourquoi ces [Democrats] veulent donner le magasin alors qu’il n’y a que cinq voix républicaines à gagner « . qui a obtenu l’anonymat pour parler franchement.  » C’est un nombre de voix complètement inutile.

Le paquet peut également omettre une partie importante des priorités climatiques recherchées par de nombreux démocrates, mettant en péril ses odds de passage. Le paquet économique en deux get-togethers de Biden comprend un éventail de mesures telles que le soutien à la building d’un réseau de stations de recharge pour véhicules électriques, la recherche sur l’énergie propre et des fonds pour rénover les maisons.

Plusieurs démocrates du Sénat, dont Ron Wyden de l’Oregon, président de la commission sénatoriale des finances, menacent de retirer leur soutien à un accord bipartite s’il ne overcome pas suffisamment le changement climatique. « Sur un gros projet de loi d’infrastructure, répercuter complètement le climat ? Pas dilemma ».  » Tu penses que je suis assez immediate ? Pas question.