Neil Young a publié un deuxième concert Fireside Sessions sur son site officiel des Archives. Comme la première édition de la semaine dernière, elle a été enregistrée au Telluride, Colorado, la maison qu’il partage avec sa femme, l’actrice Daryl Hannah. Et comme le premier spectacle, il regorge de raretés de son vaste catalogue.




Le spectacle commence à l’extérieur dans le spectacle avec Ian et Sylvia>

Regardez le deuxième concert acoustique de Fireside Sessions de Neil Young

L’action se déplace ensuite vers la cheminée où il éclate la piste de titre de 1974 sur la plage. Il l’a joué avec Promise of the Real lors d’un concert en Belgique l’été dernier, mais c’est la première interprétation acoustique solo depuis 2003 et seulement la quatrième fois qu’il le fait depuis 1975. C’est une interprétation dévastatrice où des paroles comme « Le monde tourne / I espérons qu’il ne se détourne pas « ne se sont jamais sentis aussi appropriés.


Après avoir démontré comment il a fabriqué un porte-harmonica fait maison, il interprète le studio de 1974 « Homefires » puis la coupe Harvest « Words ». C’est probablement la première fois qu’il fait la chanson épique sans groupe. Il termine la soirée avec « Love and Only Love » de Ragged Glory, un autre qu’il n’a jamais fait en acoustique solo.

Young allait à l’origine faire une tournée avec Crazy Horse ce printemps, mais le coronavirus a déraillé ces plans. Comme beaucoup de ses pairs, il utilise ce temps pour jouer pour ses fans via Internet. Il a indiqué que les sessions au coin du feu seront une série en cours.