Orville Peck a salué le regretté Kenny Rogers lundi avec une version acoustique solo de « Islands in the Stream », le succès de ce dernier en 1983 avec Dolly Parton. La couverture acoustique est arrivée à mi-chemin du concert à domicile de l’artiste country masqué, qui marquait le premier anniversaire de son premier album, Poney



« C’est l’un de mes duos de country préférés de tous les temps », a-t-il déclaré en rendant hommage à Rogers, décédé trois jours plus tôt à 81 ans de causes naturelles. Peck a interprété « Islands in the Stream », comme le reste de son ensemble intime, contre un mur de salon orné de guirlandes lumineuses et d’art de cow-boy.

Le livestream de Peck comprenait également plusieurs morceaux de Pony – dont « Hope to Die », « Winds Change » et « Turn to Hate » – et s’est terminé par une nouvelle chanson. (Un communiqué de presse pour l’événement indique qu’il sortira un nouveau morceau « dans les semaines à venir. ») Il a également accueilli une poignée d’invités, comme la comédienne Margaret Cho, via le chat vidéo.



L’auteur-compositeur a également remercié à plusieurs reprises ses fans (ou « Peckheads ») pour avoir écouté le livestream – un format que de nombreux artistes utilisent comme plate-forme de performance régulière pendant l’ère de la quarantaine de la pandémie de COVID-19. « Je veux juste vous rappeler à tous que nous avons traversé beaucoup de choses terribles au cours de notre vie, dans notre civilisation », a-t-il déclaré. « Et je pense que l’art et la créativité et prendre soin les uns des autres et prendre soin de nous et de la réflexion sur soi – je pense que ces choses nous aident à traverser tout cela. »

Orville Peck rend hommage à Kenny Rogers avec la couverture Islands in the Stream

Peck, qui a interprété sa chanson « Dead of Night » sur Jimmy Kimmel Live en décembre, a remporté un large succès pour Poneyy compris une place dans le tour d’horizon de Rolling Stone des 40 meilleurs albums country et américain de 2019.