Robert Plant est très amusé par le fait que Paul McCartney a qualifié les Rolling Stones de  » groupe de reprises de blues « , peut-être en partie parce que son propre ancien groupe a fait l’objet de critiques similaires. « Je ne pense pas qu’il y ait de combats », dit-il dans le nouvel épisode de Rolling Stone Music Now. « Ils se connaissent depuis 1963. Ils s’aiment désespérément. » Pourtant, s’il y a de l’animosité, il sait comment la résoudre : McCartney, dit-il, « devrait juste jouer de la basse avec les Stones ».



Le chanteur a été rejoint sur cet épisode par Alison Krauss, qui vient d’enregistrer l’excellent nouvel album Lever le toit avec lui. Voici quelques faits saillants.

Podcast : La solution de Robert Plant à la Feud des Beatles et des Stones

Pour écouter l’intégralité de l’épisode.



Plant se moque doucement des critiques d’Eric Clapton sur les vaccins.  » Bon vieux Eric, dit-il en riant. « Il n’aimait pas le jab – mais il avait le jab. »

Plant et Krauss révèlent les détails d’une collaboration avortée avec Daniel Lanois vers 2010. « L’accord était peut-être même de penser à écrire des trucs avec lui », dit Plant. « Je pense qu’il y a environ six ou sept idées que nous avons rassemblées. »

Krauss admet qu’il est parfois difficile de chanter avec Plant sur scène. « La partie qui n’était pas amusante, c’est qu’il chante tellement à l’improviste tout le temps », dit-elle. « C’est difficile de s’harmoniser si quelqu’un est constamment dans cet état, ce qui est magique si vous n’essayez pas de vous harmoniser, mais si j’essaye de m’harmoniser avec cela, cela n’a pas rendu les choses faciles. »

Krauss a de bons souvenirs du succès de O Brother, Where Art Thou ? et sa bande son. « Cela a présenté la musique bluegrass d’une si belle manière », dit-elle. « C’était une chose vraiment émouvante. » Elle n’a vraiment appris à quel point c’était un phénomène important lorsqu’elle a partagé un projet de loi avec le chanteur vétéran Norman Blake, lors d’une tournée déclenchée par la bande originale. « Il est allé là-bas pour chanter » Big Rock Candy Mountain « et les cris d’arène qui sont venus de lui en commençant le spectacle comme ça ? J’étais ébloui. »

Plant est surtout fier des hauts et des bas de sa carrière après Zeppelin.  » J’essayais toujours d’échapper à l’ombre de ce qui m’était arrivé entre 1968 et 1980 « , dit-il. « J’essayais donc tellement de choses différentes juste pour m’étendre sans vraiment me soucier d’emmener un public qui voulait seulement que je sois en pilote automatique. J’ai fait de la bonne musique et j’ai fait de la musique douteuse, mais j’ai tout fait avec beaucoup d’entrain. Et il n’y a plus qu’un embarras mineur maintenant, peut-être quelques coupes de cheveux louches. Je veux dire, quand vous êtes en rotation maximale sur MTV, c’est juste, comment diable est-ce arrivé ? Du marteau des dieux à, euh, [1983 solo ballad] ‘Grosse bûche.' »

Plant dit qu’il n’était pas facile de chanter les notes aiguës de Zeppelin – et que les tonalités des chansons étaient basées sur le jeu de guitare de Jimmy Page, pas sur sa gamme vocale. « Très souvent, tout était en mi parce que vous tiriez beaucoup plus du fond de la guitare », dit-il. « J’aurais dû aller dans l’une de ces écoles de castrats du nord de l’Italie pour essayer de bien faire les choses. »

Le duo – qui a sorti Raising Sand pour la dernière fois en 2007 – aimerait poursuivre la collaboration cette fois. « Nous avons encore environ 6 000 chansons », dit Plant. « Donc, si ça fait du bien et qu’il n’y a rien pour arrêter le flux, une fois que nous serons en tournée, peut-être que nous nous arrêterons dans une petite ville quelque part et nous installerons et enregistrerons. »

Rolling Stone Music Now, hébergé par Brian Hiatt. et découvrez trois ans d’épisodes dans les archives, y compris en profondeur, entretiens de carrière avec Bruce Springsteen, Halsey, Neil Young, Snoop Dogg, Brandi Carlile, Phoebe Bridgers, Rick Ross, Alicia Keys, the National, Ice Cube, Dua Lipa, Questlove, Killer Mike, Julian Casablancas, Sheryl Crow, Johnny Marr, Scott Weiland, Liam Gallagher, Alice Cooper, Fleetwood Mac, Elvis Costello, John Legend, Donald Fagen, Phil Collins, Justin Townes Earle, Stephen Malkmus, Sebastian Bach, Tom Petty, Eddie Van Halen, Kelly Clarkson, Pete Townshend, Bob Seger, les zombies, Gary Clark Jr. et bien d’autres, ainsi que des dizaines d’épisodes présentant des discussions. Rendez-vous tous les vendredis à 13h. ET pour entendre Rolling Stone Music Now diffusé sur SiriusXM’s Volume, canal 106.