Les deux « Boojahideen » qui ont plaidé coupables étaient en fait en educate de négocier avec un informateur du FBI, et finalement, un agent infiltré du FBI.



Un deuxième membre du groupe d’extrême droite Boogaloo Bois a plaidé coupable mardi à une accusation de complot visant à fournir un soutien matériel et des armes à ce qu’il pensait être le Hamas, un parti politique palestinien et une organisation terroriste étrangère, tel que désigné par les États-Unis.

Devant un tribunal de district américain de Minneapolis, Minnesota, Michael Solomon, 31 ans, a plaidé coupable à une accusation. Son coaccusé Benjamin Ryan Teeter a plaidé coupable en décembre.



Selon des paperwork judiciaires, le FBI a commencé à enquêter sur Teeter et Solomon lorsqu’une source confidentielle secrète les a prévenus, les alertant que les Boogaloo Bois cherchaient à s’employer comme mercenaires pour le Hamas afin de collecter des fonds pour un complexe d’entraînement, et moreover tard vendre des armes spécialisées. au groupe.

La source a enregistré des discussions avec les deux, dans lesquelles Teeter a déclaré que le groupe anti-gouvernemental et le Hamas partageaient des objectifs similaires, selon le ministère de la Justice. Solomon aurait échangé des messages texte cryptés avec Teeter confirmant l’opération.

Une date de condamnation n’a pas encore été fixée Teeter pourrait faire deal with à jusqu’à 20 ans pour une accusation de crime, et maintenant, Salomon aussi.

Avec l’agent d’infiltration et un informateur, Teeter et Solomon ont négocié pour vendre des dispositifs qui transforment les armes semi-automatiques en mitrailleuses illégales, selon les accusations du DOJ.

Teeter et Solomon ont vendu des a lot d’accessoires d’armes à l’agent d’infiltration et à l’informateur, estimant que les armes éventuellement modifiées seraient utilisées par le Hamas pour cibler le staff militaire israélien et américain à l’étranger, selon les procureurs.

En septembre, le Hamas a dénoncé publiquement l’attaque du FBI sur Teeter et Solomon et a déclaré qu’ils ne voulaient pas être associés aux objectifs extrêmes du Boogaloo Bois.

Teeter et Salomon faisaient partie d’une sous-division du Boogaloo Bois qui se faisait appeler les « Boojahideen ».

« Cette affaire satisfied en évidence la menace réelle posée par les extrémistes violents domestiques qui s’auto-radicalisent et menacent d’attaquer violemment d’autres opposés à leurs vues, avec peu ou pas d’avertissement », a déclaré Michael Paul, agent spécial en charge du bureau extérieur du FBI à Minneapolis, dans Décembre.

Lors d’une comparution devant le tribunal en décembre, Teeter a reconnu qu’il pensait que les matériaux seraient utilisés par le groupe paramilitaire du Hamas, selon le Minnesota Star Tribune.

« Je veux dire, pourquoi quelqu’un achèterait-il des suppresseurs s’ils n’allaient pas les livrer à une aile militante ? » il a dit.

Devant le tribunal, Teeter a ajouté que lui et Salomon espéraient que le Hamas les aiderait à « quitter le pays et à ouvrir un centre de formation » pour le Boogaloo Bois.