Chargement



Quelque chose se demand.

Les propriétaires d’un restaurant gastronomique russe de renommée nationale à Portland, dans l’Oregon, ont mis fin aux pourboires facultatifs sur les chèques de leurs clients en faveur de frais de company de 22% sur toutes les commandes.



Dans une déclaration sur son site Website expliquant la politique, Kachka dit que  » le pourboire, à son moreover harmless, crée une iniquité entre les travailleurs  » de devant la maison  » et  » à l’arrière de la maison « , et à son furthermore sinistre, continue on une custom de racisme. »

La nouvelle politique a commencé la semaine dernière après plusieurs mois de planification.

Le déménagement lisse les revenus normalement variables des pourboires traditionnels et l’aide à fournir un salaire bare minimum de 25 $ et une assurance maladie à tous les employés.

« Avec l’inflation avec des pénuries de personnel, avec plus de défis avec les customers », a-t-elle déclaré. « Cela a commencé à devenir de moins en moins un » ce serait bien d’avoir « et s’est en quelque sorte transformé en un » nous devons avoir.  »

Alors que les critiques ont déclaré qu’ils aimeraient se réserver le droit de donner un pourboire inférieur à 22% pour exprimer leur mécontentement experience à un assistance médiocre.

« Nos clients partent en moyenne 22%, c’est ainsi que nous sommes arrivés à ce nombre, donc en fait, votre facture sera exactement la même qu’avant », a-t-elle déclaré.

D’autres critiques des frais de services obligatoires ont également déclaré que les dining places devraient plutôt augmenter les prix de certains éléments de menu, mais Morales fait valoir que les convives aux États-Unis ont du mal à digérer ces augmentations, même lorsque la facture finale kind même à la fin.

En d’autres termes, des années de custom culinaire ont psychologiquement conditionné la plupart des gens à avoir un attachement particulier à payer le services séparément.

Si quelqu’un est court docket-circuité dans cet arrangement, c’est le personnel de la réception, qui peut parfois gagner in addition que les propriétaires ou les cooks cuisiniers de certains restaurants. Pendant ce temps, les grands gagnants ici sont le staff administratif, qui reçoit généralement peu ou pas de revenus supplémentaires grâce aux pourboires.

Morales a déclaré que les serveurs de Kachka avaient eu plusieurs mois pour examiner la predicament et rechercher des postes mieux rémunérés ailleurs, mais jusqu’à présent, personne n’a démissionné.

« Pas une seule personne n’a dit que je méritais de gagner plus que les gens dans la cuisine ou que mon travail est as well as difficile. Tout le monde reconnaît l’iniquité, et c’est quelque chose qui est en quelque sorte une vérité tacite de l’industrie », a-t-elle déclaré.

Bien que la politique actuelle ne soit en area que depuis une semaine, Morales est optimiste, ayant effectué des paies parallèles depuis septembre afin de modéliser les effets sur les finances de Kachka.

« La seule selected qui n’était pas impliquée dans ces mathématiques est Omicron », a-t-elle déclaré à propos de la variante du coronavirus, qui perturbe à nouveau les entreprises aux États-Unis et dans le monde.