Lady Gaga est apparue dans The Late Show pour discuter de son rôle dans House of Gucci, de sa collaboration avec Tony Bennett et de son interprétation de l’hymne national lors de l’investiture du président Joe Biden.



À propos de l’inauguration, Gaga a déclaré :  » Ce fut l’un des moments les plus fiers que j’aie jamais vécus en tant que musicien et interprète. Chaque artiste a quelque chose de significatif pour lui sur la raison pour laquelle il fait ce qu’il fait. Pour moi, c’est j’adore faire sourire le public et j’avais deux minutes et trente secondes pour parler au monde entier et j’ai pensé que ça pourrait être une bonne occasion de chanter pour tout le monde. Pas seulement aux fans du président Biden et aux personnes qui ont voté pour lui, mais au monde entier parce que le monde est en feu et que tout le monde mérite de l’amour.

Lady Gaga révèle qu'elle portait une robe pare-balles pour l'inauguration de Biden

Elle a ajouté que sa robe était pare-balles. « Oui, il y avait un gilet pare-balles cousu dans la robe », a déclaré Gaga à Colbert.  » C’était une période effrayante dans ce pays. Je me soucie beaucoup de ma famille et en tant qu’artiste, je comprends que je me mets dans toutes sortes de situations dangereuses pour faire ce que j’aime. Je l’ai fait pour moi mais aussi pour ma famille, ma mère et mon père et ma sœur se sentiraient en confiance.



Gaga a également discuté de son engagement envers la méthode d’acteur dans House of Gucci, sorti vendredi, et de son travail avec Bennett. Le duo est nominé pour cinq Grammy Awards, dont celui de l’enregistrement de l’année pour « I Get a Kick Out of You » et de l’album de l’année pour Love for Sale.

Le spécial musical du couple, Une soirée avec Tony Bennett et Lady Gaga, sera diffusé dimanche sur CBS et Paramount+. Lors de son apparition dans The Late Show, Gaga a prévisualisé le spécial avec un clip d’eux interprétant « Anything Goes ».

Love For Sale, qui voit Lady Gaga et Bennett parcourir le recueil de chansons de Cole Porter, est sorti en octobre via Columbia Records/Interscope Records. L’album marque le dernier enregistrement en studio de Bennett.