« Malgré ce que lui et Trump peuvent croire, personne n’est au-dessus des lois », a déclaré le représentant Adam Schiff en réponse au vote.



Les membres du comité restreint de la Chambre enquêtant sur les événements du 6 janvier ont approuvé mardi à l’unanimité la détention de l’allié de Donald Trump, Steve Bannon, pour outrage criminel au Congrès pour avoir refusé de se conformer aux assignations à comparaître liées à l’enquête.

Le vote pourrait obliger Bannon à se conformer aux assignations à comparaître du Congrès liées à l’enquête sur les émeutes du Capitole pour éviter une peine de jail potentielle s’il continue on de ne pas coopérer.



« C’est dommage que M. Bannon nous ait mis dans cette placement, mais nous n’accepterons pas le ‘non’ pour une réponse », a déclaré le président du comité Bennie Thompson avant le vote. « Nous pensons que M. Bannon a des informations pertinentes pour notre enquête, et nous utiliserons les outils à notre disposition pour obtenir ces informations. »

Sept démocrates et deux républicains – tous sélectionnés par la présidente de la Chambre Nancy Pelosi – composent le comité qui a voté à l’unanimité pour renvoyer Bannon au ministère de la Justice pour des accusations d’outrage criminel.

Le représentant Adam Schiff a indiqué pour la première fois l’intention de la commission de tenir Bannon pour outrage criminel au début de cette semaine.

Mardi soir, Schiff a tweeté en réponse au vote que « Steve Bannon a eu toutes les possibilities de se conformer à une assignation légale », mais « il a plutôt choisi de faire des allégations spécieuses de privilège exécutif ».

« Ce soir, nous avons voté pour qu’il soit coupable d’outrage criminel », a poursuivi Schiff. « Malgré ce que lui et Trump peuvent croire, personne n’est au-dessus des lois. »

Cette histoire se développe. Veuillez vérifier les mises à jour.