Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi le lancement de l’opération Résilience de l’armée pour soutenir la lutte contre le COVID-19 ainsi que des « investissements massifs » dans le système de santé publique du pays, le nombre de décès dus aux coronavirus en France s’élevant à 1 331, avec 25 233 cas confirmés.

S’adressant à une conférence de presse dans la ville de Mulhouse, dans l’est de la France, ravagée par les coronavirus, où un hôpital militaire de campagne a été créé par l’armée, Macron a promis des mesures politiques complètes à court et à long terme pour lutter contre la crise.



Dans le cadre de la nouvelle «Opération Résilience», l’armée sera déployée pour apporter une assistance logistique et médicale. La France déploie également des porte-hélicoptères pour aider à transporter des patients dans les territoires français d’outre-mer des Caraïbes, d’Amérique du Sud et de l’océan Indien, a annoncé Macron.

Le président français a promis un nouveau plan d’investissement « massif » pour les hôpitaux publics, après des années de réductions de coûts dans le système de santé renommé du pays, qui ont compliqué les efforts pour enrayer la propagation du virus.

« Une fois cette crise terminée, un plan d’investissement massif et une mise à niveau des parcours de carrière seront mis en place pour notre système hospitalier », a déclaré Macron.

Face aux critiques selon lesquelles son gouvernement était trop lent pour verrouiller le pays à mesure que le virus se propageait, Macron a appelé à l’unité nationale et a fustigé ceux «qui fractureraient le pays, alors que nous devrions avoir une obsession: être unis pour combattre le virus».

Appel à l’unité nationale

Réitérant que la France est «en guerre» contre le virus, Macron a prévenu: «Nous n’en sommes qu’au début. Mais nous réussirons, parce que nous ne nous rendrons pas, parce que nous avons la force. »

Le discours de Macron est intervenu alors que les autorités sanitaires françaises ont rapporté mercredi 231 nouveaux décès dus au coronavirus, ce qui porte le total à 1 331.

L’augmentation du nombre de décès par coronavirus représente une augmentation quotidienne de 21% en France, un léger ralentissement par rapport aux deux jours précédents alors que le pays en est maintenant à sa deuxième semaine de verrouillage.

Le directeur de l’agence de santé française Jerome Salomon a déclaré que le nombre total de cas de coronavirus était passé à 25 233, soit une augmentation d’environ 13% en 24 heures.

Salomon a ajouté que 2 827 personnes étaient dans un état grave, nécessitant des soins de survie, en hausse de 12% par rapport à mardi, ce qui signifie que plus d’un tiers des 8 000 lits français équipés de ventilation sont occupés.

(FRANCE 24 avec AFP, AP et REUTERS)