Paul McCartney, qui a appris « tout ce qu’il sait » de Little Richard, a écrit un hommage au pionnier du rock dimanche après la mort de Little Richard à l’âge de 87 ans.



« De » Tutti Frutti « à » Long Tall Sally « à » Good Golly, Miss Molly « à » Lucille « , Little Richard est venu crier dans ma vie quand j’étais adolescent », a tweeté McCartney. « Je dois beaucoup de ce que je fais à Little Richard et à son style; et il le savait. Il disait: « J’ai enseigné à Paul tout ce qu’il sait ». Je devais admettre qu’il avait raison.  »

Paul McCartney : Je dois beaucoup de ce que je fais au petit Richard

Au début de l’histoire des Beatles, alors que les futurs Fab Four jouaient encore dans des résidences du Star-Club à Hambourg, en Allemagne, le groupe était sur une note partagée avec Little Richard à la mi-1962.



McCartney a ajouté: « Au début des Beatles, nous avons joué avec Richard à Hambourg et nous l’avons connu. Il nous laissait traîner dans son dressing et nous étions témoins de ses rituels d’avant-spectacle, la tête sous une serviette au-dessus d’un bol d’eau chaude fumante, il levait soudain la tête vers le miroir et disait: « Je Je ne peux pas m’en empêcher car je suis si belle. « Et il l’était. »

McCartney révélera plus tard qu’il a adopté le rituel d’avant-spectacle de Little Richard comme le sien. « J’aime faire de la vapeur avant de continuer, et on m’a dit que c’était probablement la meilleure chose pour nettoyer votre larynx », a déclaré McCartney en 2017. « On m’a appris cela en regardant Little Richard le faire quand nous étions enfants à Hambourg. Il le faisait avant de continuer.  »

Les Beatles couvriront plus tard les agrafes de Little Richard comme « Long Tall Sally », « Lucille » et « Hey-Hey-Hey-Hey !  »

« Un grand homme avec un joli sens de l’humour et quelqu’un qui manquera à la communauté du rock and roll et bien d’autres », a tweeté McCartney dimanche. « Je le remercie pour tout ce qu’il m’a appris et pour la gentillesse dont il a fait preuve en me laissant être son ami. Au revoir Richard et a-wop-bop-a-loo-bop.  »

Après la mort du King of Rock & Roll, de nombreux artistes inspirés par Little Richard – dont les Rolling Stones, Elton John, John Fogerty, Bob Dylan et plus – ont rendu hommage à l’icône de la musique.

Je devais admettre qu’il avait raison. Au début des Beatles, nous avons joué avec Richard à Hambourg et nous l’avons connu. Il nous laissait traîner dans son dressing et nous étions témoins de ses rituels d’avant-spectacle, la tête sous une serviette au-dessus d’un bol d’eau chaude fumante…

Je le remercie de tout ce qu’il m’a appris et de la gentillesse dont il a fait preuve en me laissant être son ami. Au revoir Richard et a-wop-bop-a-loo-bop. – Paul Mccartney