La foule des vacances de printemps à Miami Beach front, en Floride, est devenue de in addition en additionally bruyante, entraînant des violences, des arrestations et des dommages matériels, rapportent des responsables locaux.
couvre-feu dans une partie animée de la ville jusqu’au 12 avril alors que la spot chaude keep on de voir un afflux de voyageurs « ne respectant pas la loi » pendant la saison des vacances de printemps de cette année, a rapporté le Miami Herald.



Les responsables locaux de la ville sont préoccupés par les voyageurs pendant les vacances de printemps depuis plusieurs semaines maintenant, et la ville a initialement mis en œuvre plusieurs protocoles de sécurité avant cette « période à fort impact ».

« Si vous venez ici avec une attitude de fête, changez votre réservation de vol maintenant et allez à Vegas », a déclaré Raul Aguila, directeur de la ville de Miami Seashore lors d’une réunion du conseil municipal avant la obscure de voyages, a rapporté le Wall Avenue Journal. « Miami Beach front ne tolérera pas l’anarchie.



Cependant, il semble que « l’anarchie » soit exactement ce qui se déroule actuellement. Ces foules ont également « démontré un mépris de l’état de droit », entraînant des bagarres, des blessures et des dégâts matériels, selon la déclaration d’état d’urgence de la ville.

En conséquence, au cours des derniers jours, des policiers de Miami Beach ont tiré des boules de poivre dans la foule et ont arrêté furthermore de 100 personnes, le tout dans le but de freiner un groupe de relâche de printemps qui est descendu sur la vacation spot par temps chaud.

« J’ai personnellement eu du mal même à dormir la nuit, à m’inquiéter de ce qui va se passer dans la ville », a déclaré Dan Gelber, maire de Miami Beach, selon le Washington Submit.

En réponse à cela, lors d’une réunion d’urgence dimanche, la ville a approuvé une prolongation à la fois à 20 heures. couvre-feu dans le quartier des divertissements de South Beach front et réduction de l’accès à la chaussée à Miami Beach front. Ces protocoles seront mis en œuvre du jeudi au dimanche jusqu’à la fin des vacances de printemps, le 12 avril, a rapporté le Miami Herald.

Les dirigeants et les entreprises fuyant vers Miami depuis Wall Street et la Silicon Valley alimentent un boom immobilier

« C’est une semaine de relâche pas comme les autres », a déclaré Aguila.

La ville a attribué cette obscure de visiteurs pendant les vacances de printemps à trois domaines : la réduction des coûts de vol, d’hôtel et de spot. À Miami en particulier, les hôtels recherchent des taux d’occupation de 90% pour les séjours du jeudi au dimanche pendant la saison de relâche, Wendy Kallergis, présidente et PDG de Better Miami and the Beach locations Lodge Affiliation.

En conséquence, Jan Freitag – le directeur nationwide de l’analyse du marché hôtelier chez STR, un groupe d’analyse et de données hôtelières – a prédit que Miami, et tout le sud de la Floride, se porteraient « plutôt bien » pendant la saison des vacances de printemps dans le prochain boom des voyages d’été.

« Je pense que c’est beaucoup de demandes refoulées de la component de la pandémie et des gens qui veulent sortir », a déclaré David Richardson, membre de la Commission de la ville de Miami Seaside, a rapporté le New York Periods. « Et notre état a été publiquement annoncé comme étant ouvert, ce qui contribue au problème. »