Live Nation a mis à jour sa politique Covid-19 pour exiger que tous les artistes, équipes et participants présentent une preuve de vaccination complète ou un test négatif dans leurs lieux et festivals à venir.



Le géant du concert avait précédemment annoncé qu’il appartiendrait aux artistes de faire respecter le mandat. Cependant, avec la propagation continue de la variante Delta, Live Nation a institué vendredi des directives plus strictes pour faire du mandat une exigence pour tous les spectacles sur leurs lieux à partir d’octobre, là où la loi le permet. Live Nation a également développé les meilleures pratiques permettant aux artistes de demander ces politiques dans des lieux tiers, a ajouté la société.

Live Nation met à jour sa politique pour exiger la vaccination ou un test négatif

« Les vaccins seront votre billet de retour pour les spectacles, et à partir du 4 octobre, nous suivrons le modèle que nous avons développé pour Lollapalooza et l’exigerons pour les artistes, les fans et les employés des salles et des festivals Live Nation partout aux États-Unis », Live Le président et chef de la direction de Nation, Michael Rapino, a déclaré vendredi dans un communiqué.



De plus, tous les employés de Live Nation doivent être vaccinés avant le 4 octobre afin de visiter l’un des bureaux, événements ou lieux de l’entreprise.

Le nouveau mandat a été stimulé en partie par le succès de Live Nation – ou le manque de superpropagation – au Lollapalooza de Chicago, où les festivaliers devaient présenter une preuve de vaccination ou un test négatif ;  » Douze pour cent des fans ont déclaré que Lolla était en fait leur raison de se faire vacciner – ce qui est un nombre énorme avec 400 000 participants tout au long du week-end « .

Plus tôt cette semaine, les promoteurs de concerts AEG ont institué un mandat Covid-19 qui exigeait que tous les spectateurs éligibles – à l’exception des enfants de 12 ans et moins – soient entièrement vaccinés afin d’assister à leurs événements, comme Coachella et Delaware’s Firefly.