Si vous recherchez des relations saines qui feront monter votre cƓur, alors 90 Working day Fiance n’est peut-ĂȘtre pas la meilleure Ă©mission de tĂ©lĂ©vision pour rĂ©pondre Ă  vos besoins. Si, cependant, vous recherchez un drame exagĂ©rĂ© aux proportions Ă©piques, les derniĂšres saisons de la tĂ©lĂ©rĂ©alitĂ© Ă  succĂšs livrent certainement la marchandise. Des criminels Ă  la pĂȘche au chat et tout le reste, les tĂ©lĂ©spectateurs ont Ă©tĂ© collĂ©s Ă  l’Ă©cran pour regarder des relations gravement dysfonctionnelles traverser des montagnes russes de hauts et de bas.

MĂȘme les fans qui sont ici pour le drame commencent Ă  se lasser d’une intrigue particuliĂšre surutilisĂ©e, et ils la voient revenir encore une fois dans la relation entre Brittany et Yazan.

Les lovers sont déjà malades de la Bretagne et du complot surutilisé de Yazan

‘90 Day Fiance’ est remplie de drames

La prĂ©misse de 90 Working day Fiance est assez basic: les partners internationaux surmontent les obstacles typiques des relations avec la couche supplĂ©mentaire de diffĂ©rences culturelles et de length gĂ©ographique pour dĂ©cider s’ils vont faire passer la relation au niveau suivant. L’Ă©mission TLC tire son titre de l’utilisation de visas k-1, des indemnitĂ©s de voyage spĂ©ciales qui permettent aux Ă©trangers de se rendre aux États-Unis avec l’intention de se marier. Les autorisations ne durent que 90 jours, ce qui fulfilled une horloge sur les dĂ©cisions des partners sur ce qu’ils vont faire ensuite.

Ce strategy est assez dramatique, mais la sĂ©rie augmente constamment la mise en trouvant des intrigues vraiment bizarres Ă  suivre. Les antĂ©cĂ©dents criminels d’un membre de la distribution – y compris des accusations d’enlĂšvement et d’agression – ont conduit Ă  des pĂ©titions pour son expulsion. Une autre participante semblait avoir une relation avec un fake personnage d’une femme qui l’utilisait pour de l’argent, et mĂȘme une fois qu’elle est apparue dans la chair, le sentiment d’une arnaque n’a pas disparu.

Les affrontements culturels sont courants

CONNEXES: «FiancĂ© de 90 jours»: Brittany Banking companies explique pourquoi elle a menti aux dad and mom de Yazan au sujet de son divorce Comme on peut s’y attendre pour une Ă©mission qui vise spĂ©cifiquement Ă  rassembler des gens de diffĂ©rents pays, il y a souvent des affrontements culturels. Par exemple, une intrigue s’est concentrĂ©e sur Lisa «Babygirl» Hamme et son mari potentiel Usman Umar. Hamme et Umar ont eu du mal Ă  se connecter, et une grande partie de l’histoire s’est concentrĂ©e sur sa jalousie facial area Ă  son consideration avec d’autres femmes. Umar, pour sa part, a fait valoir qu’il construisait une carriĂšre de rap dans son Nigeria natal et que Hamme ne comprenait tout simplement pas la dynamique des attentes culturelles qui accompagnaient sa posture.

Une autre relation condamnĂ©e qui a Ă©tĂ© enveloppĂ©e dans des diffĂ©rences culturelles a Ă©tĂ© celle entre Large Ed Brown et Rosemarie Vega. Lorsque Brown a visitĂ© Vega dans son petit village aux Philippines, il souffrait clairement d’un choc culturel. La mĂšre cĂ©libataire ne possĂ©dait pas de lit et Brown a insistĂ© sur le fait qu’il ne pouvait dormir que sur des draps de 1000 fils. Bien que ce soit finalement un manque de confiance et de connexion qui ait alimentĂ© la relation troublĂ©e, le spectacle a certainement dĂ©peint l’inadĂ©quation culturelle en cours de route.

Les fans sont fatiguĂ©s d’une reprĂ©sentation culturelle particuliĂšre

Les diffĂ©rences culturelles font partie de toute la prĂ©misse de l’Ă©mission, mais les admirers se lassent des mĂȘmes stĂ©rĂ©otypes simples trottĂ©s pour des intrigues faciles. Dans un fil Reddit sur l’Ă©mission, les enthusiasts ont soulignĂ© la frĂ©quence Ă  laquelle les crĂ©ateurs s’appuient sur des stĂ©rĂ©otypes sur le Moyen-Orient pour crĂ©er un drame sur l’Ă©mission.

« D’accord, je dois dire ceci – je suis vraiment ennuyĂ© par le fait que les AmĂ©ricains se rendent dans un pays musulman et agissent de façon si juste pour leur » indĂ©pendance «  », a Ă©crit un tĂ©lĂ©spectateur. Alors que le mĂȘme intervenant a admis qu’une relation avec les valeurs musulmanes traditionnelles ne serait pas sa propre prĂ©fĂ©rence, la irritation de voir les femmes amĂ©ricaines dans l’Ă©mission exprimer un choc encounter Ă  la rĂ©alitĂ© est rĂ©elle.

Un autre intervenant a ajoutĂ©: «J’ai eu cette conversation avec ma fille. Si vous dĂ©mĂ©nagez dans un pays, en particulier un pays fortement religieux avec des cultures lourdes, et [your] toute la pensĂ©e n’est pas conforme, vous vous rĂ©veillez brutalement sur la façon dont votre vie sera facile.  »

D’autres commentateurs ont notĂ© que la reprĂ©sentation des valeurs traditionnelles n’était mĂȘme pas exacte. «Je suis un AmĂ©ricain vivant actuellement en Irak (non militaire) et j’ai Ă©galement vĂ©cu au Maroc (par coĂŻncidence Ă  15 minutes de la ville d’Azan) et en Égypte, et j’ai beaucoup voyagĂ© au Qatar et en Jordanie. Cette Ă©mission joue toujours sur le choc de la culture musulmane, mais les villes sont complĂštement diffĂ©rentes », a ajoutĂ© un commentateur. Ce enthusiast a poursuivi en disant que les villes rĂ©elles du Moyen-Orient autorisent la consommation d’alcool et des vĂȘtements beaucoup moins restrictifs que le montre le spectacle.

Les followers se fatiguent de voir une model trop simplifiĂ©e de la tradition musulmane jouer pour un choc culturel alors que les gens qui entrent dans la society devraient dĂ©jĂ  savoir Ă  quoi s’attendre, et l’histoire entre la Bretagne et Yazan n’est que la furthermore rĂ©cente d’une longue histoire de ce surjeu trope.