Moscou a lancé son assistance Experience Pay out dans 240 stations, mais les défenseurs de la vie privée craignent que cela n’alimente la surveillance de l’État, a rapporté The Guardian.



Vendredi, le métro de Moscou a déployé une nouvelle technologie de reconnaissance faciale, permettant aux consumers de payer leurs classes en utilisant uniquement leur visage, a rapporté The Guardian.

Le nouveau assistance, Deal with Shell out. leur carte bancaire et les informations de leur carte de métro sur une software mobile, permettant aux passagers de passer les tourniquets en regardant simplement les caméras positionnées à proximité, selon The Guardian.



Confront Spend a été lancé dans in addition de 240 gares du métro de Moscou, le système de métro le additionally fréquenté d’Europe avec environ 9 thousands and thousands de passagers par jour.

« Moscou est le leading au monde à introduire Face Pay à une telle échelle. La technologie est nouvelle et très complexe, nous continuerons à travailler pour l’améliorer », a tweeté le maire de Moscou Sergueï Sobianine, selon une traduction de The Guardian.

Maxim Liksutov, adjoint au maire de Moscou pour les transports, a déclaré dans un communiqué de presse que son ministère s’attend à ce que 10% à 15% des coureurs s’inscrivent à Confront Fork out dans les deux à trois prochaines années, mais a ajouté que les autres systèmes de paiement ne vont nulle aspect à partir de maintenant, citant un rapport de l’agence de presse russe indépendante Interfax.

Alors que les responsables russes ont présenté la technologie comme un moyen de réduire les temps d’attente, en particulier pendant les heures de pointe, les défenseurs de la vie privée ont fait portion de leurs inquiétudes quant à l’extension de l’appareil de surveillance de l’État russe par Encounter Shell out.

« Il s’agit d’une nouvelle étape dangereuse dans la pression de la Russie pour contrôler sa population », a déclaré au Guardian Stanislav Shakirov, fondateur du groupe de confidentialité numérique et de transparence gouvernementale Roskomsvoboda.

« Nous nous rapprochons de pays autoritaires comme la Chine qui maîtrisent la technologie faciale », a ajouté Shakirov. « Le métro de Moscou est une institution gouvernementale et toutes les données peuvent se retrouver entre les mains des expert services de sécurité. »

Moscou a récemment étendu son réseau de caméras de vidéosurveillance et a installé environ 175 000 de ses 200 000 caméras de surveillance prévues.