La lumière ultraviolette pulsée peut être une substitute efficace à certaines des systems antimicrobiennes maintenant utilisées par l’industrie avicole pour tuer les brokers pathogènes sur les coquilles d’œufs, selon les chercheurs de Penn State, qui ont simulé les ailments de creation pour tester la technologie.



Le chercheur Paul Patterson, professeur de science de la volaille au Collège des sciences agricoles, suggère que la technologie a du mérite pour une software commerciale dans l’industrie des œufs.

« Cette étude est one of a kind automobile elle a mis à l’échelle et appliqué des composants de la transformation standard des œufs à un convoyeur et désinfectant les œufs dans un cadre industrial », a-t-il déclaré. « En l’absence d’eau ou d’autres désinfectants chimiques, cette technologie a le potentiel de réaliser des réductions microbiennes significatives – égales ou supérieures – que certaines technologies actuellement disponibles. »



Chaque année aux États-Unis, 287 œufs sont consommés en moyenne par personne, et in addition de 14,1 milliards d’œufs sont placés dans des incubateurs en écloserie pour produire des poussins destinés aux industries des œufs et des oiseaux de viande. En réduisant la demand microbienne sur les œufs, les éclosions de maladies d’origine alimentaire associées aux œufs et à la viande de volaille peuvent être réduites tout en préservant la santé des poussins.

L’industrie des œufs utilise actuellement des désinfectants et des détergents pour décontaminer les œufs et éliminer tous les débris physiques, tandis que la lumière ultraviolette de faible intensité a été utilisée comme étape antimicrobienne supplémentaire. Cependant, la lumière ultraviolette pulsée est moreover efficace, a expliqué le chercheur principal Josh Casser, candidat au doctorat en science animale, car or truck elle délivre une intensité de lumière ultraviolette additionally élevée à la surface de la coquille d’œuf. Cela se traduit par une in addition grande réduction microbienne en une période de temps additionally courte que le traitement par lumière ultraviolette classique.

Dans cette étude, les surfaces des œufs en coquille ont été inoculées avec des souches de bactéries non pathogènes utilisées pour la recherche et ont été traitées avec une lumière ultraviolette pulsée dérivée d’une lampe flash au xénon. Les œufs ont été exposés sur un convoyeur de transportation d’œufs modifié qui a fourni une rotation complète des œufs sous la lampe de poche.

Le nouveau convoyeur conçu pour l’expérience a joué un rôle déterminant dans la réalisation d’une décontamination appropriate, a noté Casser, ajoutant que les lampes flash au xénon pouvaient être augmentées et personnalisées pour toute set up commerciale.

« Alors que l’œuf tourne sur son axe long en cours de route, toute la surface de la coquille est exposée à l’énergie de la lumière ultraviolette pulsée, et les 27 secondes d’exposition dans notre expérience ont abouti à une réponse germicide suitable », a-t-il déclaré. « À trois impulsions par seconde, chaque œuf est exposé à près de 90 impulsions, et chaque impulsion a une durée de 360 ​​microsecondes – une impulsion de durée extrêmement courte. »

Les chercheurs, qui ont récemment publié leurs résultats dans Poultry Science, ont découvert que le traitement à la lumière ultraviolette pulsée inactivait deux souches microbiennes différentes, avec une in addition grande énergie entraînant une additionally grande réponse germicide.

L’étude a également évalué les effets du traitement à la lumière ultraviolette pulsée des œufs à couver sur la croissance des embryons et des poussins. En utilisant le même système, quatre plenty de 125 œufs fertiles ont été traités avec des intensités identiques et supérieures de lumière ultraviolette pulsée. Après le traitement, les œufs ont été placés dans un incubateur commercial dans des situations d’incubation normales.

Il n’y avait aucun effet significatif du traitement à la lumière ultraviolette pulsée sur le pourcentage de fertilité, d’éclosion ou d’éclosion. De in addition, il n’y avait aucun effet significatif sur les observations après l’éclosion, y compris la qualité de vie des poussins et le poids moyen des oiseaux à l’éclosion ou à 42 jours d’âge.

« Notre recherche soutient l’application de la lumière ultraviolette pulsée comme une intervention antimicrobienne efficace pour les œufs de desk et à couver », a déclaré Cassar. « Si l’industrie des œufs adopte la technologie de la lumière ultraviolette pulsée et l’applique dans ses opérations de transformation, la sécurité alimentaire serait améliorée en raison de la présence réduite de pathogènes à la area des œufs. Et cela compte vehicle 9% de toutes les maladies d’origine alimentaire aux États-Unis sont associé aux œufs.  »

La technologie est particulièrement prometteuse car or truck elle semble n’avoir aucune conséquence négative sur la composante vitale des œufs d’incubation de l’entreprise, même à 10 fois l’intensité de la lumière UV utilisée dans l’étude sur les œufs de table, a souligné Patterson. Les couvoirs produisent le inventory de remplacement pour les troupeaux d’œufs et de poulets de chair de l’industrie avicole, y compris les dindes.

« Nos recherches ont montré qu’il n’y a aucun effet négatif sur les œufs à couver et les embryons et poussins dérivés de ces œufs traités », a-t-il déclaré.