in

Ruben Gallego annonce une candidature au Sénat pour défier Kyrsten Sinema en Arizona

Le représentant démocrate Ruben Gallego de l’Arizona a annoncé lundi sa campagne pour le Sénat américain, mettant en place un affrontement potentiel en 2024 avec la sénatrice Kyrsten Sinema, qui a récemment changé son affiliation à un parti de démocrate à indépendant.

Gallego, membre du Congrès de la région de Phoenix et Marine à la retraite qui a servi en Irak, a publié une vidéo de lui racontant à un groupe d’anciens combattants sa décision de se présenter.

« Vous êtes le premier groupe de personnes à entendre cela en dehors de ma famille. Je vais défier Kyrsten Sinema pour le Sénat des États-Unis, et j’ai besoin de tout votre soutien », a déclaré Gallego, 43 ans, au groupe d’une organisation d’anciens combattants à Guadalupe, en Arizona.

Ruben Gallego annonce une candidature au Sénat pour défier Kyrsten Sinema en Arizona

Sinema a fait face à de vives critiques de la part des démocrates pour s’être opposés à des éléments de l’agenda du président Joe Biden. Au début de l’année dernière, alors que la sénatrice de l’Arizona était encore démocrate, Gallego a déclaré que certains sénateurs démocrates l’exhortaient à briguer son siège. Sinema a déclaré en décembre qu’elle changeait de parti, bien qu’elle continue de caucus avec les démocrates du Sénat et n’ait pas déclaré publiquement si elle se présenterait à la réélection.

«La plupart des familles ont le sentiment qu’elles sont à un ou deux chèques de paie de sombrer. Ce n’est pas ainsi que nous devrions vivre dans ce pays », a déclaré Gallego dans sa vidéo d’annonce. « Les riches et les puissants n’ont pas besoin de plus d’avocats. Ce sont les gens qui essaient encore de choisir entre l’épicerie et les services publics qui ont besoin d’un combattant pour eux.

Gallego, qui est d’origine colombienne et mexicaine, serait le premier sénateur latino de l’Arizona, s’il était élu. Il s’est exprimé en anglais et en espagnol dans sa vidéo d’annonce et a décrit les difficultés et l’instabilité financière auxquelles sa famille était confrontée lorsqu’il grandissait.

Gallego a dit que sa mère, une immigrée, “pleurait, comme, chaque nuit, étant stressée à propos de la façon dont elle allait élever, comme, quatre enfants avec un salaire de secrétaire, vous savez, avec un père absent.”

“Fue una experiencia muy dura”, a ajouté Gallego en espagnol, ce qui se traduit par  : “Ce fut une expérience très difficile”.

Gallego a été élu pour la première fois à la Chambre en 2014. Il est membre du Congressional Progressive Caucus et a également présidé la branche de campagne du Congressional Hispanic Caucus, BOLD PAC, au cours du cycle 2022.

Le démocrate de l’Arizona, dans sa vidéo d’annonce.

« Perdre tous mes amis, être constamment abattu et des gens qui essaient de vous faire exploser tout le temps – vous ne revenez jamais vraiment complètement de la guerre. Vous n’êtes pas la même personne », a déclaré Gallego. “Luttant contre le SSPT, il y a eu des moments très bas dans ma vie. Mais je n’ai toujours pas abandonné. J’ai poussé en avant. J’ai trouvé une nouvelle façon de continuer à servir.

Plusieurs républicains envisagent de briguer le siège de Sinema. Le candidat au poste de gouverneur de l’Arizona défait, Kari Lake, envisage une candidature au Sénat, selon une source proche de Lake.

Le républicain Blake Masters, qui a perdu un défi en novembre contre le sénateur démocrate sortant Mark Kelly de près de 5 points, envisage également “fortement” de se présenter au Sénat en 2024, selon un porte-parole. Masters a également nié le résultat des élections de 2020 mais, contrairement à Lake, a concédé sa course à Kelly.

Karrin Taylor Robson. Doug Ducey, a également indiqué qu’elle pourrait être ouverte à une candidature au Sénat.

“Alors que je suis encore en train de décider comment je peux servir au mieux l’État que j’aime, je suis d’accord avec les nombreux Arizonans qui ont tendu la main et qui, comme moi, espèrent que notre parti nommera un conservateur fort et authentique qui ne le fera pas. arracher la défaite des mâchoires de la victoire.