Rhiannon Giddens a sorti un nouvel enregistrement solo, le numéro de blues grondant « Don’t Call Me Names ».



Sur des tons hypnotiques et troubles de la basse, du Dobro et du violon, Giddens tient tête à un amant cruel. « Vous ne traiteriez pas un chien de cette façon, ne m’appelez pas de noms », chante-t-elle. Au milieu de la chanson, il atteint un mélange fébrile de batterie et de guitare électrique tranchante pour correspondre aux gémissements intenses de Giddens. Giddens, qui a souvent écrit des récits autres que les siens pour ses chansons, se penche sur « Don’t Call Me Names ».

Rhiannon Giddens Don't Call Me Names': Écoutez une nouvelle chanson

« La vraie histoire de cette chanson est d’accepter ma force intérieure et de refuser de continuer à être étouffé, retenu ou de sacrifier la santé mentale. Je n’écris pas souvent de chansons personnelles, mais celle-ci est restée avec moi « , a tweeté Giddens dimanche soir.



« Don’t Call Me Names » fait suite à une paire de projets intégraux liés à Giddens qui sortiront en 2019 Leyla McCalla et Allison Russell et s’est adressé à l’esclavage, misogynie et racisme sur leur album. Giddens a également sorti There Is No Other avec son collaborateur Francesco Turrisi.

En juillet, Giddens a été nommé directeur artistique de Silkroad Ensemble. Giddens, un gagnant de MacArthur Genius, s’est également associé à Ben Harper pour enregistrer une reprise de « Black Eyed Dog » de Nick Drake.