in

Norm MacDonald rappelé par la co-vedette de "The Center" Patricia Heaton


La mort du comédien Norm MacDonald a provoqué une imprecise de condoléances de la portion de l’élite hollywoodienne. Connu pour son parcours mémorable de cinq ans sur Saturday Night Dwell, MacDonald avait une liste impressionnante de crédits à son actif. Avec des rôles au cinéma, sa propre série et l’écriture pour la sitcom à succès Roseanne, l’acteur a également apporté son génie comique à The Center d’ABC dans un personnage récurrent hilarant.

Norm MacDonald a joué “Rusty” sur “The Middle”

Le milieu était un incontournable de la programmation d’ABC de 2009 à 2018. MacDonald a eu 10 apparitions en tant qu’invité tout au extended de la série de sitcom en tant que Rusty, le frère lovable mais étrange de Mike Heck (Neil Flynn). Patricia Heaton a dépeint la femme de Mike Frankie pendant les neuf saisons et a publié un hommage à son ancienne co-star avec un extrait de la série.

“L’une des personnes les in addition douces, les moreover drôles et les moreover originales que j’ai jamais rencontrées”, a écrit Heaton sur Instagram. “Un libre penseur avec un esprit vraiment créatif et une intelligence profonde.”

Norm MacDonald rappelé par la co-vedette de



Les enthusiasts ont fait écho aux paroles de Heaton, partageant leurs propres hommages au défunt comédien et sa contribution inoubliable à The Center.

“Beaucoup de mes épisodes préférés de The Center étaient ceux sur lesquels oncle Rusty s’est présenté  ! RIP Norm Macdonald », a écrit un admirer. « « Rusty » était si authentique et honnête. Un vrai bijou. Qu’il repose en paix », a posté un autre. “J’ai adoré son rôle dans The Middle. Un gars tellement drôle », a commenté un adepte.



L’ancien de “SNL” a gardé son diagnostic solution

MacDonald avait 61 ans au second de sa mort. La nouvelle de son diagnostic de cancer en a surpris furthermore d’un puisque l’acteur a gardé sa maladie secrète pendant 11 ans. Sa partenaire de production Lori Jo Hoekstra a expliqué pourquoi il avait choisi de garder le silence sur sa santé.

“Il était le in addition fier de sa comédie”, a déclaré Hoekstra, selon la BBC. «Il n’a jamais voulu que le diagnostic affecte la façon dont le community ou l’un de ses proches le voyait. Norm était un pur comique. Il a écrit un jour qu’« une blague devrait surprendre quelqu’un, elle ne devrait jamais flatter ». Il n’a certainement jamais flatté. Norm va terriblement nous manquer.

Alors que le expertise de MacDonald était évident à travers ses stand-up, ses apparitions au cinéma et à la télévision, et ses converse-exhibits, son tour sur SNL reste légendaire. Ses imitations de grands noms comme Andy Rooney, Clint Eastwood, David Letterman, Larry King, Quentin Tarantino, M. Bean et Rod Serling, ainsi que la tête de Weekend Update, ont fait de MacDonald un nom bien connu.

Norm MacDonald voulait s’en tenir au stand-up

La personnalité d’origine canadienne a commencé à jouer de la comédie stand-up en 1985 dans les golf equipment de comédie d’Ottawa. Frapper les grands et les petits écrans n’avait jamais été sur son radar.

« Je n’ai jamais voulu la gloire du tout, je voulais juste faire du stand-up », MacDonald The Ottawa Citizen en 2010. « Quand je suis venu à Los Angeles pour faire plus de stand-up, les gens voulaient que je fasse autre selected, ce que je ne voulais vraiment pas.

Bien que de nombreux poids lourds hollywoodiens aient commencé comme comédiens stand-up, tels que Eddie Murphy, Ray Romano et Adam Sandler, MacDonald ne considérait pas la séquence comme une certitude.

« Le stand-up est un genre de travail étrange », a-t-il fait remarquer. “Si vous êtes bon dans ce domaine, ils pensent que vous serez bon dans d’autres domaines du present business, ce qui n’est généralement pas le cas.”

Les grands de la bande dessinée, dont l’ami proche Conan O’Brien, ont partagé leur chagrin suite à la perte de MacDonald. “Je suis absolument dévasté par Norm Macdonald”, a écrit O’Brien sur les réseaux sociaux. «Je ne rirai plus jamais aussi fort. Je suis tellement triste pour nous tous aujourd’hui.