Outre sept heures d’intrigues de gros félins, de meurtre présumé, de tirs accidentels et d’incendie criminel non résolu, les docuseries de Netflix, Tiger King, nous ont offert des chansons country scandaleusement ringardes, toutes chantées (ou du moins jouées) par le paysan zookeeping Joe Exotic. « Here Kitty Kitty » est une ballade assassine marécageuse et « My First Love » est une chanson d’amour du même sexe sincère. Mais c’est « J’ai vu un tigre » qui a fait son chemin dans nos cœurs – et dans les cœurs et les esprits des artistes country aussi.



Vendredi, le groupe Midland a sorti sa propre version de reprise, enregistrée avec ses principaux membres – le chanteur Mark Wystrach, le guitariste Jess Carson et le bassiste Cameron Duddy – tous en quarantaine. Le trio et les membres du groupe Luke Cutchen (guitare), Robbie Crowell (batterie) et Phillip Sterk (acier) ont coupé leurs pièces à distance et ont tout assemblé pour une vidéo trippante avec un camée en peluche tigre. En bref, c’est génial.

Midland Sing I Saw a Tiger de Tiger King : Regardez

Wystrach est à son meilleur, traînant « Dites à tous les chasseurs, de déposer leurs armes / dites-leur que les tigres ont besoin d’un peu d’amour. » Par-dessus le dessus dans toutes les bonnes manières, il fait des gestes avec les poings fermés et le visage boudeur, offrant une performance bien que confinée qui rendrait Joe Exotic lui-même fier. Duddy, à la mandoline, et Carson à la guitare acoustique et portant des nuances enveloppantes, offrent des harmonies d’accompagnement.



Tiger King, un hit viral entre grands félins et crime, est actuellement diffusé sur Netflix. Plus tôt cette semaine, le chanteur américain de l’Aquarium BJ Barham a offert sa propre version de « J’ai vu un tigre ».

À la fin la plus sérieuse du spectre artistique, Midland a publié une vidéo lyrique pour leur single « Cheatin’ Songs « , de leur dernier album Let It Roll, tôt vendredi matin.