Tony Allen interprète des chansons de son dernier disque Rejoice dans le nouveau court métrage, Tony Allen Are living à Londres.

Tourné en mars dernier, le clip documente deux performances de la légende de la batterie nigériane décédée, décédée en avril à l’âge de 79 ans. Les spectacles étaient en soutien à Rejoice – sorti le même mois – qui présente des contributions du trompettiste Hugh Masekela.

'Tony Allen Are living in London': Regardez le défunt batteur dans un nouveau court docket métrage

Le courtroom-métrage présente le bassiste Mutale Chashi et le trompettiste sud-africain Claude Deppa assis à côté d’Allen avant une représentation à la Church of Seem de Londres. Deppa est intervenu pour Masekela, décédé en 2018.

« Malheureusement, je ne vis pas à Londres », explique Allen à la caméra. «Mais je travaille avec le staff, nous jouons depuis des années ensemble. Et c’est un Sud-Africain », dit-il, se référant à Deppa. « Je l’ai choisi pour représenter celui qui n’est pas là: Hugh Masekela. »

Avant la sortie de Rejoice, Allen a sorti les singles « We have Landed » et « In no way (Lagos Hardly ever Gonna Be the Identical) », ce dernier en hommage à la pionnière Afrobeat Fela Kuti. Le clip présente des visuals d’Allen et Masekela en 2010 aux Livingston Studios de Londres.

« J’ai joué deux concert events à Londres en mars, qui devaient être les premiers de nombreux concert events Rejoice cette année », a déclaré Allen dans un communiqué, peu de temps avant sa mort. «C’était bien de jouer ces chansons sur scène tant d’années après l’enregistrement. Malheureusement, les blocages ont commencé peu de temps après. »

Plusieurs ont rendu hommage à Allen dans les mois qui ont suivi sa mort, notamment Peter Gabriel, Flea et Gorillaz. Voici neuf titres couvrant toute sa carrière qui montrent son génie.