• Mardi, l’action de Saudi Aramco, dirigĂ©e par l’État, a gagnĂ© 3,09%, augmentant avec le prix du pĂ©trole brut.
  • Aramco se nĂ©gocie Ă  des niveaux jamais vus depuis le 5 mars, lorsqu’une guerre des prix a Ă©clatĂ© entre l’Arabie saoudite et la Russie.
  • C’est le leading grand producteur de pĂ©trole Ă  rĂ©cupĂ©rer son cours de bourse aprĂšs la guerre des prix.
  • Depuis, les principaux producteurs ont acceptĂ© de rĂ©duire la creation et la demande de pĂ©trole montre des signes de reprise alors que les Ă©conomies du monde entier rouvrent leurs fermetures pour contenir le COVID-19.
  • Regardez le commerce de Saudi Aramco en immediate sur Marketplaces Insider.
  • En savoir in addition sur Business enterprise Insider.

Saudi Aramco, la société la additionally précieuse au monde, est également devenue le leading grand producteur de pétrole à voir son cours de bourse rebondir aux échanges à des niveaux observés avant la guerre des prix.

Les actions d’Aramco, dirigĂ© par l’État, ont gagnĂ© jusqu’Ă  3,09% mardi. Cela a ramenĂ© son cours Ă  son niveau du 5 mars, date de la rĂ©union de l’OPEP + qui a prĂ©cĂ©dĂ© le dĂ©but de la guerre des prix du pĂ©trole entre l’Arabie saoudite et la Russie.

Le titre de Saudi Aramco vient de retrouver son niveau avant la guerre des prix du pétrole

Les actions Aramco ont Ă©tĂ© levĂ©es par le prix du pĂ©trole brut et l’engagement de la sociĂ©tĂ© Ă  son dividende. Le 12 mai, la sociĂ©tĂ© a annoncĂ© qu’elle continuerait de verser son dividende malgrĂ© une baisse des bĂ©nĂ©fices au premier trimestre.

Les cours des steps des principaux producteurs ont Ă©tĂ© perturbĂ©s par le coup de fouet du marchĂ© induit par les coronavirus et la baisse du prix du pĂ©trole. Alors que la pandĂ©mie de coronavirus augmentait la demande mondiale pour ce produit, une guerre des prix a Ă©clatĂ© lorsque l’Arabie saoudite et la Russie en mars n’ont pas acceptĂ© de nouvelles rĂ©ductions de manufacturing.

Les actions de BP ont baissĂ© de prĂšs de 28% entre le 5 mars et la clĂŽture de lundi, tandis que Royal Dutch Shell a perdu prĂšs de 26%. Le titre d’Exxon Mobil a chutĂ© de 9,5% au cours de la mĂȘme pĂ©riode, et Chevron a chutĂ© de prĂšs de 5%. Lire la suite: BANQUE D’AMÉRIQUE: 5 thĂšmes principaux façonneront le paysage d’investissement publish-coronavirus. Voici des stratĂ©gies pour jouer les gagnants et les perdants de chacun.

La guerre des prix a menacĂ© de pousser la production Ă  des niveaux report tandis que la demande restait pesĂ©e par la crise des coronavirus. En avril, les prix du pĂ©trole ont plongĂ© en territoire nĂ©gatif pour la premiĂšre fois alors que des inquiĂ©tudes concernant le stockage d’une surabondance d’approvisionnement ont surgi.

Depuis, les marchĂ©s pĂ©troliers ont rebondi lentement mais sĂ»rement, l’OPEP et ses alliĂ©s ayant acceptĂ© de rĂ©duire leur output. De as well as, alors que les pays du monde entier rouvrent lentement leurs Ă©conomies des fermetures, il y a des signes de retour de la demande de pĂ©trole. En Chine, la demande de pĂ©trole approche des niveaux de prĂ©-coronavirus, selon un rapport Bloomberg.

MalgrĂ© les gains rĂ©cents, Saudi Aramco est toujours en baisse d’environ 5,4% depuis le dĂ©but de l’annĂ©e.

Marchés initiés