J’avais 18 ans et je travaillais dans une sandwicherie à Las Vegas quand je suis tombé sur une petite annonce locale pour un emploi d’hôtesse dans un club. L’annonce disait que le travail payait 80 $ la nuit, ce qui était bien moreover que ce que je tirais en giflant des sandwichs ensemble. J’essayais de récupérer suffisamment d’argent pour payer le collège communautaire, alors j’ai sauté sur l’occasion.




Quand je suis venu pour l’interview, j’ai appris que ce n’était pas juste un club ordinaire. C’était un club échangiste et essentiellement une façade pour un bordel en activité, et la place dite d ‘ »hôtesse » n’était rien de moreover qu’un euphémisme pour escorte.

Bien qu’ayant été élevé par des Témoins de Jéhovah inconditionnels, j’étais une personne ouvertement rebelle et sexuelle, alors quand ils m’ont proposé le poste, je l’ai accepté.




Le club a fini par être super miteux et pas très bien, alors je suis parti après un mois, mais j’ai continué à escorter au R&R Club, où je suis resté de 2002 à 2005. Heureusement, j’ai toujours réussi à chronométrer mon emploi du temps et je n’ai jamais été là quand l’endroit a été attaqué par la brigade du vice. C’était un travail de 9 h à 17 h, mais l’inverse du traditionnel 9 h 17 auto nous avons commencé à travailler à 21 h. et j’ai fini à 5 heures du matin.En moyenne, je pouvais gagner un minimal de 500 $ par quart de travail, ce qui me permettait de payer pour l’université et de survivre avec as well as de 79 cents de burritos Del Taco.

En tant que petite fille, mes moms and dads ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour écraser ma personnalité rebelle naturelle.

Bien qu’elle ait grandi dans un foyer religieux demanding, Rose dit qu’elle était rebelle depuis son in addition jeune âge.

Kevin Myers

Dès mon moreover jeune âge, je remettais tout en issue et j’appelais l’hypocrisie chaque fois que je la voyais. À 15 ans, j’ai dit à mes moms and dads que je ne croyais pas en notre faith. À 17 ans, j’ai annoncé que je voulais aller à l’université, bien que j’aie très bien appris que l’enseignement supérieur était mal vu par notre foi. Comme je n’avais qu’une semaine avant d’avoir 18 ans au début du semestre, j’avais besoin de la permission de mes parents pour m’inscrire. Ils m’ont permis de m’inscrire dans une classe au collège communautaire (j’ai choisi la psychologie 101), et furthermore tard j’ai été transféré à l’UNLV.

J’étais considéré comme un étudiant en deuxième année, du place de vue du crédit, lorsque j’ai fini par abandonner à l’été 2005. Je pense souvent à revenir pour finir mais je n’ai pas eu le temps ou la enthusiasm mentale. J’ai rebondi autour de l’idée de revenir en arrière et ensuite d’essayer d’entrer dans le programme de maîtrise de l’Université Widener en études de la sexualité humaine, mais je ne suis toujours pas sûr. Peut-être un jour.

Mon père était un ancien de l’église, donc notre famille était censée donner l’exemple à tous les autres. Inutile de dire que j’étais un exemple terrible.

Je suis de character dominante, alors j’aime explorer les penchants des autres, entrer dans leur tête et voir ce qui les motive.

En moreover d’être une dominatrice, Rose a également travaillé comme danseuse et model fétiche.

Kevin Myers

J’ai toujours été du style à essayer n’importe quoi une fois. En 2005, j’ai commencé à travailler comme danseuse dans un club de strip-tease et j’ai fait de la domination sur scène car or truck nous avions des fétichistes et des soumis tout le temps. Dans l’ensemble, cependant, j’ai trouvé que le décapage était épuisant sur le system émotionnel, alors j’ai abandonné.

En 2007 Je m’entendais très bien avec les gens sur le tournage, et ils m’ont mis en call avec une liste de personnes à qui s’adresser pour de futurs concert events. Je l’ai poursuivi et j’ai fini par faire un tas de tournages de variety demoiselle en détresse pour des web pages de bondage, des vidéos et des journals de pin-up

J’ai été formé de manière classique sous un domme nommé Maître Len pendant deux ans à partir de 2008.

C’était un bouddhiste marié, polyamour et pratiquant. J’étais sous contrat avec lui pour une development domme et servais également de soumis. Dans l’industrie, on parle de « collier ». Nous avions des appels téléphoniques quotidiens ainsi que des séances en personne, et tous les 6 mois, nous révisions notre accord qui décrivait des sujets tels que la négociation et le consentement.

En ce qui concerne le type de vie BDSM, le protocole et la façon de pratiquer en toute sécurité et de manière consensuelle, je pense que c’était ma moreover grande période d’apprentissage. Toute la formation était extrêmement thérapeutique et m’a aidé à récupérer une grande partie de ce que j’avais perdu au cours d’une période très tumultueuse de trois ans de ma vie. Il y a une certaine liberté que quelqu’un gagne en explorant le BDSM et sa sexualité et j’ai certainement beaucoup appris sur moi-même, ce que j’aime et mes limites. Les frontières sont quelque chose qui m’a pris beaucoup de temps à apprendre, surtout en ce qui concerne les amitiés et les relations.

À peu près au même minute à Las Vegas, j’ai commencé à faire ces spectacles de bondage où j’attachais les gens sur scène. J’ai également commencé à travailler comme dominatrice et à voir des clients en personne.

Avant que j’accepte de rencontrer un client pour une séance en personne, il doit passer une vérification des antécédents, fournir des références d’autres travailleuses du sexe avec lesquelles il a travaillé et déposer un acompte. Mon tarif est de 300 $ l’heure.

Chaque customer est différent, donc chaque session doit l’être également.

Les sessions couvrent toute la gamme – il y a le bondage à la corde, la self-discipline des couches, les châtiments corporels, la tenue de clés / la chasteté, le culte des pieds et la sissification que j’apprécie beaucoup parce que j’aime habiller les soumis, et je trouve que cela peut être assez cathartique pour eux de vivre un transformation du style. Parfois, un gars veut juste me rencontrer à l’extérieur de Starbucks pour un échange de chaussettes où j’enlève mes chaussettes income et usées et les lui donne en échange de 150 $. Vendre des intimes est une selected, vous savez. En fait, tout peut être une selected, vraiment.

Mes purchasers ont un massive éventail de penchants sexuels – l’un d’eux a une harmony à faisceau dans son donjon domestique et adore me mesurer et me peser malgré le fait que mes mesures changent rarement. Un autre garde une carte sur son mur et quand il gagne un particular nombre d’étoiles d’or, je lui permets un orgasme hebdomadaire. Le déni d’orgasme est assez courant, tout comme le jeu de rôle. Une fois après la finale de Games of Thrones, un client a demandé une session de jeu de rôle basée sur l’émission.

Je fais aussi de la domination financière (FinDom) parfois connue sous le nom d’épuisement de portefeuille. FinDom peut prendre de nombreuses formes différentes. Par exemple, chaque fois que je claque des doigts, un gars peut devoir me payer un specific montant, ou peut-être qu’il doit me payer chaque fois que ma chaussure pend de mon pied.

Un de mes purchasers a même mis en area un contrat de dette écrit indiquant qu’il me doit une certaine somme d’argent qui doit être payée à une certaine day. En avril, au furthermore fort de la pandémie, un gars m’a donné plus de 4 000 $, ce qui comprenait les 1 200 $ qu’il avait reçus de son chèque de relance gouvernemental.

J’aime penser à ma marque comme du « sadisme avec un sourire » parce qu’en fin de compte, je suis vraiment un sadique heureux.

Rose trouve beaucoup de ses consumers en ligne through des internet sites comme OnlyFans et ManyVids.

Kevin Myers

En 2010, j’ai commencé à camming sur Streamate. Je suis définitivement plus un domme sensuel que le type qui vous aboie juste des ordres, même si je peux certainement le faire aussi si nécessaire.

Je fais toutes sortes de trucs fétichistes devant la caméra, du port de gants médicaux en latex et d’un masque à gaz au port de gommages médicaux à la sieste dans un costume Hazmat complet. Oui, parfois je suis payé pour faire une sieste en vidéo ! J’utilise plusieurs web pages différents, dont OnlyFans, NiteFlirt et ManyVids, entre autres. Mes tarifs sont compris entre 5,99 $ et 6,99 $ la moment pour les spectacles de groupe principaux et 10,99 $ la moment pour une exclusivité individuelle. J’ai gagné 1 800 $ en camming en une seule journée de travail de 9 heures.

En 2019, j’ai gagné 80000 $ entre les séances de domme en personne, la modélisation fétiche, le sexe au téléphone, la caméra et la vente de clips.

Les gens sont toujours surpris d’apprendre que les dommes ont une vie quotidienne normale en dehors de kink. Nous ne marchons pas des robots fétiches, après tout. Il y a cette perception de ce que nous sommes mais il y a beaucoup in addition pour moi que ce que vous voyez à la caméra. Je suis en pair depuis quatre ans, j’ai un enfant et il y a beaucoup additionally pour moi que le travail du sexe.

J’ai toujours été une personne très soucieuse du calendrier, mais la pandémie m’a obligé à jongler un peu avec mon calendrier. Avant COVID-19, mes journées étaient libres de faire des séances de domme en personne ou virtuelles, des prises de vue fétichistes et même de créer des clips et de les éditer après notre schedule du coucher. Maintenant, tout mon travail est virtuel et avec ma fille à la maison toute la journée à l’école à distance, j’ai décalé mes heures de travail à 22 heures. à 3 h

Nous avons quitté Las Vegas il y a deux ans et avons emménagé dans un endroit avec une jolie petite cour dans un quartier de classe moyenne de Pittsburgh. Mes voisins n’ont aucune idée de ce que je fais dans la vie. À l’extérieur, je suis juste une autre maman en pantalon de yoga qui attend à l’arrêt de bus scolaire, et ça me va.