En 2018, 701 cas de listériose invasive sévère ont été communiqués à l'Institut Robert Koch (RKI), ce qui se traduit par, 8 cas pour 100000 habitants. La plupart des maladies de listériose signalées sont graves et sont associées à une intoxication sanguine, une méningite ou des fausses couches, par exemple. En 2018, la maladie était mortelle dans 5% des cas. Les personnes âgées, les personnes aux défenses immunitaires affaiblies, les femmes enceintes et leurs nouveau-nés sont particulièrement vulnérables. Listeria peut être trouvée dans une grande variété d'aliments d'origine végétale et animale. Les poissons fumés à froid ou à chaud sont souvent contaminés et sont donc également suspectés de transmettre cette maladie. D'autres produits de la pêche et fruits de mer consommés crus, tels que les sushis, les sashimis et les huîtres ou les produits salés tels que le poisson coupé, peuvent également être affectés. « Les femmes enceintes, les personnes âgées ou celles dont les défenses immunitaires sont affaiblies ne devraient manger que du poisson et des fruits de mer bien chauffés », déclare le Dr Andreas Hensel, président du BfR.




Toutes les bactéries Listeria ne causent pas de maladies. Sur les 20 espèces de Listeria décrites, seule Listeria (L.) monocytogenes est une bring about importante d'infection chez l'homme. Les bacterial infections pendant la grossesse peuvent entraîner une fausse couche, une naissance prématurée, une mortinaissance ou la naissance d'un enfant malade. De furthermore, la listériose se développe principalement chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli par la vieillesse, des disorders médicales préexistantes ou la prise de médicaments. Ils souffrent souvent d'intoxication sanguine, d'encéphalite ou de méningite ainsi que par ex. d'une endocardite ou d'une inflammation bactérienne des articulations. La listériose est associée à une mortalité relativement élevée dans les groupes à risque. Chez les personnes en bonne santé qui n'appartiennent à aucun des groupes à risque, une an infection peut entraîner une swelling du tractus gastro-intestinal additionally une fièvre, la progression étant généralement légère.

Listeria dans le poisson fumé

La bactérie L. monocytogenes est répandue dans l'environnement et peut être trouvée dans de nombreux aliments. Des taux de détection élevés sont trouvés dans la viande hachée, les plats de viande crue (par exemple le tartare), la viande de saucisse crue (par exemple le porc haché cru « Mettwurst ») et le lait cru, par exemple. Cependant, de nombreux autres aliments prêts à consommer d'origine animale et végétale, qui ne sont pas soumis à un traitement germicide supplémentaire (par exemple le chauffage) après transformation, peuvent également contenir L. monocytogenes. Les exemples incluent le fromage (fabriqué à partir de lait cru ou pasteurisé), les salades et légumes précoupés, les salades de charcuterie ou les saucisses tranchées. En effet, la listeria peut survivre longtemps dans les usines de transformation des aliments dans des recoins difficiles à atteindre pour le nettoyage et la désinfection. En conséquence, l'entrée continue on des germes pendant la output alimentaire est doable.




Les produits de la pêche et les fruits de mer crus, fumés ou salés tels que les sushis, les sashimis, les huîtres, le poisson fumé à froid ou à chaud (par exemple le saumon fumé) et le poisson salé (par exemple le saumon en morceaux) sont fréquemment contaminés par la listeria. 7 à 18% des échantillons de produits de la pêche fumés à froid ou salés examinés par les autorités de surveillance des aliments en Allemagne entre 2007 et 2017, et 3 à 9% des échantillons de produits de la pêche fumés à chaud contenaient L. monocytogenes. Même de faibles concentrations de germes sont dangereuses pour les groupes à risque, par exemple lorsque les produits sont stockés à la maison au-dessus des températures recommandées par le fabricant ou lorsqu'ils sont consommés après leur date de péremption. De moreover, la manipulation de produits contaminés risque de transférer la listeria à d'autres aliments.

La Société allemande de nutrition (DGE) recommande au moins un repas de poisson chaque semaine. Le poisson contient notamment des acides gras spéciaux et des acides gras oméga-3 à longue chaîne, l'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA).

Le BfR recommande aux personnes qui présentent un risque accru de développer la listériose de ne pas généralement éviter le poisson, mais plutôt de ne manger que du poisson ou des fruits de mer bien chauffés. La Listeria peut être éliminée de manière fiable en chauffant les aliments à une température à cœur de 70 ° C pendant au moins deux minutes. Les groupes à risque devraient s'abstenir de manger des produits de la pêche et des fruits de mer crus, fumés et salés.