in ,

Les promoteurs de clubs européens ont créé une boîte de nuit virtuelle pour simuler la scène de fête de Berlin : et ont refoulé 40000 personnes lors de sa première nuit


Qu'est-ce qui fait exactement d'un club un club?

Est-ce la musique? Les lumières? Le videur tendant la ligne à l'extérieur? Les fêtards avec lesquels vous discutez en attendant les toilettes?

Carlo Luis Ruben Schenk connaît peut-être la réponse. C'est un promoteur de la capitale mondiale du clubbing : Berlin. Et depuis que la vie nocturne a été réduite à un frémissement à travers le monde, il a fait partie d'une équipe créant un club virtuel pour des centaines de milliers de visiteurs.

Le Club Quarantäne a été ce sanctuaire numérique pour les bacchants sans clivage. Le lieu, available via n'importe quel navigateur World-wide-web de bureau, dispose d'une piste de danse vidéo à 360 degrés, avec les basses assourdissantes d'un décor techno et des visuels allant des serres futuristes aux tunnels industriels remplis de lumières laser.

Les promoteurs de clubs européens ont créé une boîte de nuit virtuelle pour simuler la scène de fête de Berlin : et ont refoulé 40000 personnes lors de sa première nuit

Club de quarantaine

Il y a même une "ligne" à l'extérieur, avec un compte à rebours pour entrer. Un videur virtuel pose des issues comme, "Savez-vous qui joue ce soir?" et "Êtes-vous déjà un partisan?" Lorsqu'on lui a demandé s'il y avait de bonnes réponses, Schenk a souri.

"C'est aléatoire". ajoutant: "C'est aussi une blague sur les agents de sécurité et les hôtes de nuit dans les clubs. Parfois, il semble vraiment aléatoire de ne pas être choisi pour entrer."

Le site regorge de références ironiques à la vie nocturne de Berlin. Schenk a estimé que 40 000 personnes, soit 30% des individuals, ont été rejetées lors de la première nuit du club. La bonne nouvelle : ils peuvent toujours actualiser leur navigateur et réessayer.

Club de quarantaine

Les festivals de musique numérique ne manquent pas depuis le début de la pandémie COVID-19. Des béhémoths comme Tomorrowland et de petits concerts locaux ont tous été mis en ligne. À l'exception de l'impressionnant concert Fortnite de Travis Scott, la technologie est à peu près la même : un flux en direct d'une performance et le lien occasionnel vers une soirée officielle Zoom.

Mais l'équipe du Club Quarantäne, qui comprend des promoteurs, des technologues et des créatifs de toute l'Europe, pense que le clubbing est plus que simplement regarder un DJ established. L'équipe dit plutôt qu'il s'agit de l'espace exclusive créé par des artistes et des étrangers rassemblés par la musique. À une époque où les gens se sentent as well as isolés que jamais, le projet vise à apporter un sentiment d'appartenance à la communauté, même les as well as solitaires en lock-out.

Le projet s'est démarqué des autres festivals en ligne en plongeant tête la première dans l'expérience virtuelle, en prenant des leçons du jeu vidéo pour reconstruire un club en ligne. Depuis sa création en mars, il a accueilli trois soirées - qui peuvent chacune durer jusqu'à 40 heures - et 700 000 visiteurs.

"Vous pouvez écouter de la musique, vous pouvez rejoindre une soirée Zoom, vous pouvez discuter avec des gens, vous pouvez regarder les visuels, vous pouvez influencer les visuels", a déclaré Schenk. "Il y avait différentes manières de jouer,"

Club de quarantaine

Pour une partie, l'équipe a créé un «bouton goutte à goutte». Furthermore les utilisateurs cliquaient collectivement, in addition les visuels se transformaient. L'équipe a des projets futurs qui incluent la création de visuels lorsque in addition d'utilisateurs entrent sur la piste de danse et l'exploitation des microtransactions pour permettre aux utilisateurs d'acheter des «arbres» pour remplir un champ virtuel.

Il existe également des «salles de bains» où les utilisateurs peuvent choisir une couleur qui leur servira d'avatar et de concept aux gens du monde entier. Des gens de Detroit à Varsovie ont bavardé et distribué des liens Zoom vers des events de chat vidéo, ont déclaré les members.

La qualité de la musique était également une grande partie de l'initiative. L'équipe de Schenk a demandé aux artistes des sets clubby - techno optimiste, musique d'ambiance - ce que vous entendez dans une chaufferie à 4 heures du matin.Elle a dit qu'elle voulait un flux de haute qualité qui pourrait répondre aux utilisateurs avec des systèmes de sonorisation sérieux.

Danya Adib, 24 ans de Redwood Shores, en Californie, a monté son caisson de basses pour écouter depuis sa chambre dans la région de la baie. Elle a dit qu'elle fréquentait la scène de musique électronique de San Francisco.

«J'ai fermé les yeux et pendant une seconde, j'ai eu l'impression d'être de retour».

Les «salles de bains» virtuelles du Club Quarantäne qui fonctionnent comme des salles de discussion as well as petites.

Club de quarantaine

L'industrie de la vie nocturne dans le monde a été fermée et en difficulté depuis le début de la pandémie. Selon ClubCommision, une organisation professionnelle, environ les deux tiers des 140 clubs berlinois sont désormais confrontés à de graves menaces de fermeture. Certaines establishments bien connues comme Tresor, Sage Club et The Watergate ont survécu grâce à des prêts gouvernementaux, mais de nombreuses autres, en particulier des golf equipment additionally petits, se sont endettées ou ont fermé définitivement. Gretchen, un club berlinois, a accumulé additionally de 50 000 euros de dettes, selon le Wall Avenue Journal. Le Club Quarantäne n'est affilié à aucune boîte de nuit en particulier.

L'entrée au Club Quarantäne est gratuite, mais les visiteurs peuvent faire des dons dans un «bar» virtuel qui a déjà récolté 14 000 euros pour des associations comme Seawatch, qui sauve des réfugiés en Méditerranée, ou des organisations de justice raciale.

L'équipe dit qu'elle prévoit de proposer une série d'événements Pleasure qui se concentrent sur les collectifs queer du monde entier. À prolonged terme, l'équipe espère aller au-delà de sa propre scène de club berlinois, pour aider les marques et les artistes d'autres genres à organiser des événements virtuels uniques.

"Nous ne voulons pas faire quelque selected qui comble le vide jusqu'à ce que Covid soit terminé. Nous voulons créer une nouvelle façon de jouer de la musique sur Online", a déclaré Schenk. "Cela ne devrait pas remplacer la musique dwell, mais cela devrait être une manière sérieuse de partager votre art musical."