in

Il y a eu des menaces «dégoûtantes» et «très réelles» contre Meghan Markle et le prince Harry, déclare un officier supérieur chargé de l'application des lois

Il a discuté de la sécurité de la famille royale et a confirmé qu’il y avait de nombreuses menaces contre la vie de Meghan Markle et du prince Harry alors qu’ils vivaient en Grande-Bretagne. Voici ce que Basu avait à dire sur les menaces “dégoûtantes” et “très réelles” proférées contre le duc et la duchesse de Sussex.

Neil Basu dit qu’il y avait des “menaces dégoûtantes” et “très réelles” contre Meghan et Harry

Selon la station, 600 terroristes ont été condamnés pendant son mandat. Basu était également chargé de protéger la famille royale. Lorsqu’on lui a demandé comment il décrirait les menaces proférées contre Meghan et Harry, Basu a répondu qu’elles étaient “dégoûtantes et très réelles”.

“J’ai parlé publiquement pendant de nombreuses années de la menace du terrorisme d’extrême droite dans ce pays”, a déclaré Basu lors de son job interview sur Channel 4. “On m’a souvent dit à tort que je quittais le ballon des yeux, comme si je pensais que c’était la additionally grande menace. Je ne l’ai jamais qualifié de additionally grande menace.

Basu dit que les menaces contre Meghan et Harry sont passées d’environ 6% de la cost de travail totale du département en 2015 à moreover de 20% au instant où il a démissionné il y a un peu in addition d’un an.

Les menaces contre Meghan et Harry ont fait l’objet d’une enquête et, dans certains cas, de poursuites

déclare un qualified

Basu dit qu’il y a eu des “menaces sérieuses et crédibles” contre Meghan qui venaient de l’extrême droite. « Si vous aviez vu les choses qui ont été écrites et que vous les receviez, le genre de rhétorique qui est en ligne, si vous ne savez pas ce que je sais, vous vous sentiriez menacé tout le temps », dit Basu.

Basu a poursuivi en disant que des membres de son équipe enquêtaient sur les menaces proférées contre la vie de Meghan. “Nous avions des gens qui enquêtaient, des gens ont été poursuivis pour ces choses.”

En as well as de protéger la famille royale, Basu s’est concentré sur la safety du pays contre le terrorisme. Interrogé sur son séjour au département et s’il s’est déjà senti «coupable» à propos des criminels qui se sont enfuis, Basu a répondu que oui. « Est-ce que je ressens un huge sentiment de culpabilité ? Oui », dit Basu. “Mon travail s’accompagne d’une énorme description de poste.”

Basu dit qu’il peut résumer son travail en une phrase  : “Votre travail consiste à travailler avec le MI5 et à arrêter les attaques terroristes dans ce pays.” Basu admet que certaines personnes ont perdu la vie sous sa surveillance et il y pense quotidiennement.

Meghan Markle a additionally de «pouvoir» aux États-Unis, selon un pro

Meghan a eu des times difficiles en Grande-Bretagne, mais maintenant qu’elle est aux États-Unis, elle peut se détendre un peu. L’experte en langage corporel Judi James dit que Meghan a additionally de “pouvoir” aux États-Unis qu’au Royaume-Uni.

“Le ciel est la limite pour Meghan aux États-Unis, un pays où une célébrité d’une émission de téléréalité était récemment à la Maison Blanche”, a déclaré James à Convey. Omarosa Manigault Newman, qui a servi dans l’administration Trump. “C’est un pays moins cynique en termes d’ordre hiérarchique du pouvoir, où elle et Harry peuvent être admirés et même adorés sans aucune des restrictions que le statut de célébrité aurait sur la carrière de quelqu’un au Royaume-Uni”, ajoute James.