Voici pourquoi les producteurs "survivants" étaient "préoccupés" par la finale de la saison 1 avant sa diffusion


Le mastodonte culturel qu’est Survivor a indéniablement changé la télévision américaine. L’émission de télé-réalité compétitive de CBS avait des précurseurs, mais rien de similar à la formule addictive et souvent controversée présentée dans Survivor : Borneo en 2000. Et personne n’a joué un moreover grand rôle dans ce changement de paradigme dans l’histoire de la télévision que le vainqueur de la saison 1, Richard Hatch.

Il est allé au-delà des rêves les as well as fous des producteurs sur ce que pourrait être la série. Il a choqué les téléspectateurs avec son comportement manipulateur et souvent carrément étrange. C’est allé si loin que les producteurs se sont demandé si l’homme qui solidifierait Survivor en une franchise mégahit était en fait sur le level de ruiner leur émission.

La première saison de ‘Survivor’ a déclenché une toute nouvelle ère de télé-réalité

La première saison de Survivor était essentiellement la forme de toutes les télé-réalités qui ont suivi, selon Fact Blurred. Beaucoup de candidats étaient simplement eux-mêmes, parfois poussés à l’action par les producteurs. Hatch, d’autre component, a tenu à prendre toutes les règles au pied de la lettre.

L’Américaine, aujourd’hui âgée de 62 ans, a commencé à se promener nue. Il a forgé des alliances avec des concurrents qu’il savait ne pas pouvoir gagner, tirant parti de leur form pour son acquire. Hatch a orchestré une fusion entre deux tribus, puis une purge ultérieure des membres restants de la tribu inférieure malchanceuse. La star de télé-réalité s’est même révélée homosexual pendant le tournage, un instant clé de l’histoire de la télé-réalité.

Voici pourquoi les producteurs

Les producteurs survivants s’attendaient à avoir beaucoup plus de contrôle sur les résultats de l’émission. Au lieu de cela, Hatch a impitoyablement exploité le format de l’émission. C’était toujours une compétition, mais il la traitait de manière flagrante comme un jeu à gagner. Et gagner un jeu basé sur des gens qui vous aiment (ou ne vous aiment pas, comme c’était souvent le cas), implique beaucoup de manipulations. Rétrospectivement, qui d’autre aurait pu gagner cette saison que Hatch ?

Les producteurs “survivants” n’étaient pas sûrs de ce qu’ils avaient entre les mains lorsque Richard Hatch a remporté la saison

Le producteur et animateur survivant Jeff Probst a récemment fait la lumière sur la victoire choquante de l’étrange méchant canard Hatch.

« Nous savions un solution que les téléspectateurs ignoraient. Le méchant allait gagner ! Nous étions donc tous inquiets, le community va être avec nous tout au extensive de la fin, puis ils vont détester la fin. Et ce serait la fin du spectacle », a déclaré Probst sur On Hearth avec Jeff Probst: The Formal Survivor Podcast.

« Ce qui ne s’est pas produit. Ce qui s’est passé, c’est que les gens aimaient soit Richard [Hatch], ou ils aimaient détester qu’il ait gagné. Mais ce que cela nous a montré, c’est qu’ils ont aimé le spectacle. Ils ont aimé le structure. Nous avons constaté que nous devions faire confiance au format. Trouvez des personnes intéressantes, donnez-leur un jeu intéressant à jouer et ayez confiance que le format fonctionne  ! ”

La victoire de “Survivor” de Richard Hatch s’est avérée être un second clé pour le média de télé-réalité

Après près d’un quart de siècle de Survivor et tant d’autres méchants de la télé-réalité comme Spencer Pratt sur The Hills, il est facile de prendre pour acquis les mouvements de stratège sauvage de Hatch maintenant. Mais avant cela, les méchants de la télé-réalité se retrouvaient généralement ostracisés. Les pires personnes de The Authentic Entire world et des séries encore as well as compétitives comme Highway Regulations avaient tendance à prendre le dessus, et le community était heureux de les voir partir.

Hatch a transmis le strategy aux méchants qui ont suivi. Il a également fourni une leçon clé aux gagnants du concours de réalité. Selon The Hollywood Reporter, il n’a pas payé d’impôts sur ses gains de survivant, ce qui l’a conduit en prison pendant 60 mois au full. Son comportement égoïste a fonctionné pour gagner une compétition, mais les conséquences dans le monde réel ont tendance à être un peu in addition dures.