in

La tournée d'automne de Goose et Trey Anastasio Band a été historique pour Jam Heads : Rolling Stone

“Il y avait certainement beaucoup plus de gaufres que de gens ce soir-là”, déclare Rick Mitarotonda, le chanteur et guitariste de Goose. Il réfléchit au concert du groupe en 2017 à Funk N Waffles, une salle de 200 spots à Syracuse, New York, à seulement 800 mètres de l’endroit où lui et ses camarades sont réunis ce vendredi soir de novembre – au Oncenter War Memorial de 7 000 sites.

Additionally tôt cet été, Rolling Stone a parlé à Goose – le groupe de jam le in addition chaud du pays – de l’adaptation de leur son dwell pour le studio afin d’enregistrer leur album Dripfield. Le 7 days-stop dernier, nous avons rencontré le groupe sur la route lors de leur tournée avec Trey Anastasio Band, un programme double qui a fait tourner les supporters de jam dans les allées.

Syracuse était l’avant-dernière émission d’une tournée nord-est de huit dates avec Anastasio, le leader de Phish qui est sans doute devenu le chief de facto de la scène jam depuis la mort en 1995 du guitariste de Grateful Dead Jerry Garcia.

La tournée d'automne de Goose et Trey Anastasio Band a été historique pour Jam Heads : Rolling Stone

“J’ai admiré pendant longtemps, en tant que musicien, créateur de musique, chef de groupe et modèle », déclare Mitarotonda. “Et le fait qu’il voulait faire ça je ressens une immense gratitude.

“Même il y a deux ans, nous n’aurions pas imaginé tout cela”, déclare Peter Anspach, le claviériste et guitariste du groupe. “Grandir en étant supporter de Trey et Phish, jouer à ses côtés sur scène est assez ridicule. Lorsque vous êtes dans la foule lors d’une émission Phish, vous ne penseriez jamais que cela va arriver.

Lorsque la tournée en co-tête d’affiche (surnommée “Taboose”) a été annoncée en août, elle est arrivée avec de grandes attentes pour les artistes et les lovers. Remarquablement, ils ont presque tous été satisfaits. Même les normes notoirement élevées des Phish Phreaks ont été respectées lors des sit-in nocturnes d’Anastasio et Goose dans les sets de l’autre. Et le spectacle de jeudi à Fairfax, en Virginie, à l’EagleBank Arena a atteint le statut de classique instantané lorsque le magicien de la guitare Billy Strings a rejoint TAB et Goose pour plusieurs chansons, y compris une reprise éclair de “Carini” de Phish.

“Le level à retenir de cette tournée a été cette incroyable expérience d’apprentissage de ce qui peut se passer à travers les étapes de votre carrière”, déclare Anspach. “Et remark aborder toutes ces choses, ces changements et évoluer musicalement.”

Anastasio est entré dans le giron pour la première fois lorsqu’il a regardé l’un des livestreams fascinants de Goose l’année dernière et a tendu la primary. Ils se sont croisés au printemps dernier à Atlanta lors du Sweetwater 420 Festival et ont réfléchi à des idées pour collaborer. En juin, Anastasio a sauté sur scène au Radio Metropolis Songs Hall de Goose à guichets fermés et les pourparlers ont commencé peu de temps après pour la tournée d’automne “Taboose”.

“Pour quelque raison que ce soit, voulait faire quelque chose », se souvient Mitarotonda. “Même si ce n’était pas nous, le fait qu’il veuille prendre la prochaine génération sous son aile est une chose plutôt neat.”

Formé dans le Connecticut en 2014, Goose a suivi la schedule normale que de nombreux groupes de jam-rock de la Nouvelle-Angleterre, y compris Phish, traversent: les tournées sans escale à travers les villes universitaires et les bars de plongée, les répétitions constantes et l’accent mis sur les moments «vous deviez être là». d’improvisation en immediate. Avant la pandémie, ils déplaçaient quelques centaines de billets par spectacle, mais sont sortis de la fermeture comme une centrale électrique en direct, vendant des lieux légendaires comme l’amphithéâtre Pink Rocks du Colorado.

Dans un paysage vieillissant qui se sent parfois mélodiquement coincé dans la mélasse, Goose est une bouffée d’air frais. C’est un groupe de jam au niveau de l’arène que les milléniaux peuvent enfin appeler leur propre après des années de lovers plus âgés leur disant: “Vous auriez dû être ici à l’époque.” Goose, cependant, se passe en ce second.

” nous parlait des années 1990 quand arrivait et il y avait tellement de concurrence – beaucoup de personnes différentes et très créatives faisant beaucoup de choses », dit Mitarotonda. “Et il disait qu’il y avait un passage où il avait l’impression que cela ne se produisait pas, et il devenait nerveux à propos de la créativité et de l’avenir du scène.

“J’ai en quelque sorte vu cela dans tous les domaines , avec une créativité qui ne have a tendency pas vers le haut. La technologie rend furthermore difficile d’être véritablement primary et créatif », poursuit Mitarotonda. “Donc je pense veut attirer l’attention sur la créativité et encourager la créativité.”

Avec 2023 à l’horizon, il se passe déjà beaucoup de choses dans le camp Goose. Le groupe vient de sortir son nouvel EP, Undecided, avec des morceaux testés sur la route, finalement traités en studio et enregistrés pendant les sessions de l’album Dripfield.

Tendance

Avant la fin de l’année, le groupe organisera sa fête annuelle “Goosemas” au 1stBank Heart à Broomfield, Colorado, et sonnera le Nouvel An avec une paire de spectacles à guichets fermés au Andrew J. Brady Songs Centre à Cincinnati. Ils ont également une tournée printanière de cinq nuits déjà complète au Capitol Theatre de Port Chester, New York.

« Quel que soit l’impact que nous avons, nous faisons tout notre possible pour en faire un influence positif. Quelque selected au-delà de ça? Être les prochains “porteurs de flambeau” ? Cela n’a pas d’importance », dit Mitarotonda. ” a toujours été un écosystème, et cela devrait toujours être un écosystème – tout ce que nous pouvons vraiment espérer, c’est faire partie de l’écosystème.