Les Ducks sont de retour, mais ce ne sont as well as les gentils ! Dans The Mighty Ducks: Sport Changers de Disney +, l’équipe emblématique souscrit désormais à la mentalité acharnée contre laquelle elle se plaignait auparavant.



Le leading épisode débute avec la formation des Ducks dans leur établissement ultramoderne. Alex (Lauren Graham), une mère célibataire, se précipite pour faire pratiquer son fils Evan (Brady Midday de Boardwalk Empire). Elle siège avec un groupe de mamans de hockey qui sont très investies dans la carrière de leurs enfants. Ils surveillent la protéine intacte des enfants, embauchent des spécialistes pour évaluer les performances et invitent leurs enfants à participer à des séminaires d’été pour améliorer leurs candidatures à l’université.

Récapitulatif de l'épisode 1 de Mighty Ducks : Game Changers 1

Sur la glace, Evan a du mal à suivre ses pairs, y compris le tireur aux yeux d’aigle Sofi (SuccessionSway Bhatia), il est donc exclu de l’équipe. (« À cet âge, si vous ne pouvez pas être great au hockey, c’est comme ne vous embêtez pas. ») Les mots durs de l’entraîneur T ne conviennent pas à Alex, qui a du mal à prendre d’assaut la glace pour lui donner un morceau de son esprit. Malheureusement pour Evan, sa diatribe devient un moment viral utilisé pour se moquer de lui à l’école le lendemain. Maintenant qu’il n’est in addition un Canard, il est devenu le paria de ses anciens coéquipiers et ne peut additionally s’asseoir à leur table.



Marre de ce que le hockey est devenu – un activity hyper-compétitif dont le plaisir est nul – Alex convainc Evan de créer une nouvelle équipe où ils pourront jouer au jeu sans toute cette pression. Nick (Maxwell Simkins). est le premier à se joindre.

Alors que l’équipe commence à se former, Alex start à appeler pour trouver un lieu qui servira de patinoire d’entraînement. Après avoir passé une tonne d’appels, elle tombe sur le Ice Palace qui est maintenant dirigé par Gordon Bombay (Emilio Estevez), qui mange les restes de gâteau d’anniversaire et déteste le hockey. Il accepte seulement de laisser les Never Bothers s’entraîner sur sa glace parce qu’Alex a offert de payer l’argent dont il a désespérément besoin. Bombay, cependant, n’est pas intéressée par le coaching de ces jeunes espoirs et rappelle à Alex que cette relation est une affaire.

Avec une patinoire sécurisée, Evan et Nick commencent le travail de sécurisation de plus de membres. Ils trouvent Logan (Kiefer O’Reilly), le petit nouveau de la ville qui a l’air bien mais qui n’a pas de compétences discernables au hockey. Dans un work pour convaincre les autres de se joindre à eux, Evan fait un discours passionné sur le fait de faire partie de quelque chose de spécial qui convainc les autres de se ruer vers les Never Bothers. Les nouvelles recrues comprennent le skateur casse-cou Sam (De’Jon Watts), la reine B Maya (Taegen Burns) à la bouche intelligente, la cosplayeuse guerrière décalée Lauren (Bella Higginbotham) et le joueur protégé Koob (Kasra Wong).

Les Do not Bothers font leur première apparition lors d’un gala organisé dans l’arène des Ducks, qui présente toutes les équipes qui joueront dans leur division. Frapper la glace ensemble dans la development emblématique de Traveling V – en fait, c’était plus comme trébucher dans un « u » griffonné – l’équipe d’Evan ne semble pas vraiment intimidante. Les chances sont bien contre eux, surtout maintenant que les nouvelles règles permettent un call moreover violent.

Pourtant, le gang est optimiste quant à jouer dans la ligue et se dirige vers le palais de glace pour célébrer. L’épisode se termine de façon hilarante avec Alex glissant et tombant en exécutant son ancien programme de patinage artistique sur « Greatest Love of All » de Whitney Houston alors que Gordon et sa nouvelle équipe rient et l’encouragent.

Qu’avez-vous tous pensé du premier épisode ? Notez la première ci-dessous et faites-nous aspect de vos commentaires dans les commentaires !