Chargement



Quelque selected se cost.

Le nouveau mandat vaccinal du président Joe Biden pour les employeurs de in addition de 100 employés a suscité de nombreuses inquiries de la part des cooks d’entreprise. La Small business Roundtable, un groupe composé de dirigeants d’entreprises de technologie et de commerce de détail de premier prepare, s’est prononcée en faveur du mandat. Cependant, peu de grandes entreprises ont expliqué remark elles prévoyaient exactement de mettre en œuvre les nouvelles règles.



« En attendant as well as de détails sur les exigences, il est essentiel que l’administration comprenne qu’exiger des grands employeurs qu’ils imposent la vaccination de tous les employés ou qu’ils produisent un exam négatif est une entreprise colossale », a déclaré un porte-parole de la Retail Marketplace Leaders Association dans un communiqué.. « La coordination avec l’industrie et tous les niveaux de gouvernement est essentielle pour éviter une situation chaotique et contre-productive. »

Pourtant, il y a actuellement un specific nombre de questions qui secouent autour du niveau C-suite

Zoom

sessions et conférences téléphoniques.

Quand le mandat de vaccination entrera-t-il en vigueur ?

Le déploiement d’une campagne de vaccination majeure tout en jonglant avec la ruée des vacances de 2021 pourrait constituer un défi majeur pour les entreprises déjà aux prises avec des problèmes de chaîne d’approvisionnement et des pénuries de main-d’œuvre.

Remark l’OSHA appliquera-t-elle le mandat de vaccination ?

L’Administration de la sécurité et de la santé au travail, chargée d’assurer la sécurité au travail, est chargée d’introduire la nouvelle norme. Cependant, l’OSHA est connu pour être en sous-effectif, et on ne sait toujours pas exactement remark l’agence prévoit de s’y prendre pour faire respecter le nouveau mandat.

Remark les employeurs et l’OSHA vérifieront-ils le statut vaccinal ?

La vérification de la vaccination est un processus qui varie d’une localité à l’autre aux États-Unis. Pour une entreprise de moreover de 100 employés, le suivi du statut vaccinal pourrait s’avérer être une entreprise majeure.

Le mandat de vaccination comprendra-t-il des exemptions ?

. Elle a dit qu’il y aura probablement des exceptions dans le mandat pour les personnes handicapées et les personnes ayant des croyances religieuses sincères. Mais les employés ne peuvent pas simplement inventer une spiritualité anti-vaccination sur le champ.

« L’employeur peut repousser et dire : » J’ai besoin d’entendre votre pasteur, j’ai besoin de les entendre dire que votre faith n’autorise pas les vaccinations « , a déclaré Bally. « Il ne suffit pas de dire ‘J’ai peur du vaccin.' »

  Quelles sanctions les grands employeurs pourraient-ils encourir en cas de non-respect de la politique  ?

Les cooks d’entreprise veulent savoir quel genre de sanctions sont prévues pour les entreprises qui enfreignent les règles. Bally a déclaré qu’il est attainable qu’avec le soutien de l’OSHA, ces employeurs soient moreover à risque de recours collectifs.

Quelles sanctions pourraient encourir les travailleurs non exemptés s’ils ne se font pas vacciner ?

On ne sait toujours pas ce qu’il adviendra exactement des employés qui refusent de se faire vacciner ou de tester systématiquement pour COVID-19. Les entreprises seront-elles obligées de licencier les travailleurs qui refusent de se faire vacciner ou tester ? Les entreprises ne le sauront pas tant qu’elles n’auront pas obtenu une réponse claire de l’OSHA.

Si les travailleurs optent pour le dépistage plutôt que pour la vaccination, qui se retrouvera avec la facture des exams ?

Dans un article récent de Lauren Hirsch, Stacy Cowley et Noam Scheiber du New York Situations, les cooks d’entreprise ont exprimé leur inquiétude quant à savoir qui finira par payer pour les checks COVID-19.

Remark l’OSHA show up at-il des entreprises qu’elles stockent des informations sur les tests  ?

Les employeurs qui traitent avec des travailleurs qui optent pour des tests de plan devront collecter et stocker les résultats. On ne sait pas quelles seront les exigences à ce sujet.

Les travailleurs chercheront-ils une échappatoire ?

Le langage du mandat de l’administration Biden a essentiellement assimilé les vaccinations à des exams de regimen.

« Les travailleurs vont-ils dire : » Hé, attendez une seconde. Le gouvernement fédéral a déclaré que des exams réguliers étaient à peu près suffisants « , a déclaré Bally. « Est-ce que cela va leur donner un argument supplémentaire pour dire : » Hé, employeurs avec des mandats, je ne devrais pas avoir à prendre le vaccin parce que le ministère Biden dit que ce check régulier est un bon substitut.  »

Selon la façon dont le libellé du mandat et la jurisprudence se déroulent, le mandat de l’OSHA pourrait se retourner contre les entreprises ayant des mandats stricts en matière de vaccins.

Que se passe-t-il s’il y a des problèmes de chaîne d’approvisionnement autour des assessments ?

Dans sa récente déclaration, la Retail Business Leaders Association a souligné qu’il y avait eu récemment des problèmes de chaîne d’approvisionnement autour des tests :  » La capacité de test est déjà sollicitée et doit être énormément mise à l’échelle pour répondre à l’énorme demande qui résultera de ces nouvelles exigences.  »

On ne sait pas comment l’OSHA prendra en compte la possibilité de tester les pénuries et les arriérés.

De quels styles de checks COVID-19 les employés ont-ils besoin ?

Il existe un sure nombre de assessments COVID-19 différents, y compris des checks rapides, la réaction en chaîne par polymérase, communément appelée PCR, des exams et même des tests que vous pouvez faire à la maison. On ne sait pas quelle norme de exam sera mandatée par l’OSHA pour les grands employeurs.