Paul McCartney voulait que "Got to Get You Into My Life" des Beatles sonne comme du R&B et de la soul américains

Paul McCartney voulait que “Bought to Get You Into My Everyday living” des Beatles sonne comme une chanson R&B et soul américaine. La chanson est l’ode de Paul au pot.

“Obtained to Get You Into My Everyday living” des Beatles est une ode au pot

En 1964, Bob Dylan a initié les Beatles à la marijuana, et ils en sont tombés amoureux. Après cela, il était toujours là. Paul aimait tellement la cannabis qu’il a fait de “Bought to Get You Into My Daily life” une ode à la marijuana.

Dans The Lyrics: 1956 to the Existing, Paul a écrit qu’il pensait que ce serait une bonne idée d’écrire une chanson avec « Obtained to get you into my daily life », et lui seul saurait qu’il parlait de pot.

Des années plus tard, Paul a dit aux gens de quoi parlait la chanson. Cependant, lorsqu’il a enregistré son ode au pot, il était seul, il a fait un tour et ne savait pas ce qu’il y trouverait.

Paul McCartney voulait que

“C’était très joyeux à cette époque”, a écrit Paul. “La scène est devenue in addition sombre quelques années moreover tard, comme toute l’histoire de la drogue, mais cela a commencé comme une expérience plutôt ensoleillée dans le jardin.”

Paul voulait que “Received to Get You Into My Lifestyle” sonne comme du R&B américain et de la soul

Comme “Eleanor Rigby”, “Bought to Get You Into My Daily life” a des instruments que les Beatles n’avaient jamais utilisés auparavant. Paul a écrit que lui et le groupe s’étaient amusés à essayer différents sons dans les preparations.

La segment de cuivres de “Got to Get You Into My Everyday living” était directement inspirée du R&B américain et de la soul que Paul écoutait à l’époque, notamment Joe Tex, Wilson Pickett, Sam & Dave.

Paul a écrit : « C’était une motivation suffisante pour que je pense : ‘Je vais essayer ça.’ C’est souvent comme ça que les choses se passent avec moi. J’entendrai quelque chose à la radio et je penserai : ‘Oh wow, je vais faire ma edition de ça.’

Paul a fait venir des cornistes, des trompettes et des saxophones au Abbey Highway Studio Two. Puis, il leur a expliqué remark il le voulait, et ils l’ont tout de suite compris.

Paul a travaillé avec Cliff Bennett sur sa couverture

Cliff Bennett et Rebel Rousers ont repris “Got to Get You Into My Life”, et Paul l’a produit pour lui. Les Beatles connaissaient Bennett depuis leur séjour à Hambourg et il y avait une admiration mutuelle entre eux.

Paul a écrit: “Il a été l’un des premiers à remarquer une chanson, intitulée” If You Gotta Make a Fool of Anyone “, que Freddie and the Dreamers a reprise, et il a dit:” Wow, c’est la première chanson de rock and roll que j’ai ‘ai jamais entendu en 3/4 de temps.’ Il était très astucieux de remarquer quelque chose comme ça. C’était un bon chanteur et il est devenu un ami.

Paul a dit que c’était toujours intéressant de travailler avec un autre artiste qui enregistrait une de ses chansons. Cela lui fait poser des thoughts sur la façon dont cela devrait se passer. Doit-il être exactement comme sa variation ou légèrement modifié ? Certaines chansons ont as well as de « marge de manœuvre » que d’autres. Ensuite, “la problem se pose de savoir s’il faut improviser dans une chanson comme celle-ci”.

“Got to Get You Into My Lifestyle” est une chanson uncomplicated et joyeuse, mais elle a eu un effet tough sur de nombreux supporters.