La dernière version d'Apple iPhone SE représente un modèle d'iPhone « classique » basique, familier et abordable qui ne devrait normalement pas attirer trop l'attention. Pourtant, il l'a, en grande partie grâce à l'utilisation par Apple de sa puce A13 Bionic la plus avancée dans ce qui est maintenant son nouvel iPhone le moins cher, six mois seulement après le lancement initial de l'A13 dans son iPhone 11 Pro le plus ultra-premium. Pourquoi Apple bouscule le statu quo et à qui s'adresse ce nouveau modèle ?




L’iPhone COVID-19 ?

Compte tenu de la réorganisation mondiale de la pandémie de coronavirus et de la détresse économique qui suivra inévitablement, il est tentant de dire que ce nouveau modèle d'iPhone SE a été conçu sur mesure pour offrir la meilleure technologie d'Apple dans un modèle peu coûteux que les gens de cette « nouvelle normale post-apocalyptique » « pourrait se permettre. C'est un énorme pivot par rapport aux iPhones coûteux que les blogueurs des médias continuent de dire que personne ne peut se permettre – malgré toutes les preuves montrant qu'ils ont tort à ce sujet.

Qui veut le nouvel iPhone SE 2020 ?

Mais c'est tout simplement impossible. La planification et l'ingénierie d'Apple pour développer ce nouveau modèle ont été achevées bien avant même la première découverte du nouveau coronavirus en décembre 2019. Et cela s'est produit des mois avant la compréhension complète du type d'impact qu'aurait la propagation rapide de COVID-19, alors que les gouvernements du monde entier hésitaient à réagir de manière excessive et rejetaient en grande partie l'épidémie sans précédent comme n'étant guère plus qu'une autre grippe saisonnière.




Apple n'a pas concocté un nouveau modèle d'iPhone bon marché au cours des deux derniers mois pour survivre à la pandémie – bien qu'il reconnaisse la situation actuelle en apportant une contribution caritative au soulagement COVID-19 pour chaque version de produit (rouge) vendue. Apple avait clairement l'intention de lancer son nouvel iPhone SE à 399 $ après la vente de son iPhone 11 à 699 $, et les modèles iPhone 11 Pro à 999 $ et plus ont satisfait la demande de pointe après la saison des fêtes. Il semble clair qu'Apple – et tout le monde – s'attendait à ce que le statu quo économique se poursuive à plein régime jusqu'en 2020.

Le 28 janvier, alors que le nouveau coronavirus commençait à provoquer des troubles en Chine et à susciter des inquiétudes quant à la façon dont la chaîne d'approvisionnement et les partenaires d'assemblage d'Apple pourraient être affectés, le chef de la direction d'Apple, Tim Cook, a mentionné deux fois le problème lors du rapport trimestriel sur les résultats de la société.

« Nous suivons de près le développement du coronavirus. Nous donnons à des groupes qui travaillent pour contenir l'épidémie », a déclaré Cook. « Nous travaillons en étroite collaboration avec les membres de notre équipe Apple et nos partenaires dans les zones touchées, et nos pensées vont à toutes les personnes concernées dans la région. »

Plus tard, Cook a été interrogée sur le déroulement de la « crise sanitaire » en Chine par Shannon Cross, analyste chez Cross Research.

« D'abord et avant tout, nos pensées avec tous ceux qui sont touchés dans la région et comme je l'ai mentionné, nous donnons à des groupes qui travaillent pour contenir l'épidémie », a ajouté Cook. « Nous travaillons également en étroite collaboration avec notre équipe et nos partenaires dans les zones touchées, et nous avons limité les déplacements vers des situations critiques pour l'entreprise la semaine dernière. La situation est en train d'émerger, et nous collectons toujours de nombreux points de données et surveiller de très près. Comme Luca [Maestri, Apple's chief financial officer] avait mentionné, nous avons une gamme de revenus plus large que d'habitude pour le deuxième trimestre en raison de la plus grande incertitude. « 

Les remarques de Cook sur la Chine ont été données dans le contexte de l'énorme résurgence qu'Apple venait de connaître.

Pour les résultats du dernier trimestre, nous avons enregistré une croissance à deux chiffres pour l'iPhone en Chine continentale. C'était donc un changement important par rapport à l'endroit où nous courions. Nous avons également enregistré une croissance à deux chiffres dans les services en Chine continentale, et nous avons enregistré une croissance à deux chiffres extrêmement forte sur les appareils portables.

Et donc, il y avait vraiment un certain nombre de facteurs différents. En ce qui concerne les réponses des clients, l'iPhone 11 se porte particulièrement bien là-bas Comme vous le savez probablement, nous avons également certains programmes de reprise et programmes de financement. Celles-ci ont également été bien accueillies.

Ce n'est que le 17 février qu'Apple a publié sa mise à jour sur les prévisions trimestrielles qui reconnaissait que la société « connaissait un retour à des conditions normales plus lent que prévu. En conséquence, nous ne nous attendons pas à respecter les prévisions de revenus que nous avons prévues le trimestre de mars.  »

Le retraitement d'Apple a été effectué bien avant la plupart des autres sociétés, mais cela n'a toujours pas donné le temps de changer les choses ou de vraiment personnaliser sa stratégie de sortie du nouvel iPhone SE, un produit qui était clairement déjà substantiellement complet avant même l'iPhone 11. l'automne dernier. Bien qu'il puisse certainement sembler qu'Apple a bien répondu à COVID-19 en proposant un nouveau modèle de base iPhone bon marché mais très attrayant, la réalité est qu'Apple a largement eu de la chance avec son timing.

La société a été encore plus chanceuse d'avoir introduit avec succès son cycle iPhone 11 haut de gamme l'automne dernier, qu'il a vendu confortablement au cours de son trimestre de vacances juste avant le ralentissement de l'économie mondiale. Si ce lancement avait été interrompu par une épidémie antérieure en novembre ou décembre, le titre d'Apple n'aurait jamais atteint son plus haut niveau historique au premier trimestre civil. Plus important encore, la société n'aurait jamais démenti les récits des médias qui suggéraient qu'Apple perdait de manière décisive ses ventes à Huawei en Chine en raison du « patriotisme », ni contré le trope de blogueur fatigué selon lequel les clients du monde entier ne peuvent pas se permettre des téléphones à 999 $ et ne le font pas  » t se soucient même plus vraiment des smartphones, car ils sont des produits ennuyeux maintenant.

Aujourd'hui, il est clair que la faim et l'enthousiasme pour les nouveaux iPhones avec de nouvelles fonctionnalités éclaboussantes sont aussi élevés que jamais dans le monde entier, même en Chine, la maison de Huawei et OnePlus. Bien sûr, la nouvelle réalité de la crise économique qui sera causée par cette pandémie, qui frappera certains groupes de personnes et segments de l'industrie beaucoup plus durement que d'autres, aura un impact énorme sur ce que beaucoup de gens peuvent se permettre de dépenser en à court terme.

Le NYT vous supplie de croire que « le nouveau téléphone d’Apple n’a pas d’importance »

Malgré le succès phénoménal de l'iPhone 11, nous voyons toujours une salade de mots absolument absurde servie par des médias comme le New York Times qui nous disent le contraire de la réalité observable avec la confiance d'une conférence de presse sans aucun expert. Hier, ce journal a publié son dernier assaut sur la réalité par Shira Ovide affirmant que « les smartphones ont été difficiles à vendre depuis un certain temps », que « beaucoup de gens ne veulent pas payer le taux actuel de 1 000 $ ou plus » et affirmant que « nous ‘ai perdu notre zing « pour l'achat de smartphones. Oh l'humanité !

En réponse à l'article d'Ovide publié hier sous le titre « Pourquoi le nouveau téléphone d'Apple n'a pas d'importance », a déclaré l'analyste Neil Cybart a déclaré sur Twitter, « tant que les gens ressentent le besoin de proclamer que les smartphones ne sont pas » excitants « (une telle subjectivité terme), c'est probablement un bon signe que beaucoup de gens les considèrent comme « excitants ». Combien d'articles sur les réfrigérateurs ne sont plus excitants que vous avez rencontrés récemment ? « 

Tant que les gens ressentent le besoin de proclamer que les smartphones ne sont pas « excitants » (un terme si subjectif), c'est probablement un bon signe que beaucoup de gens les considèrent comme « excitants ».

Combien d'articles « les réfrigérateurs ne sont plus passionnants » avez-vous rencontrés récemment ?

Ovide a tenté de consolider la pièce en ajoutant une recommandation de relire la critique désobligeante de l'iPhone 11 rédigée par son collègue Brian X. Chen à l'automne 2019.

« Vous devriez certainement mettre à niveau si votre appareil actuel a au moins cinq ans », a écrit Chen en toute confiance l'automne dernier lors du lancement de l'iPhone 11, avant d'ajouter l'euphémisme translucide de l'année selon lequel « les modèles d'iPhone 11 sont tous une étape importante par rapport à celles introduites en 2014.  » Il a ensuite conclu qu'il n'était pas logique de mettre à niveau un iPhone de quatre ans.

Les conseils de Chen contre la mise à niveau de votre smartphone plus de deux fois en dix ans n'ont pas été formulés dans le cadre d'un guide de survie post-couronne pour les personnes économiquement dévastées par la pandémie. Il a été publié au sommet d'une expansion économique en cours aux États-Unis depuis juin 2009. Ce n'était que le dernier coup de couteau de Chen dans sa carrière de blogueur centré sur la haine désespérée d'Apple depuis la première livraison de l'iPhone.

Après tout, c'est Chen qui, écrivant pour Wired en 2009, a inventé l'idée que le Japon « détestait » les iPhones parce qu'ils n'étaient pas assez impressionnants sur le plan technique.

Chen et Ovide ont tout à fait tort sur les smartphones, du moins dans le segment de marché haut de gamme où Apple a vendu ses derniers modèles à 999 $ et plus à des dizaines de millions d'acheteurs qui se mettent régulièrement à niveau sans aucune « vente difficile ». Apple a une base installée d'environ un milliard d'iPhones et elle vend régulièrement environ un quart de milliard de nouveaux iPhones chaque année à un prix de vente moyen proche de 800 $.

Rien n'indique qu'Apple « ne puisse plus vendre » de modèles haut de gamme; bien au contraire. Apple vend tous ces nouveaux iPhones malgré un marché parallèle florissant pour les iPhones d'occasion.

La seule véritable « vente difficile » survenant dans les smartphones haut de gamme se produit chez Samsung et Huawei, qui ont du mal à vendre leurs modèles premium (généralement définis comme étant au-dessus de 400 $ dans les cercles Android), tout en introduisant des showboats extrêmement chers qui n'ont aucune chance à trouver un marché substantiel – 2 000 $ et plus de prototypes de présentoirs pliants.

En se référant aux « smartphones » dans des sophistications généralisées et en assimilant l'iPhone d'Apple à 400 $ Androïdes, les blogueurs à des positions comme le New York Times trompent leurs lecteurs et cachent la vérité dans une tentative désespérée de plier la réalité à leurs propres perspectives personnelles. Ces efforts stridents n'ont pas fonctionné au cours des treize dernières années pour les iPhones, ils devraient donc vraiment abandonner.

Public auquel l’iPhone SE compte réellement

Le dernier téléphone d'Apple partage son nom avec l'iPhone SE d'origine qui a fait ses débuts en 2016, mais c'est un produit très différent. En effet, en 2016, Apple n'a vendu que deux types d'iPhones: ses nouveaux modèles plus grands introduits avec l'iPhone 6 et un précédent, et rétrospectivement une petite version 4 pouces qui s'est terminée avec l'iPhone 5s.

Les commentateurs de l'époque ont suggéré qu'Apple proposait l'iPhone SE original comme un petit téléphone pour les femmes et les petites mains, mais ce n'était pas sa véritable intention. Apple n'a commencé à vendre un iPhone SE plus petit, car c'était le seul moyen substantiel de différencier le nouveau modèle de son iPhone 6s phare sans créer un tout nouveau facteur de forme.

Certains utilisateurs ont peut-être aimé sa petite taille, mais le principal attrait de l'iPhone SE 2016 était son prix; il a donné à Apple un produit iOS à vendre près des prix typiques d'Android. Sa taille était en fait une complication et un fardeau pour les développeurs iOS, qui devaient maintenir la compatibilité de leurs applications avec des iPhones plus petits et plus anciens qui, autrement, disparaîtraient.

L'interprétation erronée selon laquelle Apple construisait un petit iPhone « pour les petites mains » continue dans la spéculation selon laquelle peut-être un jour Apple lancera à nouveau un iPhone de taille Steve Jobs encore plus petit, ou que la société réduira peut-être même son facteur de forme Face ID pour s'adapter un petit appareil à une main un jour. Spoiler: Ce ne sera pas

Aucune de ces choses ne se produira car la tendance s'oriente clairement vers des smartphones plus grands. Samsung a fait un travail considérable il y a de nombreuses années pour promouvoir l'idée de petits téléphones « pour dames » avec des écrans encore plus petits que l'iPhone 3G. À l'époque, il les qualifiait comiquement de « monstrueusement grandes », parallèlement à ses efforts pour expérimenter également avec des phablettes beaucoup plus grandes.

Les résultats ont été concluants et incontestables. Presque tout le monde voulait des téléphones plus gros, même s'ils disaient le contraire. Il n'y avait pas de réelle demande pour les petits smartphones, ce qui a disparu avec l'attrait des téléphones à clapet pour la même raison: pour être fonctionnel, un écran devait être suffisamment grand. Les petits téléviseurs fixes ont également disparu de leur existence et ne sont jamais revenus.

Une fois qu'Apple a publié son prochain changement majeur dans les facteurs de forme iPhone avec l'iPhone X basé sur Face ID, la société avait enfin un nouvel ensemble de facteurs de forme qu'elle pouvait utiliser pour différencier les mêmes cerveaux de base dans deux modèles clairement différents. Ainsi, alors que le nouvel iPhone SE met en effet des cerveaux de 6 mois dans un boîtier plus petit, presque deux ans, comme la dernière fois, il ne s'agit pas de taille mais plutôt de segmentation des produits par fonctionnalités.

Apple peut mettre sa meilleure puce A13 dans son nouvel iPhone SE le moins cher sans se soucier de l'érosion de niveau supérieur plus d'objectifs, une prise de vue avancée en mode nuit, un écran haut de gamme et étui avec une plus grande résistance à l'eau, un son Dolby Atmos sophistiqué, la puce UltraWideBand émergente d'Apple, et bien sûr toutes les fonctionnalités associées à TrueDepth, y compris Face ID, Animoji et autre réalité augmentée ancrée au visage.

Dans le même temps, le nouvel iPhone SE basé sur A13 bénéficie d'une série de fonctionnalités avancées, notamment le « moteur neuronal de troisième génération » d'Apple pour le traitement de l'IA, le WiFi 6 et le Gigabit LTE qui le rendent très moderne. L'utilisation d'une puce plus ancienne dégraderait sa valeur sans vraiment économiser le coût des composants.

Le nouvel iPhone SE hérite du mode Portrait à objectif unique créé par Apple pour l'iPhone XR, et il offre également les nouvelles fonctionnalités de « bokeh avancé et de contrôle de la profondeur » de l'an dernier pour régler l'ouverture virtuelle, ainsi que l'éclairage de portrait avec l'effet HighKey Mono et avancé HDR qui manquent tous les deux sur l'iPhone X d'origine. Il obtient également la prise en charge eSIM pour l'hébergement d'une ligne mobile secondaire, une autre fonctionnalité qui manquait à l'iPhone X, ainsi que le partage audio avec les écouteurs AirPods ou Beats.

Quelque chose d'autre que le nouvel iPhone SE à 399 $ tire de son nouveau silicium que l'iPhone X à 999 $ ne possède pas, c'est l'authentification de pointeur qu'Apple a introduite pour la première fois dans son A12 Bionic pour rendre beaucoup plus difficile la résolution de la sécurité d'un appareil. Étant donné qu'il existe un exploit de jailbreak complet pour les puces précédentes, Apple n'utilisera plus jamais de puces A11 ou antérieures dans un iPhone de production. L'utilisation du tout dernier A13 dans le nouvel iPhone SE offre en outre les derniers gains d'efficacité du processeur qui aident à préserver la durée de vie de la batterie, ainsi que d'autres éléments des dernières technologies qui permettront à Apple de le prendre en charge plus longtemps dans les futures versions de iOS.

Tout cela s'ajoute à un téléphone destiné à deux publics principaux: les acheteurs sensibles aux prix qui veulent un téléphone basique mais très bon et fiable, qui iraient probablement avec un Android; et les utilisateurs d'entreprise qui achètent un grand nombre d'appareils rentables pour un parc.

iPhone SE se substituant à Android

L'idée que le matériel d'Apple est juste plus cher sans mérite est en train de tomber en disgrâce même parmi les utilisateurs d'Android. Il y a environ sept ans, il était souvent admis que le Galaxy III de Samsung était aussi bon qu'un iPhone 5, mais offrait des fonctionnalités vraiment nouvelles et convaincantes qui manquaient à Apple, allant du service de données 4G LTE au support NFC Google Wallet à un AMOLED plus grand et plus sophistiqué. écran, en plus des initiatives au son excitant que Google annonçait pour Android.

Aujourd'hui, les choses sont radicalement différentes. L'avantage premium de Samsung en matière de matériel s'est évaporé Les vrais fans d'Android ne se soucient même plus de Samsung, étant passés à aimer Pixel ou OnePlus, qui ont tous deux abandonné l'attrait bon marché d'Android pour augmenter les prix à la hausse. Ce qui n'a pas évolué en parallèle, c'est la durée de vie utilisable Android des mises à jour logicielles.

Pour les utilisateurs qui ne se soucient pas tant de la rivalité de la plate-forme de smartphone ou des nouvelles fonctionnalités grand public comme les avatars de dessins animés à détection de visage, l'iPhone SE propose un téléphone moderne à un prix abordable dont les acheteurs savent qu'ils seront pris en charge pendant bien plus qu'un an ou deux. Apple a également souligné la proposition de valeur de l'iPhone SE en déclarant que les clients peuvent obtenir le nouveau téléphone « pour 9,54 $ par mois ou 229 $ avec échange de apple.com », bien que cela suppose que l'utilisateur échange un beau téléphone en bon état . Les acheteurs se retrouveront cependant avec un téléphone décent qui pourra être échangé plus tard, une idée étrangère à la plupart des utilisateurs d'Android de base qui s'attendent à jeter leur ancien téléphone.

Le prix de 399 $ prend en charge la charge sans fil et la charge rapide de 18 watts Lightning, une véritable résistance à l'eau IP67, un processeur beaucoup plus puissant que les androïdes bas de gamme typiques, ainsi que le meilleur capteur d’empreinte digitale physique disponible partout. Il devrait également offrir une très bonne durée de vie de la batterie, ce qui en fait un puissant concurrent complet pour les androïdes génériques.

Depuis l'introduction de l'iPhone X, Apple a concentré son attention sur sa vision de l'avenir des smartphones. Au cours des trois dernières années, Apple a réduit sa vision initiale de 999 $ pour proposer l'iPhone XR plus abordable, puis le modèle de base de l'iPhone 11 de l'année dernière à 699 $. Ces modèles sont toujours restés les iPhones les plus vendus d'Apple, malgré leur prix relativement élevé que les experts continuent de gémir de consternation. Cependant, en regardant les estimations de la gamme de produits dans la base d'installation des utilisateurs d'iPhone, il semble qu'un nombre important de personnes continuent d'utiliser un iPhone 6, 6s, 7 ou 8.

Ils peuvent préférer Touch ID, ou simplement être attirés par le prix plus abordable des téléphones antérieurs. Pour ces utilisateurs, une mise à niveau iPhone SE offre une alternative bienvenue à la recherche d'options en dehors d'iOS. Bien qu'il soit possible qu'Apple s'attende à recruter un nombre important d'utilisateurs Android sur iOS avec son nouvel iPhone SE, il est également probable qu'Apple l'introduise pour empêcher la défection et garder ses utilisateurs d'iPhone>

Le groupe de consommateurs ciblé par Apple avec le nouvel iPhone SE comprend également des parents qui achètent des smartphones pour leurs enfants à charge et veulent quelque chose qu'ils peuvent gérer, peuvent facilement se permettre Ce n'est peut-être pas une considération majeure, mais Face ID semble avoir le plus de difficulté à reconnaître correctement les visages des jeunes enfants, d'autant plus qu'ils grandissent et changent rapidement. Un très bon téléphone Touch ID dans un facteur de forme légèrement plus étroit et plus court est idéal pour les enfants au prix de 399 $.

iPhone SE pour entreprise

Le nouvel iPhone SE 2020 est également idéal pour un déploiement d'entreprise rentable. Malgré le fait que Bloomberg et le Wall Street Journal, le New York Times et Nikkei crient depuis des années que les consommateurs ne peuvent certainement pas se permettre de débourser 999 $ pour un nouvel iPhone, des individus ont clairement indiqué que ce n'est pas vraiment une grosse affaire de payer cette prime pour un appareil personnel qu'ils utilisent quotidiennement.

Pour les consommateurs, le prix d'un combiné haut de gamme est généralement inférieur au prix actuel de leur service mobile, de sorte que tout le blogueur technologique est indigné par la tarification des appareils du combiné, tout en ignorant le coût fixe élevé du paiement du service mensuel, ce qui ne fait qu'augmenter. avec le déploiement d'un service 5G encore plus cher – n'est clairement pas lié au coût, mais concerne davantage la signalisation de la vertu et une intention populiste d'essayer de dire ce que ces écrivains imaginent que le public de leur blogging scandaleux veut entendre. C'est pourquoi ils peuvent sans relâche cheerlead pour la 5G tout en dénigrant les prix de l'iPhone, même si ces deux idées sont extrêmement contradictoires dans leur logique.

Si ces gens avaient une compréhension du monde qui les entoure, ils remarqueraient plutôt que les primes élevées d'Apple pour son iPhone le plus sophistiqué sont en fait un problème de déploiement en entreprise. Contrairement aux consommateurs qui achètent pour eux-mêmes dans un exercice de luxe personnel, les entreprises qui achètent des combinés pour leurs employés de base et pour une utilisation par des entrepreneurs temporaires vont être beaucoup plus sensibles au coût de l'appareil, en particulier parce qu'elles achètent en vrac et voient la nette différence des coûts unitaires s'additionne.

De plus, les déploiements d'entreprise utiliseront probablement des combinés liés à un plan de données d'entreprise plus rentable ou largement utilisés sur leurs propres réseaux WiFi internes, ce qui signifie que le coût unitaire de l'appareil sera probablement une plus grande proportion du coût total de propriété. Pour les particuliers, le prix actuel de la possession d'un iPhone fantaisie est au niveau de prendre une date à un film une ou deux fois par mois. Pour les entreprises, fournir les iPhones les plus sophistiqués, c'est comme louer un complexe de théâtre entier pour emmener toute la société au cinéma toutes les deux semaines. Les sociétés sont les véritables entités qui ne se soucient pas tant des nouvelles fonctionnalités axées sur le consommateur qu'Apple peut inventer, et elles sont en fait soucieuses des prix malgré leur accès au capital beaucoup plus élevé que le consommateur typique.

Les déploiements d'entreprise apprécieront également le fait que le nouvel iPhone SE offre du silicium moderne dans un appareil économique. Cela se traduit par une sécurité plus élevée des appareils par rapport au matériel de combiné obsolète qu'ils obtiendraient en achetant des androïdes bas de gamme, et se traduit également par une durée de vie des appareils prise en charge plus longue. L'association d'un A13 avec un écran de 4,7 pouces signifie également que le nouvel iPhone SE sera super rapide et entièrement capable de gérer même des applications d'entreprise personnalisées importantes tout au long de la durée de vie du produit. La seule chose que les entreprises n'aiment pas plus que de dépenser de l'argent, c'est le gaspillage.

Le fait que le nouvel iPhone SE utilise le format standard Touch ID d'Apple est également un avantage pour les utilisateurs en entreprise car il ne nécessite aucune formation pour être déployé. Les entreprises étaient également un marché cible principal pour l'iPhone 8 à son arrivée, en grande partie parce que les gestionnaires de déploiement d'entreprise étaient moins susceptibles de vouloir parier sur l'incertitude que le nouveau Face ID d'Apple fonctionnerait sans aucun problème imprévu lié à la fiabilité et à la familiarité des utilisateurs.

Le nouvel iPhone SE offre également un autre avantage pour les entreprises: ce n'est pas un iPhone à petit facteur comme le modèle précédent, il exécute donc les applications de manière identique à l'iPhone 8. Cela signifie que les développeurs d'entreprise peuvent limiter leurs tests aux facteurs de forme iPhone modernes, ce que les développeurs traditionnels feront apprécions également.

La compréhension par Apple de ce que les utilisateurs du gouvernement et des entreprises veulent et ont besoin dans les appareils mobiles est éclairée par des années de volumes élevés d'utilisation d'appareils iOS par de grandes institutions. Apple compte elle-même un grand nombre d’employés d'appareils mobiles dans ses propres opérations de vente au détail. En revanche, les fabricants d'Android construisent en grande partie des appareils destinés principalement aux consommateurs sensibles aux prix qui recherchent principalement des prix bas plutôt que de vraiment comprendre la valeur.

Le très faible coût des nouveaux téléphones et tablettes Android est souvent trahi par leur durée de vie prise en charge beaucoup plus courte et par la suite par des valeurs de revente plus faibles. Les iPhones et iPads d'Apple sont souvent mieux amortis au fil du temps, et les entreprises en sont conscientes plus longtemps que de nombreux consommateurs, car les entreprises qui effectuent des achats regardent généralement les plans à long terme et le TCO plus proches que les consommateurs courtisés par un grand écran brillant avec des couleurs sursaturées offrant une étiquette de prix très bas.

Le nouvel iPhone SE n'est pas une réaction à la récession mondiale ou à un nouveau changement de prix. C'est le nouvel iPhone de base d'Apple pour les acheteurs en dehors de son courant dominant – les utilisateurs qui n'exigent pas l'avenir et qui ne se soucient pas vraiment de payer pour son développement. Dans environ six mois, Apple se recentrera sur ses clients les plus exigeants – la majorité de ses utilisateurs qui ont soif d'innovation et qui n'ont aucun problème à payer un supplément pour l'iPhone 12, malgré les opinions fatiguées des chroniqueurs de journaux insistant sur le fait que les clients d'Apple ne le font pas  » t existent et que les smartphones sont le nouveau réfrigérateur dont personne ne se réjouit.