Cela fait officiellement plus de trois ans depuis les débuts de Solo : A Star Wars Story, et le film autonome est devenu un classique culte pour un nombre toujours croissant de téléspectateurs. Bien que nous n’ayons pas encore obtenu la confirmation d’une suite ou d’un spin-off du film, cela n’a pas empêché les fans d’espérer voir son point de vue sur le mythe de Star Wars se poursuivre dans d’autres médias. Juste cette semaine, les fans ont eu une extension assez inattendue de cela, lorsque Solo’s Qi’ra (Emilia Clarke) a fait une apparition dans Star Wars: War of the Bounty Hunters # 1. La révélation que Qi’ra est toujours en vie pendant les événements de la bande dessinée, qui se produisent entre L’empire contre-attaque et Le retour du Jedi, a certainement été une agréable surprise pour les lecteurs – et aussi pour Clarke elle-même.



Tout en parlant avec l’actrice de sa prochaine mini-série Image Comics M.O.M. : Mother of Madness, qui publie son premier numéro le mois prochain.

La star solo Emilia Clarke partage sa réaction émotionnelle au retour surprenant de Qi'ra (exclusif)

« Cela signifie tellement », a révélé Clarke. « Cela signifie le monde absolu. Je connais son histoire. Je connais son histoire. Peut-être que le film n’y est pas allé, mais c’était un tel honneur et un privilège de faire partie de cet univers en tant qu’acteur. Alors, de voir le personnage être réellement pris à l’origine de tout cela – le ramener à la maison dans la famille de cette manière – l’a cimenté d’une certaine manière. Je ne m’attendais pas à me sentir aussi ému que je l’étais par cela.  »



Dans War of the Bounty Hunters # 1, il a été révélé que Qi’ra est toujours directement liée au syndicat du crime Crimson Dawn, avec lequel elle a développé une alliance à travers les événements de Solo. Plus d’une décennie après les événements du film, il est clair qu’elle est toujours un acteur central de l’organisation – et aussi qu’elle a toujours un lien avec Han Solo, avec qui elle a grandi dans les rues de Corellia. Étant donné qu’une hypothétique suite de Solo aurait traité d’une guerre entre Crimson Dawn, le Hutt Cartel et le Pyke Syndicate, cette apparition comique fournit aux fans la meilleure indication à ce jour de l’arc global de Qi’ra dans l’univers Star Wars.

M.O.M. : Mother of Madness est co-écrit par Clarke et Marguerite Bennett, avec des illustrations de Leila Leiz et Isobel Richardson. La série suit une mère célibataire et scientifique nommée Maya, qui découvre qu’elle possède des pouvoirs étranges et les utilise pour combattre les trafiquants d’êtres humains.

M.O.M. : Mother of Madness #1 sortira partout où les bandes dessinées sont vendues le mercredi 21 juillet.